Enfin une logique respectée et imposée

NDLR: Exceptionnellement, ce blogue est publié aujourd’hui avec du retard. Je sais que plusieurs d’entre vous aiment parcourir le blogue en sirotant leur premier café du matin et je m’en excuse au nom de Dame nature qui a décidé hier, après l’orage, de nous priver de l’Internet pour une bonne quinzaine d’heures. Ah, technologie… quand tu nous tiens !

C’EST FINI LES STEAKS DE TOFU DANS LE MISSOURI

CHICAGO | (AFP) Le Missouri est devenu le 28 août dernier, le premier des 50 États américains à définir officiellement la viande comme un aliment issu des animaux, empêchant les produits d’origine végétale d’utiliser cette appellation, au plus grand plaisir des éleveurs.

Fini donc les « steaks » au tofu ou les « saucisses » végétariennes. Les producteurs ne peuvent dorénavant plus commercialiser des substituts de viande d’origine végétale avec des termes habituellement réservés à la viande.

Le projet de loi, approuvé en mai, a été soutenu par l’industrie du bœuf, puissante dans cet État rural du centre du pays.

« Il s’agit de protéger l’intégrité des produits que les familles dans les fermes et les ranchs travaillent dur pour élever, à travers le pays, chaque jour », a expliqué une association d’éleveurs du Missouri, espérant voir d’autres États suivre cet exemple.

PLAINTE

The Good Food Institute, une association qui promeut pour sa part les produits alternatifs à la viande conventionnelle, avait exprimé son mécontentement en portant plainte devant un tribunal fédéral précédemment.

Le débat autour de la labellisation de la viande prend de l’importance aux États-Unis, où l’Association des éleveurs de bovins américains (USCA) a déposé auprès du ministère de l’Agriculture une pétition réclamant que le mot « viande » soit réservé à la chair d’un animal né, élevé et abattu de façon traditionnelle.

« On a commencé à voir arriver dans les rayons viandes des supermarchés des produits dont l’emballage et la présentation peuvent faire croire aux consommateurs qu’il s’agit d’une version plus saine de la viande traditionnelle, ou même de viande pure et simple, avait argué Lia Biondo, de l’USCA. On essaie de prendre les devants. »

En France, les députés ont adopté en avril un amendement visant à « interdire certaines pratiques commerciales trompeuses pour le consommateur ». Le texte vise notamment les produits « qui associent des termes comme «steaks», «filet», «bacon», «saucisse», à des produits qui ne sont pas uniquement, ou pas du tout, composés de viande ».

Il faut appeler un chat, un chat !

Une réflexion au sujet de « Enfin une logique respectée et imposée »

  1. Il n’y a aucune offense d’être publier plus tard car, plusieurs d’entre nous sommes retraiter ou pré retraiter alors…Toujours du beau travail, merci!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s