Attendre un bout de papier

La Une

Depuis notre arrivée en Floride, nous sommes toujours en attente d’un règlement qui nous permettrait d’être indemnisé pour nos pertes subies par l’ouragan Ian du 28 septembre.

En début de semaine, on a pu constater de visu l’étendue des pertes. L’intérieur de notre caravane a été envahie par l’eau stagnante jusqu’à 24 pouces de hauteur. On a trouvé des contenants et des tiroirs, même les chaudrons, remplis d’eau. Un coffre d’outils, pourtant bien fermé, était rempli d’eau à rebord.

Chez certains, la moisissure était présente et abondante alors que chez nous, au moment d’écrire ces lignes, elle vient d’apparaître. Évidemment, tout ce qui était sous les 24 pouces a baigné dans cette eau contaminée.

Par exemple, à l’intérieur du tiroir sous le divan du salon, on y rangeait une couverture épaisse pour le lit. Quand je l’ai touchée, j’avais l’impression de touché une éponge gorgée d’eau, et tout ça, depuis le 28 septembre dernier. Je ne sais pas combien de temps il a fallu pour que l’eau se retire mais je peux vous dire que les boiseries étaient recouvertes d’une poudre blanche et l’intérieur de la caravane dégageait une odeur de moisi. On utilisait des masques si on devait rester à l’intérieur plus longtemps.

On a pu récupérer quelques biens, mais on a dû en laisser pas mal, heureusement couverts par l’assurance, après avoir rempli le formulaire approprié.

LE TITRE DE PROPRIÉTÉ

C’est là que ça se complique. En Floride, pour un véhicule récréatif qui demeure en permanence dans l’État, on doit posséder un « Titre de propriété » pour celui-ci. En fait, c’est l’équivalent du Certificat d’immatriculation que nous délivre la SAAQ au Québec. Obligation qu’on ne connaissait pas.

Les procédures sont tellement compliquées et disparates qu’on ne sait plus quelle est la bonne méthode pour satisfaire à cette exigence. Chaque fonctionnaire, agent, qui vous voulez, nous fournit des réponses différentes, ce qui ajoute à la complexité de la démarche.

J’ai eu beau expliquer à l’agent les similitudes entre le certificat d’immatriculation du Québec et celui de la Floride, rien n’y fit. Il répétait que le document officiel de la Floride était obligatoire. La conséquence étant que ce document permettra à l’assureur de nous remettre le montant de l’indemnité.

Certains Québécois auraient reçu leur indemnité en ne présentant que le certificat d’immatriculation du Québec. Hélas, l’assureur nous répond que ce sont des erreurs. Allez voir !

ÉPILOGUE

Nous sommes bloqués là ! Nous sommes venus ici pour régler essentiellement ces problèmes rapidement, afin de pouvoir retourner chez nous tout aussi rapidement. On a quelques pistes de solutions et on attend des réponses dans l’espoir d’une fin heureuse.

Si, en 2018, lorsque nous avons décidé de laisser notre caravane ici en permanence, l’assurance nous avait fait part de l’obligation d’avoir ce « Titre de propriété », nous nous y serions conformés, mais voilà, ils ne nous l’ont jamais dit. On aurait eu amplement le temps de le faire.

C’est dans cet esprit que nos hivers sous le soleil prendront fin avec le règlement final. Nous sommes loin du scénario imaginé qu’un jour ça se terminerait dans la sérénité. Je dois vous avouer qu’on n’a pas l’esprit à profiter du climat et on a très hâte de se diriger vers le Nord.

On a aimé nos dernières 19 années passées ici, mais là, on ne la trouve pas drôle du tout !

L’ouragan Ian ayant été qualifié du plus imposant et dévastateur de tous les temps en Floride, nous, les Québécois, s’attendions à plus de souplesse et de concilliance dans le processus de règlement de nos pertes. Considérant que le tourisme est la principale source de revenus de la Floride et que, jumelé à un taux de change entre 30 et 40 % payé par nous les Québécois lors de nos séjours hivernaux, nous l’aurions grandement apprécié.


338e jour de l’année

Dimanche, 4 décembre 2022

On jase là…

Ainsi donc, NOUS, les Québécois, devront se conscientiser à mieux consommer NOTRE électricité, en baissant le chauffage et en faisant la lessive la nuit, pendant qu’Hydro-Québec vendra à rabais et même à perte NOTRE électricité aux États américains limitrophes. C’est Pierre Fitzgibbon qui l’a dit.

Je rêve ou quoi ? Et ça se passe chez-nous…


Pensée et citation du jour

Il y a deux choix de base dans la vie : accepter les choses telles qu’elles sont ou accepter la responsabilité de les changer.

Denis Waitley


Ça s’est passé un 4 décembre…

(1909) L’équipe de hockey Les Canadiens de Montréal voit le jour. Jean-Baptiste Laviolette a été le premier joueur du Canadien de Montréal. Hockeyeur, joueur de crosse, aviateur et pilote automobile, Jack Laviolette fut pendant 15 ans l’athlète le plus populaire à Montréal. Trois faits d’armes qui assurent sa pérennité dans les encyclopédies du hockey. Mais l’histoire a oublié qu’il a aussi été l’athlète le plus casse-cou, le plus populaire et le plus progressiste de sa génération. Pour avoir une idée de la grandeur du personnage, imaginez Guy Lafleur et Gilles Villeneuve dans un seul corps.

(1954) Le premier restaurant Burger King de la chaîne est ouvert à Miami le 4 décembre 1954 sous le nom d’Insta Burger King par James McLamore et David Edgerton, deux étudiants de la School of Hotel Administration de l’Université Cornell. McLamore avait visité le restaurant appartenant aux frères Mc Donald à San Bernardino en Californie et, comprenant le potentiel d’un tel service de restauration, décidé d’en créer sa propre version.

(1980) Deux mois après la mort du batteur John Bonham, les membres restant de Led Zeppelin annoncent la fin du groupe phare du rock des années 1970. Led Zeppelin est un groupe de rock britannique fondé en 1968 à Londres par Jimmy Page (guitare), avec Robert Plant (chant), John Paul Jones (basse, claviers) et John Bonham (batterie), et dissous à la suite de la mort de ce dernier, en 1980.

À travers un son dominé par la virtuosité et les riffs de son guitariste, la voix puissante de son chanteur pouvant aller jusqu’à des octaves très élevées, par l’excellence de son bassiste/claviériste/arrangeur ainsi que par la technique, le groove et l’inimitable et si souvent samplée « force de frappe » de son batteur, Led Zeppelin est toujours considéré, plus de trente ans après sa séparation, comme l’un des plus grands groupes de rock tant pour sa réussite artistique, son succès commercial que pour son influence et son prestige.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

2 commentaires sur “Attendre un bout de papier

  1. Toute une galère. J’espère de tout coeur que ça va se régler bientôt. Ton assureur au Québec pourrait être plus accommodant, je te trouve gentil de ne pas le nommer dans ton article ….

    J’aime

  2. Bonsoir Normand,
    J’espère que tout va se régler bientôt pour vous. Je vais prier fort pour vous. Merci pour tes blogues encore! À la prochaine,

    Chantal

    Envoyé de mon iPad

    J’aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :