Bonne fête maestro

 

Comme tout le monde, tu grandis d’année en année. J’aurais aimé te voir hier, lors de notre passage à Vaudreuil. Louise et moi on en aurait profiter pour te faire la bise (si tu n’a pas la grippe) ou te serrer la pince.

À tout événement, on en profite pour te souhaiter le plus beau des 5 octobre, rempli de joies, d’amour, de surprises et de tout ce qui est extraordinaire de vivre un jour d’anniversaire. En prime, on te souhaite tout le succès que tu mérites dans ta carrière de musicien.

BON ANNIVERSAIRE JEAN-FRANÇOIS !!!

 

Humour coquin

 

Barbecue Le mari dit à sa femme :

– OUAH …. Sais-tu que ton derrière est aussi large que le barbecue ???

La femme ignore la remarque désobligeante. Le soir venu, le couple est au lit et l’homme commence à se coller à sa femme. Elle le repousse et lui dit calmement :

– Si tu penses que je vais faire chauffer tout le barbecue juste pour une petite saucisse, tu te trompes !!!

————————————————————————————

Gilles et Jocelyne fêtent leur 50ème anniversaire de mariage. Le soir de cet anniversaire, la femme rejoint son mari dans le lit, mais pour cette occasion là, elle porte le même déshabillé sexy qu’elle portait le soir de leur nuit de noces. Elle regarde alors son mari et lui dit :

Sexy – Tu te souviens de ça, chéri ?

Il la regarde et lui répond :

– Oui chérie, bien sûr. Tu portes le même déshabillé que tu portais pour notre première nuit.

– Oui, et tu te souviens de ce que tu m’as dit cette nuit là ?

– Oui, je m’en souviens encore, acquiesce le mari.

– Alors dis-le moi encore s’il te plaît.

– Je t’ai dit : ‘Oh ma chérie, je vais te sucer toute la moelle de ces gros tétons jusqu’à les rendre flasques et te faire l’amour à t’en faire sortir la cervelle de la tête.’

Elle a un petit rire et lui dit :

– Oui mon chéri, c’est bien ce que tu as dit. Et maintenant, 50 ans après, alors que je suis dans la même tenue que cette nuit là, qu’est-ce que tu as envie de me dire?

Alors, la regardant à nouveau des pieds à la tête, il lui répond :

– Mission accomplie !

————————————————————————————–

Caverne Arrivé à l’âge de la retraite, je suis allé au bureau pour la Sécurité de la vieillesse pour obtenir la mise en place du versement de ma pension pour les aînés. Une employée derrière le guichet me demande de montrer mon permis de conduire pour attester de mon identité et pour vérifier mon âge.

Je cherche dans mes poches et réalise que j’ai laissé mon portefeuille à la maison. Je lui dis que je suis désolé mais que je vais devoir aller le chercher et revenir plus tard. La femme me dit:

– Ouvrez votre chemise.

Je l’ouvre, laissant apparaître mon poil gris frisé. Elle dit:

– Ce poil est une preuve suffisante pour moi et elle atteste de votre droit à la pension.

En arrivant tout excité à la maison, je raconte l’incident à ma femme qui me dit:

– Tu aurais dû baisser ton pantalon, tu aurais sûrement eu droit aussi à une rente d’invalidité…

—————————————————————————————

Je me rappelle la première fois avec un condom, j’avais à peu près 16 ans. Je suis allé à la pharmacie acheté une boîte. Il y avait cette belle jeune assistante derrière le comptoir et elle pouvait voir que c’était la première fois que j’achetais des condoms. Elle m’a donné un emballage et m’a demandé si je savais comment l’utiliser. J’ai été honnête et je lui ai dit:

Condom – Non pas vraiment, c’est la première fois.

Elle a ouvert un sachet, en a sorti un et l’a enfilé sur son pouce. Elle m’a dit de toujours m’assurer qu’il était bien en place. Je devais avoir l’air confus. Elle a jeté un coup d’oeil autour pour s’assurer qu’il n’y avait personne.

– Un instant’ dit-elle en allant barrer la porte.

Elle me prit la main, et me conduit à l’arrière. Elle a déboutonné sa blouse et l’a retirée. Elle a détaché puis enlevé son soutien-gorge.

– Est-ce que je t’excite ? a t-elle dit.

Je n’ai pu que faire oui d’un signe de tête. Elle m’a dit que c’était le temps de mettre le condom. Pendant que je m’exécutais, elle a retiré sa jupe, son slip et s’est étendue sur le bureau.

– Vas-y, on n’a pas beaucoup de temps, qu’elle me dit.

Alors je suis monté sur elle. C’était si bon que malheureusement je n’ai pu retenir mon éjaculation très longtemps. Elle m’a regardé un peu déçue.

– Avais-tu bien mis ton condom au moins ? dit-elle.

– Certainement, lui dis-je avec assurance en lui montrant mon pouce. Elle a perdu connaissance.

——————————————————————————————

Fesses Douze prêtres étaient sur le point d’être ordonnés. Leur ultime épreuve était de s’aligner entièrement nus dans le jardin du couvent tandis qu’une belle fille très sexy, pourvue d’une poitrine ravageuse, danserait complètement dévêtue devant chacun d’eux.

Chaque futur prêtre avait une clochette fixée à son pénis et il était prévu que… quiconque ferait tinter sa clochette pendant qu’elle dansait ne serait pas ordonné parce qu’il n’avait pas atteint un état de pureté spirituelle.

La fille commença à danser devant le premier candidat. Aucune réaction. Elle procéda ainsi le long de la rangée des candidats prêtres avec la même absence totale de réaction de tous jusqu’au dernier : Carlos Pauvre Carlos !

Alors que la fille s’avançait vers lui en dansant, sa cloche sonna si fort qu’elle s’envola dans le jardin et atterrit loin devant lui. Confus et honteux, Carlos s’avança rapidement vers la clochette et se baissa pour la récupérer.

C’est à ce moment que toutes les autres clochettes se mirent à carillonner…