Penser à la mort

La Une

Les derniers jours m’ont permis de me remettre sur pied rapidement, alors qu’un tel problème cardiaque aurait pris des semaines, voire des mois avant de reprendre une vie normale, il y a des dizaines d’années.

Mon père, ayant jadis fait un infarctus à l’âge de 39 ans seulement, a dû mettre six longs mois à s’en remettre.

La médecine coronarienne a fait des pas de géant et, la technologie aidant, c’est un épisode qui, somme toute permet un rétablissement rapide et sans séquelles. Une fois mon endoprothèse vasculaire (stent) bien en place, me voilà ragaillardi et je peux reprendre mon quotidien avec une certaine attention tout en restant à l’écoute de mon corps, ma machine humaine.

Mais avant d’en parler et d’apprécier cette vie, j’ai dû passer par une expérience sensorielle que je voudrais partager avec vous, lecteurs et lectrices. Celle qui m’habitait au moment de ressentir mon malaise cardiaque de mercredi dernier et de ma perte de conscience soudaine.

Heureusement, j’étais bien entouré mes voisins et amis ont pris les choses en main, appel au 911, rapporter un défibrillateur, procéder au massage cardiaque et j’en passe. Leur intervention rapide m’a été salutaire et je ne les remercierai jamais assez.

Mais je veux m’attarder entre le moment de ma perte de conscience et mon retour à la lucidité. Elle s’est faite graduellement parce que pendant un moment, j’ai pensé à la mort. Mon corps ne répondait plus et je me trouvais vulnérable, immobile et sans pouvoir bouger un seul de mes membres.

En contrepartie, je me sentais très bien. J’étais léger comme une feuille au vent, sans le moindre bruit environnant et dans une lumière vive sans aucune crainte de mon destin. J’allais partir en douceur et sans peur dans une sérénité inconcevable mais bien réelle.

C’est alors que j’ai repris conscience. Je sentais les mouvements du massage cardiaque, des paroles des intervenants ambulanciers, des questions qu’on me posait, auxquelles j’avais de la difficulté à répondre. Quelques instants plus tard, mes yeux se sont finalement ouverts alors que l’ambulance roulait vers le centre hospitalier. Le son des sirènes m’a réveillé définitivement.

Arrivé à l’hôpital, l’équipe médicale m’a rapidement pris en charge, découpé mes vêtements, puis m’installer pour la suite des choses. Louise et Carole étaient là. Elles m’ont alors raconté en détail, ce qui m’était arrivé. L’épisode que j’avais manqué. C’est aussi à ce moment qu’on m’a montré mon visage et ma tête tuméfiés à la suite de ma chute sur la terrasse en béton à côté de la caravane.

Je dois un gros merci à Ghislain, Robert, Denis et Pierrette qui n’ont pas hésité à me porter secours. Ce fut rassurant et combien apprécié. Également à Louise qui n’a pas paniqué et Carole qui l’accompagnait.

Maintenant, la vie reprend son cours normal, avec quelques précautions de courte durée. Depuis, je veux remercier toutes les personnes qui ont pris la peine de m’envoyer des mots d’encouragement, via le blogue ou Facebook. Vous avez été d’un important réconfort et vous n’avez pas idée combien ce fut apprécié.

Me voilà reparti !


58e jour de l’année

27 février 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA FÊTE NATIONALE DE LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE


Une autre année sur le chemin de la vie pour…

Roger NantelNormand RichardFrançois Chartier

Bon anniversaire !


On jase là…

Tant que le monde sera gouverné par des imbéciles, des despotes, des fous furieux et des dictateurs, on nous montrera les images atroces d’une guerre insensée pour assouvir les malades qui ont soif de pouvoir. La planète est de plus en plus fragile.


Pensée et citation du jour

Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.

Sénèque


Ça s’est passé un 27 février…

(1991) L’offensive terrestre dure depuis environ une centaine d’heures lorsque le gouvernement irakien dirigé par Saddam Hussein annonce qu’il accepte finalement de respecter les 12 conditions émises par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies quelques mois plus tôt. Depuis le début des hostilités plus de 100 000 sorties aériennes ont été effectuées et plus de 50 000 soldats irakiens faits prisonniers. L’annonce de la reddition irakienne mettra fin à ce conflit auquel la presse occidentale a donné le nom de « Guerre du Golfe ».

(2010) Au moins 214 personnes ont perdu la vie samedi à la suite d’un violent séisme de 8,8 à l’échelle de Richter qui a frappé le centre du Chili. Le tremblement de terre, qui a fait 400 000 sinistrés, a causé d’importants dégâts et coupé une partie des communications. La secousse a été enregistrée à 03h34 heure locale (01h34 heure de Montréal).

(2015) Le CS300, le plus gros appareil jamais construit par Bombardier, a pris son envol de Mirabel, pour la première fois, devant des dizaines de journalistes et d’invités. Le CS300 est le plus gros membre de la famille CSeries. Il peut transporter de 130 à 135 passagers, et même jusqu’à 160 dans une configuration à haute densité.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

8 commentaires sur “Penser à la mort

  1. Très heureux de ton retour , prends soin de toi et profite e chaque moments avec ta charmante épouse , la belle Louise. A votre retour au pays nous avons un rendez-vous manqué , et cette fois avec la pandémie derrière nous on va pas le manquer d ici la… Bonne continuation et au plaisir.

    J’aime

  2. Sommes bien heureux de te revoir, malgré tes balafres. J’espère que tu n’as pas trop mal. Nous avons hâte de te revoir avec Louise. Gilles et Lise

    J’aime

  3. Prompt rétablissement Normand, toute une aventure que tu viens de vivre. Merci aLouise et tes amis d’avoir été là au bon moment. Bonne continuité sur le chemin de la vie avec les gens que tu aimes.

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :