Salmigondis

La Une

ON N’A PAS BESOIN DES IDIOTS DANS LA LNH

Les propos de Darryl Sutter, l’instructeur des Flames de Calgary, sur le Québécois Jacob Pelletier, samedi dernier nous montre la grandeur de l’homme. Interrogé par les journalistes après la partie, sur la performance de son jeune joueur, l’idiot d’instructeur n’a pas trouvé mieux que de lire les statistiques du joueur pendant cette partie, se demandant même, à voix haute, son numéro de chandail.

Comme imbécilité et manque total de jugement, ce dépassé personnage serait mieux à la retraite que derrière un banc. Heureusement, la nouvelle génération d’instructeurs est beaucoup plus conciliante et humaine.

L’ATTRACTION… À L’INFIRMERIE

Cole Caufield devra subir une opération à l’épaule, maintenant. Il sera à l’écart du jeu jusqu’au prochain camp d’entraînement. Dommage ! La plus forte attraction du Centre Bell est sur le carreau. Espérons que l’équipe ne s’écrasera pas et continuera de fournir un effort soutenu, comme samedi dernier contre les Leafs, et que les foules continueront de remplir l’amphithéâtre.

MAIRESSE SOURIRE

Et après, on se questionne sur la crédibilité des politiciens. Par exemple, le cas rapporté dans le Journal de Montréal d’hier sur les logements abordables. Selon la mairesse sourire, elle juge abordable un condo de 568 000 $. On aura tout vu et entendu. Simplement pour rencontrer les mensualités de loyer incluant tous les frais de ce condo « abordable », on parle de près de 3 500 $ chaque mois. C’est ce qui arrive quand un politicien ne goûte pas à la pauvreté et aux logements sociaux. Au lieu de perdre son temps à La vraie nature, elle devrait mieux s’occuper de son mandat.

NOUS EMBAUCHONS

C’est l’affiche qui nous accueille dans presque tous les commerces, depuis la fin de la pandémie. On est en droit de se poser la question : Où sont-ils ? Où sont passés les 100 000 travailleurs absents un peu partout ? Personne, je dis bien, personne, ne semble le savoir. Du jamais vu dans la société québécoise. Et on n’a pas de solutions. On voit partout des affiches d’embauche pendant des semaines, voire des mois. Ça va très mal tourner cette histoire-là !

EST-CE QU’ON PEUT NOUS FOUTRE LA PAIX ?

Du poulet frit, c’est néfaste pour la santé. Le surplus de poids, c’est dangereux pour la santé. Ce produit n’est pas santé parce qu’il contient trop de sucre. Il faut radicalement limiter votre consommation de vin à une seule coupe par semaine parce que ce n’est pas bon pour le foie. La sédentarité n’est pas bonne pour la santé. Le repas sur le pouce sont remplis de gras saturés, surtout les saucisses à hotdog qui sont de la cochonnerie. Faites attention à ci, faites attention à ça. Les revues, journaux, radio, télévision et réseaux sociaux nous inondent.

Le truc, c’est la MODÉRATION !

Le gars sort de chez lui pour courir. Il est en pleine forme et en pleine santé. Un automobiliste perd le contrôle, lui rentre dedans et le tue. Pourtant, il était pétant de santé. Tenant pour acquis que nous ne sommes pas immortels, si on goûte modérément à toutes ces cochonneries et activités, alors, on crèvera quand même. Il ne faut pas oublier que manger c’est un des plaisirs de la vie. Arrêtez de nous culpabiliser de ces jouissances. Alors foutez-nous la paix avec vos pleines pages de conseils à outrance. J’aimerais bien voir votre assiette à tous vos repas, toute l’année.

24e jour de l’année

Mardi 24 janvier 2023

Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

André BonhommeNicolas Plourde

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

À vingt ans, on est plus amoureux qu’autre chose : à soixante on est plus autre chose qu’amoureux.

Victor Hugo


Ça s’est passé un 24 janvier…

(1935) Apparition des canettes de bière. La première bière en boîte métallique est vendue par la société américaine Krueger Brewing Company à Richmond, en Virginie. Il fallait avoir l’ouvre-boite à la portée de la main.

(1961) Le 24 janvier 1961, suite à une défaillance structurelle, un B-52 de l’USAF explose en vol à 20 km de la base aérienne de Seymour en Caroline du Nord, perdant deux bombes atomiques de 24 mégatonnes chacune. Cinq hommes d’équipage sautèrent en parachute et eurent la vie sauve mais trois moururent dans l’accident. L’un fut retrouvé dans un arbre pendu par ses suspentes et les deux autres furent entraînés dans le vide par les bombes.

L’une des bombes tomba en chute libre dans le champ d’un fermier. Les débris furent retrouvés à sept mètres de profondeur au milieu des sables mouvants et ne purent jamais être totalement récupérés. La deuxième bombe atterrit sans encombre grâce à son parachute automatique.

Dans un premier temps, l’USAF aurait confirmé que tous les dispositifs de sécurité empêchant soit son explosion inopinée soit un déclenchement volontaire s’étaient bien déclenchés. Mais après expertise, il fut établi que cinq des six dispositifs de sécurité n’avaient pas fonctionné. Un seul commutateur avait empêché l’explosion de cette bombe thermonucléaire 1200 fois plus puissance que la bombe d’Hiroshima !

(1981) Plus de 35 ans après Maurice Richard, le Québécois Mike Bossy devient le deuxième joueur de la Ligue nationale de hockey (LNH) à réussir 50 buts en 50 parties. Bossy réussit l’exploit au cours des 50 premières joutes de saison régulière de son équipe, les Islanders de New York.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :