La règle du nombre

La Une

Vous êtes propriétaire d’un casse-croûte où l’on vend frites, hotdogs, hamburgers et poutines. Bref, de la restauration rapide. Vous êtes le seul employé. Vous avez bien essayé d’embaucher du monde, mais personne n’est intéressé.

Soudain, un midi, une horde de clients affamés se pointent à votre commerce pour bouffer. Vous passez d’une tâche à l’autre comme une queue de veau. La broue dans le toupet, vous réussissez finalement à servir vos clients, dont certains attendaient depuis longtemps en ligne pour se faire servir. D’autres, exaspérés, ont foutu le camp.

Alors, après mûres réflexions, quelques voisins qui vous observaient, ont décidé de vous donner un coup de main. Eux-mêmes adorent vos produits et comprennent que si vous voulez conserver votre clientèle et bien les servir sans attendre, ils doivent mettre la main à la pâte.

Martine est aux commandes, Charles aux frites, Mario aux hotdogs et hamburgers et au bout de la chaîne, vous préparez les breuvages, remettez la commande complétée avec votre plus beau sourire, sans oublier de remercier vos clients et les encourager à revenir vous voir.

Seulement d’avoir plus d’employés au travail, fait en sorte que tout fonctionne rondement, sans stress, efficacement. La clientèle est heureuse et répand dans la communauté, le service impeccable que vous leur rendez.

Ce préambule est pour vous faire voir d’un autre œil, le problème du personnel de la santé qui est obligé de faire du temps supplémentaire obligatoire. Le ministre Dubé ne cesse de leur promettre des horaires plus humains. Mais, voilà, pour le réaliser, il faut combler les 4 000 postes vacants.

Un calcul mathématique très simple et surtout sans équivoque, qui aurait comme objectif de régler le problème.

Qu’est-ce que les professionnels en soins ne comprennent pas dans cette équation ? Plus de personnes au travail = moins de temps supplémentaire obligatoire. Plus clair que ça, c’est l’éblouissement total, une très forte lumière directement dans les yeux… rencontrer Dieu !

Pourquoi il manque de personnel ? Parce que beaucoup n’ont pas la flamme sacrée, détestent travailler sur des quarts de travail, d’autres craignent le sang, certains n’aiment pas les aiguilles et, sans oublier qu’il faut trois années d’études spécialisées pour former des professionnels en soins, ce qu’on appelait jadis une infirmière ou un infirmier. Ça fait plus prestigieux.

Alors, au lieu de tout virer à l’envers, de revendiquer l’impossible, pourquoi ces syndicats super puissants et restés campés à l’époque de la Révolution tranquille, ne feraient pas les éloges de la profession ?

D’inciter la jeunesse à joindre leurs rangs. De découvrir l’expérience humaine de soigner ses semblables, qui préféreraient sûrement se trouver ailleurs. L’exaltation de voir les patients recouvrer la santé grâce à leurs soins.

Est-ce trop demander ?

Ça, ce serait du positif et combien plus stimulant.


17 octobre 2021

290e jour de l’année

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ

LA JOURNÉE MONDIALE DU DON D’ORGANES ET DE LA GREFFE

LA CANONISATION DU FRÈRE ANDRÉ


À la douce mémoire de…

JEAN-PIERRE HOULE 1947-2016, ex-compagnon de travail.


Pensée et citation du jour

Rien dans la vie n’est à craindre. Ce n’est qu’à être compris.

Marie Curie


Ça s’est passé un 17 octobre…

(1954) Inauguration de l’Université de Sherbrooke.

(1970) Dans le cadre de la crise d’octobre, le ministre du Travail Pierre Laporte est assassiné par des membres du FLQ. À la suite d’appels anonymes reçus par la station CKAC, son cadavre sera retrouvé dans le coffre arrière d’une voiture abandonnée à Saint-Hubert.

(2018) Le gouvernement de Justin Trudeau légalise le cannabis au Canada.


Merci de votre assiduité – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :