L’argent pleuvra

La Une

Ça résume assez bien le second débat des chefs, hier soir, à la télé canadienne. Les propos étaient sans équivoque; investissements massifs, investissements massifs et encore investissements massifs.

Les chefs vont distribuer tellement d’argent, qu’on se demande bien où ils vont le prendre… Vous le savez, vous ?

Évidemment, dans nos poches, nous, les CONtribuables.

Et comment vont-ils le faire ? Impossible d’avoir la réponse.

Si la CAQ obtient son deuxième mandat, selon les sondages, ils n’auront pas de surprises puisque leur gouverne se poursuivra. La distribution des cadeaux de Noël devrait avoir lieu, comme promis, en décembre. Vous vous souvenez ?

Par ailleurs, j’ai bien aimé cet autre débat, bien calé dans mon fauteuil. Bien sûr, c’est du pareil au même mais ces chefs sont passés maîtres des élans oratoires. Beaucoup de mots qui, finalement, n’auront plus la même priorité la victoire venue.

Différent du premier débat, je l’ai mieux apprécié. Les chefs pouvaient mieux exprimer leurs choix, préciser leurs promesses. Ils disposaient de plus de temps pour le faire. Dans son ensemble, ça me semblait moins condensé, concentré et plus propice aux explications de leur programme électoral.

François Legault a livré une meilleure performance que lors du premier débat. Pour les autres, rien de nouveau. En revanche, vous l’aurez deviné, Paul St-Pierre Plamondon ne cesse de m’étonner dans le bon sens. Il est articulé, clair, convaincu et met l’indépendance bien en évidence. Un ton neutre, jamais agressif, poli, il représente très bien son parti. C’est définitivement mon choix.

Cependant, sauf à une seule occasion, le premier ministre a fait allusion à la pandémie qui a paralysé son gouvernement pendant deux ans.

Les chefs lui adressaient des blâmes pour son mandat déstabilisé, mais dans les mêmes circonstances, aucun d’eux n’aurait fait mieux. C’était une exception dans le portrait politique mondial.

Les évaluations des spécialistes vont inonder les réseaux sociaux, journaux, radio et télévision, mais la décision finale reviendra au peuple qui, seul dans l’isoloir, s’exprimera sans contrainte, en privé et selon ses convictions, le 3 octobre prochain.

Par ce geste démocratique et important, il s’octroiera le droit de critiquer et/ou d’encenser le futur gouvernement.


266e jour de l’année

Vendredi, 23 septembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA BISEXUALITÉ

LA FÊTE NATIONALE DE L’ARABIE SAOUDITE


À la douce mémoire de…

GILLES LATULIPPE 1937-2014, Comédien de burlesque, animateur télé québécois et propriétaire fondateur du Théâtre des Variétés.


On jase là…

J’ai circulé hier sur la route 132 Est, dans la portion menant au Pont-Tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine, où on a installé des murets de ciments pour délimiter les voies de circulation spécifiques, durant les travaux de rénovation, et interdire aux automobilistes de s’insérer dangereusement dans les files de véhicules pour sauver quelques places, et aussi pour assurer la fluidité des déplacements. Une idée de génie qu’on devrait implanter en permanence aux endroits stratégiques et dangereux.


Pensée et citation du jour

Délaisse les grandes routes, prends les sentiers.

Pythagore


Ça s’est passé un 23 septembre…

(1948) Peu de temps après avoir garé leur voiture devant la banque Canadienne Nationale, à Montréal, les policiers Nelson Paquin et Paul-Émile Duranleau sont abattus de plusieurs projectiles par les voleurs qui sont toujours à l’intérieur du bâtiment. Une chasse à l’homme s’engage ensuite. Elle mène à la capture d’un des trois hommes, Noël Cloutier.

Une semaine plus tard, le 2 octobre, les deux autres suspects, Donald et Douglas Perreault, sont arrêtés par hasard en Saskatchewan. Le procès des trois hommes, qui débute le 3 décembre 1948, se soldera par des verdicts de condamnation à mort. Cloutier et les deux Perreault seront exécutés en 1949.

(1999) La Journée de la bisexualité est célébrée pour la première fois par la communauté bisexuelle et ses partisans.

(2003) Neuf membres des bandes criminalisées les Nomades -affiliés aux Hells Angels- et les Rockers, reçoivent des peines variant de 10 à 15 ans de prison. Ce verdict met fin à un procès plein de rebondissements qui a fait couler beaucoup d’encre depuis son commencement, en janvier 2002.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :