Salmigondis

UNE PÉNURIE D’ÉPIPEN
Vous y croyez, vous, à cette pénurie d’ÉpiPen, ce médicament auto-injecteur d’épinéphrine pour les allergies sévères? Est-ce sérieux ou provoqué? La compagnie pharmaceutique Pfizer Canada a annoncé jeudi dernier, qu’elle ne pourrait plus fournir d’ÉpiPen pour adultes jusqu’en mars prochain. Moi je suis sceptique sur les vraies raisons de cette disponibilité. J’ai moi-même ce médicament et s’il est expiré, je le conserverai tant et aussi longtemps que sa disponibilité ne sera pas rétablie.

Il me semble que Pfizer se tire dans le pied avec cette annonce. Ce n’est pas de l’aspirine dont on parle. C’est un médicament à prendre en urgence de vie ou de mort. À cet égard, c’est irresponsable que ce remède se fasse rare, surtout que c’est un médicament unique au Canada. Je comprends très mal que cette multinationale se soit placée dans cette situation. Est-ce une raison pour augmenter substantiellement son prix? J’ai payé mon dernier ÉpiPen 95$ en pharmacie en octobre dernier. J’ai bien hâte de le renouveler en 2018 et de voir son nouveau prix. Ça ne sent pas très bon! Ça sent l’arnaque!

LES VOYAGEURS AMÉRICAINS DOIVENT SE MÉFIER
Comme le rapportait Richard Latendresse dans le Journal de Montréal de dimanche dernier, « Être un touriste américain n’importe où dans le monde comprend sa part de risque. Tout jeune voyageur québécois a croisé un jour un Américain avec un drapeau canadien sur son sac à dos pour être mieux accueilli par les étrangers rencontrés. C’est le prix à payer pour être citoyen d’une superpuissance qui, depuis un siècle, ne s’est pas gênée pour se mêler des affaires des autres comme en Iran dans les années 1950, au Viêtnam dans les années 1960, au Chili dans les années 1970 ou au Nicaragua dans les années 1980 pour ne nommer que ces cas-là. » Ajoutez Donald Trump à l’équation et ça devient critique.

Le Mexique est maintenant classé comme un pays très dangereux et de niveau 2, c’est-à-dire qu’il faut faire preuve d’une prudence accrue. Selon le département d’état américain, outre le Mexique, les pays à ne pas visiter sont dans l’ordre; l’Afghanistan, la Syrie, l’Irak, l’Iran, le Yémen, la Somalie, le Sud-Soudan, la Lybie, le Mali, la République centrafricaine et la Corée du Nord. Pire encore, voici une liste des homicides, meurtres et morts violentes rapportés en 2017 dans certains de ces pays;

Afghanistan : 2640 entre janvier et octobre.

Yémen : Entre 8670 et 10 000 depuis mars 2015.

Syrie : 10 204.

Irak : 13 187.

Mexique : 23 101 entre janvier et novembre.

Assez alarmant!

DORMIR POUR LIMITER LE SUCRE
RELAXNEWS | Comment réduire ses apports en sucre? Ajouter du temps de sommeil à son compteur est l’habitude la plus saine à adopter pour limiter les fringales, confirme une nouvelle étude de chercheurs du King’s College London publiée mercredi, le 10 janvier dernier. Ainsi, 90 minutes supplémentaires réduiraient de dix grammes l’apport en sucre ajouté.

Une étude menée par des chercheurs de ce Collège en Grande-Bretagne, rappelle que dormir davantage peut aider à avoir une alimentation équilibrée en limitant l’attrait pour les aliments gras et sucrés. En deçà des 7 heures par nuit recommandées pour les adultes, nous nous exposons à plus de déprime, de stress, d’anxiété, de fatigue, de problèmes cardio-vasculaires, de blessures et des comportements alimentaires malsains comme l’ont montré des études précédentes.

Moins de glucides

Sur ce dernier volet, l’étude a regardé précisément les effets de nuits plus longues sur l’apport nutritionnel d’un panel de 21 participants. Les résultats montrent dans le détail que dormir une heure trente de plus entraîne une réduction de dix grammes de l’apport de sucres par rapport aux niveaux de référence. Cette quantité concerne les sucres ajoutés par les fabricants ou en cuisinant à la maison ainsi que la consommation de miel, sirops et jus de fruits.

Les chercheurs ont également remarqué une réduction de la consommation totale de glucides chez les dormeurs. Le seul bémol avancé par l’étude concerne la qualité de ce sommeil prolongé. « Une période d’adaptation à toute nouvelle routine peut être nécessaire », suggèrent les chercheurs.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s