Dépendre de l’ordinateur

 

Ça s’peux-tu? Ce matin, à mon réveil, c’est la routine habituelle. À peine sauté du lit, j’allume l’ordinateur et je me rendsAG00154_ faire ma toilette. Quelques minutes plus tard j’observe, du coin de l’oeil que l’écran est toujours noir. Oh! Oh! C’est pas normal ça. Il est gelé en pleine procédure d’amorçage. Je ferme, puis rallume. Même résultat! C’est pas vrai, pas ce matin. Il me faut affronter l’évidence. Ma vieille machine se fait vieille. En catastrophe je rejoins mon technicien qui n’est pas disponible aujourd’hui. Il me faudra attendre à lundi. Quoi! Lundi seulement! Heureusement, il me reste le portable, seulement, je n’ai pas mes fichiers de travail en double. J’ai besoin des fichiers qui sont dans l’ordinateur de bureau. Je n’ai pas le choix. Il me faut attendre lundi.

Il faut dire que ma machine est âgée. Un bon vieux Celeron, cadencé à 366 Mhz, c’est de la préhistoire. Cependant, il exécutait toutes les tâches que je lui demandais, comme un bon serviteur. Il me manque déjà. Je souhaite seulement que le technicien réussira à le remettre en marche, à tout le moins, récupérer les données de ses deux disques rigides. C’est là que se trouve ma plus grande inquiétude. Ces données sont importantes et représentent beaucoup de travail. Enfin! Soyons tout de même optimiste, avant le verdict final. J’ai bien quelques copies de sauvegarde, mais je n’ai pas tout sauvegardé.

Un peu comme l’électricité, c’est fou comme on ne se rend pas compte de notre dépendance à cet outil. Dans mon cas, il est ouvert du lever au coucher. Je fais tout avec ce bidule; Finances personnelles, agenda, blogue, arrangements musicaux et j’en passe. C’est comme le beurre d’arachides Kraft, "J’peux pas m’en passer". C’est lorsqu’on en est privé qu’on en mesure toute l’ampleur. Toute la journée, j’ai repassé en revue dans ma tête, les fichiers importants qu’il contenait, pour lesquels les copies de sécurité ne sont pas faites. Du temps où les standards des disques rigides étaient de 40 Mo, c’était facile de faire des "backup", mais maintenant avec les grosses capacité des disques de plus de 700 Go, on ne parle plus de la même chose.

Me voilà donc sur le portable à vous livrer mes réflexions. C’est bien comme solution de rechange, mais c’est moins confortable qu’un ordinateur de bureau. L’ergonomie est différente, c’est évident. Ça va très bien pour l’autocaravane en voyage, pour le GPS dans nos déplacements, pour la musique lorsque je le branche aux claviers, mais pour un travail soutenu, je suis plus à l’aise sur mon ordinateur de bureau. Je n’aurai probablement pas le choix de m’en procurer un neuf, lundi. Il faut dire que je m’en attendais un peu et j’avais projeté en faire l’achat au retour de Floride. Je souhaite seulement que je pourrai récupérer mes données. Ça fera ça de pris, parce que voyez-vous, un nouvel ordinateur demande du temps pour tout remettre fonctionnel. Heureusement que j’en ai!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :