Salmigondis

salmigondis2L’abolition des frais accessoires chez les médecins spécialistes.
Chez les bien-nantis de notre société, un petit pot de gouttes ophtalmiques à 10$ ne peux plus être facturé par l’ophtalmologiste. Triste situation qui met en péril leur survie. Avec des salaires qui dépassent les 300 000$ par année, ils veulent nous faire pleurer avec leurs problèmes.

Et ce n’est pas tout, plusieurs spécialistes n’acceptent pas la carte de crédit, au moment de payer pour ces frais. Probablement pour ne pas avoir à payer les 3% de frais… trop de dépenses. Parce qu’en bout de ligne, c’est toujours le patient qui paie la note, sans égard à ses revenus.

L’erreur dans ce dossier est le Docteur Barrette, qui est juge et partie, alors que son travail l’a amené des deux côtés de la table. Pour la crédibilité, on repassera.

On en parle, on en parle…
Ici au Québec, nous sommes passés maître de la parlotte et principalement lorsque le Bureau d’Audiences Publiques sur l’Environnement (BAPE) s’y trouve mêlé. Il y a toujours quelque chose qui cloche et qui ne satisfait pas nos écologistes. À les entendre, on devrait revenir à l’âge de pierre et d’étouffer tous les projets de développement. À La Prairie, sur la rive-sud de Montréal, c’est l’histoire d’une minuscule grenouille qui paralyse un projet domiciliaire pour combien de temps encore.

Maintenant, c’est le train léger sur rail qui devrait desservir la grande région métropolitaine pour 2020 qui en prend pour son rhume. Encore là, le BAPE jette du sable dans l’engrenage. Il n’y a rien de fait, on en parle toujours, on en parle encore et 2020 c’est dans trois ans.

Pas de couilles
L’art de s’enfarger dans les fleurs du tapis revient à la Société de l’Assurance Auto du Québec (SAAQ) qui interdit à ses employés d’accueillir ses clients par un «Monsieur» ou «Madame». La raison; un transgenre, un seul, sur 22 millions de transactions annuelles, a porté plainte parce qu’il s’est fait dire «Monsieur» par le préposé. Il est en processus de devenir une femme. On aura tout vu. Plus susceptible que ça, tu meurs!

Il m’est déjà arrivé d’appeler un Monsieur, Madame, parce qu’il ressemblait à une femme et je me suis corrigé et excusé sur le champ, sans autres conséquences. À la SAAQ, ça ne prend pas grand-chose pour prendre les « grands moyens ». Les administrateurs sans couilles sont payés le gros salaire pour accoucher de telles absurdités. Et le transgenre qui a porté plainte n’est pas plus brillants. Il faudrait probablement se présenter à la SAAQ complètement nu, ou nue… pour éviter les plaintes.

L’art de compliquer les choses simples
La palme revient à Passeport Canada, qui accepte les gribouillis de vos bébés en guise de signature sur leur passeport comme le stipulerait la loi. Drôle de loi, probablement votée par ceux qui n’ont pas d’enfant eux-mêmes. Un couple a dû annuler son voyage à Cuba après qu’Air Canada leur ait refusé, à la dernière minute, l’embarquement à l’aéroport.

Il me parait logique et simple qu’un parent signe le document pour son enfant, au lieu que celui-ci ne dessine un soleil ou quelque chose du genre. Étant responsable de cet enfant, cette exigence devrait leur être accordée sans équivoque. De plus, le gouvernement ENCOURAGE (wow) les adolescents, entre 11 et 15 ans, à signer leur passeport. Encore une fois, l’art de compliquer les choses simples.

Un Mike Bossy à découvrir
Il m’a impressionné comme joueur de hockey et voilà qu’il m’impressionne encore comme analyste à Dave Morissette en direct, sur TVA Sport. Ses analyses sont toujours justes et ce Monsieur est d’une franchise et d’une modestie exemplaires. Dans l’émission d’hier soir, il racontait son exploit d’avoir égalé le record de 50 buts en 50 parties, alors qu’il portait les couleurs des Islanders de New York. À l’époque, Maurice Richard était détenteur de cet exploit. Son récit était captivant et empreint d’humilité. Il a de la classe ce Monsieur.

Un geste honorable
Que dire du geste de la protectrice du citoyen Raymonde Saint-Germain qui, en fin de mandat, a renoncé à son indemnité de départ de 210 976$. Elle n’était pas obligée mais en âme et conscience, elle déplorait les coupes du gouvernement Couillard « moins éprouvantes pour la bureaucratie que pour les personnes vulnérables ».

Elle est maintenant sénatrice à Ottawa et elle demande un resserrement des règles pour tous les mandarins. Son geste mérite toute mon admiration et j’espère qu’il sera contagieux.

4 réflexions au sujet de « Salmigondis »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s