Un rappel de l’ultime sacrifice

La Une

C’est aujourd’hui Le Jour du Souvenir, une journée de recueillement pour ceux et celles qui ont payé de leur vie, dans les différentes guerres, et qui sont les héros de notre paix. Ayons une pensée pour nos soldats morts au combat et nos vétérans encore vivants.

Le Jour du Souvenir est une journée commémorative annuelle qui est observée dans de nombreux pays du Commonwealth, y compris au Canada, pour célébrer la mémoire de ceux qui sont morts en service militaire et honorer ceux qui ont servi en temps de guerre.

Le Jour du Souvenir est observé chaque année au Canada le 11 novembre, anniversaire de l’Accord d’armistice de 1918 qui a mis fin à la Première Guerre mondiale. Au cours du jour du Souvenir, les cérémonies publiques et les services religieux incluent souvent le Last Post (clairon aux morts), une lecture de la quatrième strophe du poème « For The Fallen », ainsi que deux minutes de silence à 11 h. Des couronnes de fleurs sont déposées au pied des monuments commémoratifs locaux, et des rassemblements sont organisés dans les écoles. Des millions de Canadiens portent les coquelicots rouges durant les semaines qui précèdent le 11 novembre, ainsi que le jour même.

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

L’horreur et le massacre de la Première Guerre mondiale (1914-1918) changent les perceptions que les Canadiens se font de la guerre. Des millions de personnes sont tuées en mer et sur les champs de bataille dans toute l’Europe, incluant 61 000 Canadiens. Bien que le Canada se batte du côté des vainqueurs, la célébration de la victoire est remplacée par une commémoration solennelle, et un sentiment que le pays a une dette nationale collective envers ces soldats ordinaires, pour la plupart des jeunes hommes, qui ont perdu leur vie au combat. Cette dette est honorée à perpétuité, par les générations successives, par le simple fait de se souvenir du sacrifice de ces soldats.

AUTRES GUERRES

Au Canada, le jour du Souvenir s’est avéré être un terme flexible et durable. La journée s’est développée pour inclure le souvenir des morts de la Deuxième Guerre mondiale, de la guerre de Corée et de la guerre en Afghanistan, ainsi que des missions de maintien de la paix et d’autres engagements militaires internationaux. En tout, plus de 1,6 million de Canadiens ont servi dans les Forces armées canadiennes et plus de 118 000 sont morts dans des conflits étrangers.

COQUELICOT DU JOUR DU SOUVENIR

Le symbole du jour du Souvenir est le coquelicot rouge, qui pousse sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale en Flandre (en Belgique) et dans le nord de la France. Lorsque les barrages d’artillerie commencent à labourer la terre à la fin de 1914, les champs de Flandre et du nord de la France sont rapidement envahis de coquelicots.

La première personne à utiliser un coquelicot comme symbole du souvenir est l’Américaine Moina Michael, qui s’inspire du poème du lieutenant-colonel John McCrae « Au champ d’honneur ». En 1918, Moina Michael s’engage à « toujours porter un coquelicot des champs de Flandre en signe de souvenir » et à symboliser cet emblème pour « garder la foi envers tous ceux qui sont décédés », faisant ainsi référence à une strophe du poème.

Au Canada, la première « journée du coquelicot » est célébrée le 11 novembre 1921. En 1922, les coquelicots portés sur les revers sont fabriqués et distribués par les anciens combattants au Canada. La Légion royale canadienne, formée en 1925, mène depuis lors la campagne de financement du coquelicot au Canada.

MONUMENT COMMÉMORATIF DE GUERRE DU CANADA

Le monument commémoratif de guerre le plus important au Canada est le Monument commémoratif de guerre du Canada, situé à Ottawa. Le 11 novembre, il est au cœur d’une cérémonie du jour du Souvenir télévisée et diffusée à l’échelle nationale, à laquelle assistent le gouverneur général, le premier ministre, des cadres supérieurs de la Légion ainsi qu’un grand défilé d’anciens combattants.

La Tombe du Soldat inconnu est située au pied du Monument commémoratif de guerre du Canada (voir Soldat inconnu). Elle contient les restes d’un soldat canadien non identifié tué lors de la Première Guerre mondiale. Ses restes ont été exhumés d’un cimetière près de la crête de Vimy, en France et rapatriés en 2000. La tombe représente tous les Canadiens morts à l’étranger et enterrés dans des tombes anonymes.

Le jour du Souvenir est un jour férié fédéral (un jour de congé payé pour les employés fédéraux). C’est également un jour férié officiel dans presque toutes les provinces et les territoires.

Source : L’encyclopédie canadienne


315e jour de l’année

Vendredi, 11 novembre 2022

On célèbre aujourd’hui…

LE JOUR DU SOUVENIR


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Denis Bérard

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction, et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.

Ghandi


Ça s’est passé un 11 novembre…

(1918) À 6 heures du matin, les généraux allemands signent l’armistice avec les alliés près de la gare de Rethondes dans l’Oise. Dans le wagon-restaurant aménagé en salle de réunion, l’amiral Wemyss, le maréchal Foch et le général Maxime Weygand mettent fin à quatre ans de guerre. Le cessez-le-feu prend effet à 11 heures. Tous les combattants veulent croire que cette guerre est la « der des der ». Ce premier conflit mondial aura fait plus de 8 millions de morts.

(1975) Signature de la Convention de la Baie James et du Nord québécois entre les gouvernements du Québec et du Canada, les Cris et les Inuits. Les deux nations autochtones cèdent leurs droits sur un territoire de près d’un million de kilomètres carrés en échange de divers privilèges et d’une somme de 225 millions de dollars. La Convention de la Baie James et du Nord québécois a été le premier règlement de revendications territoriales de l’époque moderne.

(2012) En ce jour du Souvenir, une « Route de la Bravoure » est créée dans la région de Québec, pour rendre hommage aux militaires québécois; la « Route de la Bravoure » s’étendra de l’intersection de l’autoroute Henri IV et de l’avenue Industrielle, dans le secteur de Val-Bélair, jusqu’à Shannon, et traversera la municipalité de Saint-Gabriel-de-Valcartier.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :