Les tests santé

La Une

Depuis toujours, les hommes avaient plus tendance à mettre les différents tests médicaux pour leur santé, de côté. Heureusement, les temps ont bien changé et ils sont plus sensibilisé aux différents problèmes qui les guettent en vieillissant, dont les maladies cardiovasculaires, le cancer de la prostate et le diabète.

DÉPISTAGE DU CANCER DE LA PROSTATE.

Quand ? À partir de 50 ans pour les hommes asymptomatiques. La suite dépend du résultat. « Le test de dépistage n’est pas offert d’emblée sur une base annuelle, car tous les cancers de la prostate ne sont pas significatifs, explique le Dr Thierry Lebeau, urologue à la Clinique d’urologie Maisonneuve-Rosemont.

Certains évoluent lentement et d’autres ne sont pas dangereux : ils ne requièrent donc pas d’intervention. Seuls les hommes les plus à risque en raison, notamment, de leurs antécédents familiaux sont soumis à des tests réguliers ».

Rappel : un homme sur sept souffrira d’un cancer de la prostate au cours de sa vie.

Comment ? Une simple prise de sang pour établir le taux d’antigène prostatique spécifique (APS) – une protéine produite par la prostate – combinée à un toucher rectal afin de détecter toute masse, irrégularité ou variation de taille

Selon Procure (organisme de bienfaisance dans la lutte contre le cancer de la prostate), la valeur de l’APS considérée normale est inférieure à 3,5 ng/mL, chez les 50 à 59 ans et à 4,5 ng/mL, chez les 60 à 69 ans. « Si les résultats des tests sont anormaux, on proposera d’autres examens, dont une biopsie, avant de confirmer le diagnostic de cancer », indique le Dr Lebeau.

TEST DE GLYCÉMIE

Quand ? « Tous les trois ans chez les plus de 40 ans sans facteur de risque (antécédents familiaux, obésité surtout abdominale, hypertension…) et annuellement chez les personnes à risque élevé de développer un diabète de type 2 », mentionne Marie-Ève Blain, infirmière praticienne spécialisée au CISSS de Laval.

Selon la Fondation pour la santé des hommes au Canada, les Canadiens sont 57 % plus à risque de mourir du diabète ou de ses complications que les Canadiennes.

Comment ? Une prise de sang à jeun pour mesurer le taux de glucose (sucre) sanguin et déterminer si l’organisme en produit suffisamment et le métabolise bien. Un résultat supérieur à 7 mmol/L suggère un diagnostic de diabète.

À moins d’une valeur élevée, on reconfirmera le résultat avec un second test ou une hyperglycémie provoquée (prise de sang et injection d’un liquide sucré).

BILAN LIPIDIQUE

Quand ? Tous les 3 à 5 ans chez les hommes de 40 à 75 ans, et plus fréquemment chez les personnes ayant une maladie cardiovasculaire connue ou des facteurs de risque élevés (surpoids, tour de taille élevé, tabagisme, sédentarité…). Ce bilan mesure les différents types de gras dans le sang, dont le LDL (« mauvais » cholestérol), qui constitue un facteur de risque important de maladies cardiovasculaires.

Comment ? Une prise de sang à jeun. La valeur du mauvais cholestérol ne devrait pas dépasser 3,5 mmo/L

ÉVALUATION DE L’HYPERTENSION

Quand ? Annuellement chez les personnes sans facteur de risque. « La mesure de la tension artérielle peut être prise per le médecin lors d’une visite médicale ou par la personne elle-même à la pharmacie ou à domicile, après un repos de cinq à dix minutes, souligne Marie-Ève Blain. L’automesure est la méthode la plus fiable, car elle écarte le syndrome du sarrau blanc ».

Les personnes ayant des facteurs de risque ou une pression limite devraient, quant à elles, répéter le test mensuellement ou selon les indications du médecin.

Comment ? À l’aide d’un tensiomètre. La tension est considérée normale à 120/80 et élevée à 140/90. Il convient de prendre plusieurs mesures, échelonnées sur quelques jours, avant de conclure à un problème.

DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

Quand ? Une recherche de sang dans les selles tous les deux ans pour les personnes de 50 à 74 ans sans facteur de risque (antécédents familiaux, polypes, maladies inflammatoires de l’intestin, tabagisme…). En cas de résultat positif ou de facteurs de risque élevés, le médecin recommandera une coloscopie.

En présence polypes (cellules précancéreuses), la coloscopie sera recommandée aux trois à cinq ans. Sinon, elle sera répétée tous les dix ans.

Comment ? La première méthode consiste à rechercher du sang dans les selles. Le test se fait à domicile : on prélève et dépose simplement un peu de matière fécale sur un papier réactif. L’échantillon est ensuite acheminé en laboratoire.

La coloscopie se pratique en introduisant par le rectum un mince tube muni d’une minicaméra afin de visualiser le côlon. La coloscopie peut aussi être virtuelle. Au lieu d’introduire un tube dans l’intestin, on utilise un scanner pour visionner le côlon.

OSTÉODENSITOMÉTRIE

Quand ? « On recommande une évaluation des facteurs de risque d’ostéoporose (antécédents familiaux de fractures, certaines maladies chroniques, poids en bas de 60 kg, tabagisme, prise répétée de corticoïdes, sédentarité…) chez les hommes à partir de 50 ans, rappelle Marie-Ève Blain. Si le risque est élevé, le médecin prescrira une ostéodensitométrie. Sinon, elle est conseillée à tous les hommes de 65 ans et plus. »

Selon Ostéoporose Canada, au moins un homme sur cinq subira une fracture causée par l’ostéoporose au cours de sa vie.

Comment ? L’ostéodensitométrie mesure la densité osseuse par radiographie.

EXAMEN DE LA VUE

Quand ? Un examen oculovisuel tous les deux ans ou tous les ans chez les porteurs de lentilles cornéennes. « À partir de 65 ans, on recommande toutefois un examen annuel, car les risques de pathologies oculaires (cataractes, rétinopathie diabétique, dégénérescence maculaire, glaucome…) augmentent », indique Claudine Champagne, directrice générale adjointe à l’Ordre des optométristes du Québec.

Comment ? L’examen comporte divers tests, dont ceux du champ visuel, du fond de l’œil, de l’acuité visuelle et du mouvement des yeux.

DES TESTS SOUS CONDITIONS

Toux persistante, essoufflement à l’effort, douleur à la marche, perte de poids involontaire… Outre les tests de dépistage, bon nombre de symptômes peuvent nécessiter la prescription d’examens spécifiques. Il faut en discuter avec son médecin. Et bien sûr, on n’oublie pas sa santé mentale. Selon Marie-Ève Blain, certains problèmes de santé mentale sont prévalents chez les hommes, comme les troubles de l’anxiété, la dépression et les tendances suicidaires.

Source : Revue Le Bel Âge, juin 2022, p34


20e jour de l’année

Vendredi, 20 janvier 2023

À la douce mémoire de…

RICHARD GARNEAU 1930-2013, commentateur sportif, journaliste et écrivain québécois.


Pensée et citation du jour

Le printemps c’est quand la neige fond et qu’elle repousse en gazon.

Carly


Ça s’est passé un 20 janvier…

(1942) Les nazis adopte la solution finale. La conférence de Wannsee près de Berlin réunit 15 hauts responsables nazis et des officiers SS sous la présidence de Reinhard Heydrich, chef des services secrets allemands. La réunion a pour objectif de débattre sur « la solution finale de la question juive ». Il est décidé que les juifs d’Europe en état de travailler seront transférés dans des camps de travaux forcés.

Pour ceux incapables de travailler, l’élimination pure et simple est décrétée. Certains camps seront bientôt essentiellement consacrés à cette extermination de masse : Belzec, Sobibor, Treblinka puis Auschwitz. Le génocide du peuple juif est clairement amorcé. Plus de six millions d’entre eux périront dans les camps de la mort.

(1989) Mario Lemieux compte son 50e but de la saison lors du 46e match disputé par les Penguins de Pittsburgh; il est le quatrième joueur de l’histoire, après Maurice Richard, Michael Bossy et Wayne Gretzky, à atteindre le cap des 50 buts en 50 parties.

(2009) Barack Obama s’est hissé au sommet du pouvoir américain mardi, prêtant serment comme 44e président des États-Unis et brisant l’ultime barrière raciale en devenant le premier président Noir d’un pays aux prises avec une grave crise économique et deux guerres dans des contrées éloignées.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :