La splendeur de la nature

La Une

Confortablement assis dans mon fauteuil, je regarde par la fenêtre le début de cette tempête annoncée au Québec depuis quelques jours déjà. La nature dans ce qu’elle a de plus beau. Enfin, elle est là !

Au plus loin de ma mémoire, j’ai toujours beaucoup aimé les chutes de neige. Regarder tomber ces flocons m’apaise. Toute cette blancheur uniforme qui cache les couches précédentes sont comme une chaude couverture lorsqu’on se met au lit.

Je me revois, ti-cul, a m’amuser avec les amis dans le voisinage, dans les bancs de neige, à faire des iglous, des forts, jusqu’à s’en geler les pieds. On rentrait, les joues écarlates et le sommeil nous rattrapait assez rapidement. Le lendemain, on recommençait !

La pluie en hiver n’existait pas et les changements climatiques n’étaient pas non plus un sujet de conversation.

Mais, ce matin, au saut du lit, les automobilistes devront affronter une circulation perturbée. Pourquoi ne pas prendre congé, et s’éviter tout ce stress ? Gardez les enfants à la maison. Avec tout ce bataillon de déneigeurs, vous ferez d’une pierre deux coups; les laisser travailler sans trop d’entraves et prendre une pause en famille. Demain on sera vendredi, une dernière journée avant la fin de semaine, c’est mieux que de maugréer envers les automobilistes qui vous précèdent, sont enlisés ou nerveux.

Mais au-delà de tout ça, je trouve ce paysage neigeux très agréable.

Bon, je suis un retraité, habitant dans un condo, et je n’ai pas à me soucier de la quantité de neige qui tombera, et vous avez parfaitement raison. Ceux qui me connaissent ou me suivent en lisant ce blogue se demandent sûrement pourquoi Louise et moi, passions nos hivers en Floride depuis les 18 dernières années. Eh bien, je vais vous le dire.

Ce qu’on appréciait le moins, c’était les extrêmes; températures glaciales, verglas, les redoux avec la pluie, c’est ce qu’on fuyait, mais pas les chutes de neige. Dans ces moments, il ne fait pas froid et on peut allègrement se promener parmi les flocons, une activité qui est plus désagréable sous la pluie.

D’ailleurs, en décembre en Floride, les gens décoraient leurs maisons avec beaucoup de lumières multicolores et scintillantes, un peu beaucoup pour se rappeler le Québec de décembre, neige en moins. Mais en marchant dans ces rues étroites avec les fleurs et l’herbe des pelouses fraîchement coupée, il manquait le plus important; la neige !

L’ambiance festive n’y était pas. D’autant plus que chez les Américains, les décorations sont vite rangées jusqu’à l’année suivante.

À l’aube de mes 72 ans, j’ai vécu plus de fééries hivernales que de détentes sous les palmiers et même à l’extrême sud du continent, un hiver sans neige, n’en n’est pas un.

La gratte vient de passer, les flocons tombent et on annonce encore 15 autres centimètres dans la nuit. Je regarde au loin, tellement loin que je vois ce tapis s’étendre sur des kilomètres. Dans ces moments la nuit est beaucoup plus scintillante et le blanc, pour cette raison, est une de mes couleurs préférées.

Dans quelques jours cette blancheur tournera au gris sale, qui viendra se coller sur toutes les bagnoles. Les vendeurs de lave-glace feront des affaires d’or. Il n’y aura plus qu’à espérer la prochaine bordée. Et je serai dans mon fauteuil, devant la fenêtre à retrouver avec joie, cette splendeur.


26e jour de l’année

Jeudi, 26 janvier 2023

On célèbre aujourd’hui…

LES FÊTES NATIONALES DE L’INDE ET DE L’AUSTRALIE


À la douce mémoire de…

ERNEST LENOIR 1941-2018, connaissance depuis 40 ans.

MICHEL LEGRAND 1932-2019, musicien, compositeur, pianiste de jazz, chanteur et arrangeur français.


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Jean-Guy GeoffrionAlain FilionValérie LétourneauJean-Maurice Boisvert

Bon anniversaire !


On jase là…

Tout augmente partout; épicerie, loyer, restaurant, taux d’intérêts et divertissement etc. Combinés aux faibles augmentations salariales, la classe moyenne n’existe plus. Il y a maintenant les pauvres et les riches. Et qui tire les ficelles, pour qui ces augmentations sont de la monnaie ? Les banques, PDG et financiers de toutes sortes qui reçoivent de généreux bonis de performances dépassant le million de dollars annuellement. Avant, la pandémie avait le dos large, maintenant, c’est l’inflation !


Pensée et citation du jour

De l’échec, nait le succès.

Sagesse chinoise


Ça s’est passé un 26 janvier…

(1928) Sur le Champ-de-Mars, Arthur Sicard fait la démonstration devant les autorités municipales de Montréal de sa nouvelle invention, la souffleuse à neige. Ce n’était pas la première fois car en 1927, un an avant, le Montréalais Arthur Sicard vendit sa première souffleuse à la ville d’Outremont. Ce véhicule de conception originale, conduit par une seule personne, permettait de projeter la neige à plus de 30 mètres ou de la verser directement dans la benne d’un camion, peu importe la consistance de la neige.

La souffleuse automotrice Sicard se composait de quatre éléments essentiels : un châssis et un moteur de camion à quatre roues motrices, un dispositif pour recueillir la neige, une soufflerie munie de deux glissières réglables et un moteur de souffleuse distinct.

(1996) Bruny Surin, né le 12 juillet 1967 au Cap-Haïtien, à Haïti, est un athlète canadien, spécialiste du 100 mètres. En 1995, il conserve son titre mondial du 60 m lors des Championnats du monde en salle de Barcelone en établissant en 6 s 46 la meilleure performance mondiale de l’année.

Bruny Surin descend pour la première fois sous la barrière des 10 secondes au 100 m en réalisant 9 s 97 aux Championnats canadiens de Montréal. Il remporte quelques semaines plus tard la médaille d’argent du 100 m des Championnats du monde de Göteborg en 10 s 03, terminant à six centièmes de secondes de Donovan Bailey. En fin de compétition, il remporte le titre mondial du relais 4 × 100 m avec Donovan Bailey, Robert Esmie et Glenroy Gilbert.

(2009) Une deuxième mondiale en Californie : une femme a donné naissance lundi à huit bébés, tous vivants, dans un hôpital de Californie du Sud, a expliqué lundi Dr. Karen Maples, sur la chaîne californienne KCAL 9.


Merci de votre fidélité. – Passez une excellente journée !

Un commentaire sur “La splendeur de la nature

  1. Beaucoup de bons souvenirs dans ton récit sur la tempête de neige d’hier. Merci pour ces rappels de notre enfance

    J’aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :