Des aubaines ? Vraiment ?

La Une

Hier, c’était le « Boxing Day » je préfère de beaucoup « La course aux aubaines », plus représentatif et surtout en français. On a bien francisé le Black Friday par le Vendredi Fou, alors… Après deux années perturbées par la pandémie, les chasseurs d’aubaines étaient à l’affût de LA trouvaille du siècle.

Moi, je ne m’y suis même pas présenté le bout du nez. Ça m’est arrivée une seule fois dans ma vie et croyez-moi, je me suis juré qu’on ne m’y reprendrait plus.

À l’époque, je magasinais pour une tablette. Ah, il y avait des aubaines, mais sur les appareils boudés par la clientèle. Un iPad avec une mémoire vive 16 Go… pas cher, mais moins attirant quand on s’y connaît un peu. Ce que la clientèle, le moindrement renseignée recherche c’est une tablette de 128 Go, voire idéalement 256 Go de mémoire, qui, elles, ont un rabais nul ou dérisoire.

Pour sa popularité, c’est sans contredit l’électronique qui a la cote !

C’est l’occasion où les marchands se débarrassent de ce qui ne se vend pas. C’est ça l’aubaine. Une arnaque déguisée pour l’occasion.

Croyez-moi, avec toutes les occasions annuelles que les marchands nous offrent, cette mode est appelée à disparaître, ou du moins, changer de vocation. On devrait l’appeler la journée des échanges, pour ceux et celles qui n’ont pas apprécié leur cadeau et qui veulent choisir ce qui leur convient vraiment. Ça c’est la réalité !

Après les Fêtes, les économies sont présentées à pleines pages des circulaires. Dès janvier, ce sont les ventes d’inventaire, puis, la St-Valentin, ensuite Pâques et ses soldes du printemps. Vient ensuite l’été pour les vacances, suivi par les rabais de la rentrée, l’Halloween, enfin, le retour au temps des Fêtes.

Alors je vous le demande, quelle est la vraie raison de « La course aux aubaines » si ce n’est que le prétexte à écouler et liquider ce qui ne se vend pas autrement.

C’est une activité populaire parce que les gens veulent se dégourdir les jambes et qu’il n’y a rien à faire au lendemain de la fête de Noël, alors il y a beaucoup de « ouaireux » !

Ouais… on pourrait aussi l’appeler la journée des ouaireux ». Pourquoi pas !


361e jour de l’année

Mardi, 27 décembre 2022

Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Louise Hébert

Bon anniversaire !


On jase là…

Le concessionnaire GM Paillé annonce une grosse vente de camions qu’il appelle « TRUCK EN STOCK ». Il me semble qu’avec un minimum d’effort il aurait pu annoncer « CAMIONS EN INVENTAIRE ». Encore le parfait exemple du déclin du français. Une entreprise du Québec, francophone en plus ! Humiliant !


Pensée et citation du jour

Quand le pouvoir de l’amour surpassera l’amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix.

Jimi Hendrix


Ça s’est passé un 27 décembre…

(1924) Pour la première fois depuis 1917, deux équipes montréalaises croisent le fer lors d’une rencontre officielle de hockey professionnel. Il s’agit du Canadien et de la nouvelle formation de la Ligue nationale de hockey (LNH) : le Montreal. La rencontre est disputée au Forum, le nouvel amphithéâtre construit au cours de l’été 1924 à Montréal. Elle attire environ 12 000 personnes, une assistance considérable à cette époque. L’année suivante, le Montreal adoptera le nom de Maroons. La rivalité entre Maroons et Canadien sera une des plus chaudes de la LNH jusqu’à la disparition des Maroons, en 1938.

(1978) Sept mois après le règlement d’une longue grève qui lui a nui considérablement, le quotidien « Montréal-Matin » ferme ses portes. Cette nouvelle touche directement les 225 employés de ce journal dont l’existence remonte aux années 30. Avant le conflit, qui a duré du 7 octobre 1977 au 2 mai 1978, le « Montréal-Matin » tirait à environ 136 000 copies. Par la suite, il se maintient autour de 90 000 copies, ce qui est insuffisant à assurer sa rentabilité. Pour la seule année 1978, la direction déclare des pertes de 3,2 millions de dollars. Cette situation joue un rôle décisif dans la fermeture du journal qui survient le 27 décembre 1978.

(2009) Les attentats du 11 septembre 2001 sont sans contredit l’événement le plus important de la décennie, selon un sondage Angus-Reid réalisé auprès de Canadiens, d’Américains et de Britanniques. Les attaques terroristes de 2001 aux États-Unis sont perçues comme l’événement le plus important des années 2000 par plus de 40% des gens dans les trois pays.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Un commentaire sur “Des aubaines ? Vraiment ?

  1. Ping : Des aubaines ? Vraiment ? – Radio Monde

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :