Humour médical

 

Médical2Cinq chirurgiens discutent de leur profession dans une salle de repos à l’hôpital. Le premier chirurgien  commence :

– J’aime avoir des comptables sur ma table d’opération. Lorsque vous les ouvrez, tout est numéroté correctement à l’intérieur…

– Ouais mais vous devriez voir les électriciens! Tout est codé à la couleur à l’intérieur, impossible de se tromper, ajoute le deuxième.

– Moi, je pense vraiment que les bibliothécaires sont les meilleurs. Tout est classé par ordre alphabétique à l’intérieur, réplique le troisième.

– Personnellement, j’aime bien les ouvriers de la construction. Ces types comprennent toujours pourquoi il vous reste des morceaux à la fin, déclare le quatrième en riant.

Finalement, le dernier chirurgien prend la parole :

– Les plus faciles à opérer sont les politiciens. Il n’y a pas de cœur, pas de cerveau, aucune colonne vertébrale, et la tête et le trou du cul sont interchangeables !

—————————————————————————-

Charlie est mort dans un feu et son corps était pratiquement calciné. À la morgue, on avait besoin de quelqu’un pour identifier le corps. On a donc demandé à Jo et Bob, les meilleurs amis de Charlie. Les trois hommes étaient toujours ensemble. Ils étaient inséparables.

Jo arriva à la morgue en premier. Lorsque le médecin enleva le drap qui recouvrait le corps, Jo le vit et dit :

– Ouin, sa face est pas mal brûlé, r’vire le don de bord.

Le médecin tourna le corps du défunt et Jo dit :

– Ah bin non, c’est pas lui pantoute !

Le médecin trouva cela très étrange. Il demanda donc à Bob de venir confirmer l’identité du corps. Bob regarda le corps et dit :

– Ouin, yé pas mal brûlé lui là, r’vire le don de bord pour vouaire.

Le médecin tourna le corps et Bob dit alors : –

– Non… Non, c’est pas Charlie ça. C’est pas lui pantoute.

Le médecin ne comprenais toujours pas comment ses deux types pouvaient dire avec certitude que ce n’était pas Charlie en lui regardant le dos. Le médecin demanda donc à Bob :

– Mais dites moi, en êtes-vous absolument certain ?

Bob lui dit alors :

– Ah oui Monsieur le docteur, chu certain que c’est pas lui parce que Charlie lui, y’avait deux trous de cul.

– Quoi ? Deux trous de cul ? » demanda le médecin.

– En plein ça docteur. Bin, on les a jamais vu mais le monde disait tout le temps : Tiens, v’là Charlie avec les deux trous de cul !

——————————————————————————

Un homme de 75 ans va voir son médecin pour une analyse de spermatozoïdes. Son médecin lui donne un petit bocal et lui dit de revenir le lendemain pour l’analyse. Le lendemain, l’homme lui remet le bocal vide et propre. Le médecin lui demande pourquoi.

– Eh bien voilà, j’ai essayé avec la main droite, sans succès. Avec la main gauche, rien non plus, alors j’ai demandé à ma femme de m’aider. Elle a essayé avec la main droite puis la gauche, toujours rien. Ensuite elle a essayé avec la bouche, avec ses dents, sans les dents, toujours sans succès. Alors, on a demandé à la voisine qui a essayé avec la main droite, la gauche, avec sa bouche, avec ses dents, sans ses dents…

Le médecin, choqué, l’interrompt :

– Vous avez même demandé l’aide de la voisine ?

– Eh oui, docteur, vous voyez, on a tout essayé et on n’a toujours pas pu ouvrir ce foutu flacon!!!

—————————————————————————–

Guy et Denis sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique. Un bon jour où ils passaient près de la piscine de l’hôpital, Guy plongea soudainement à l’eau et coula à pic au fond de la piscine. Denis sauta à son tour et alla chercher Guy au fond pour le ramener à la surface et sur le bord de la piscine.

Quand le directeur médical de l’hôpital appris l’acte héroïque de Denis, il ordonna immédiatement de laisser Denis sortir de l’hôpital parce qu’il le jugeait être maintenant mentalement stable à cause de cet acte de bravoure.

Quand le directeur alla rencontrer Denis pour lui apprendre la nouvelle, il lui dit :

Denis, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre! La bonne est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu as été capable d’accomplir un acte de bravoure en sautant à l’eau et en sauvant la vie d’une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental. La mauvaise nouvelle c’est que Guy, le patient que tu as sauvé, s’est pendu avec la ceinture de sa robe de chambre dans la salle de bain!

Denis de répondre au directeur :

– Il ne s’est pas pendu, c’est moi qui l’ai accroché là pour qu’il sèche…

——————————————————————————-

Une délégation de directeurs d’hôpitaux québécois visitent un hôpital américain afin d’observer son fonctionnement. Ils sont reçus par le directeur de l’hôpital américain et quelques autres cadres et médecins. Pendant leur visite, ils passent devant une chambre où un homme est en train de se masturber vigoureusement. Un des directeurs québécois demande comment il se fait que cet homme fasse une telle chose. Un des médecins américain répond :

– Oh, cet homme est affligé par une très rare maladie qui cause une accumulation importante de sperme dans ses testicules et il doit se faire opérer pour remédier à ce problème. En attendant, il doit se masturber très régulièrement pour éviter les douleurs atroces que cette situation provoque.

– Je vois, répond le québécois.

Ils continuent leur visite et passent devant une autre chambre où un homme est couché sur le dos et se fait faire une fellation par une infirmière. Encore une fois, un des directeurs demande :

– Et quelle maladie a ce patient ?

Le directeur de hôpital américain répond :

– Exactement la même que l’autre, mais il a une meilleure assurance.

 

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s