Salmigondis

COMBATTRE LES ARMES PAR LES ARMES

Dans la tuerie de la synagogue de Pittsburgh aux États-Unis, l’imbécile à Trump n’a eu que cette remarque; « C’est un exemple où s’il y avait eu un garde armé à l’intérieur, ils auraient peut-être pu être en mesure de l’arrêter immédiatement. » Il ne faut pas avoir un quotient intellectuel trop élevé pour en arriver à une pareille conclusion. Les pro-armes aux États-Unis salivent, rien qu’à entendre pareilles affirmations. Des gardiens armés partout, ça ressemble drôlement à des guerres civiles ou des territoires occupés.

LES AVOCATS JUBILENT

Le cannabis n’est légalisé que depuis petites semaines que déjà les contestations devant les tribunaux sont déjà déposées. Tout ce qui s’est dit sur la légalisation de cette drogue est en train de se réaliser. Comme tour de Babel, c’est difficile de trouver mieux. Et à qui profitent ces protestations ? Les avocats, bien sûr ! Comme quoi le malheur des uns fait le bonheur des autres.

LE FUTUR PONT CHAMPLAIN

La meilleure blague de l’heure qui fait subitement sourire dès qu’on la raconte est celle de l’annonce que le futur pont Champlain ne sera pas prêt pour le 21 décembre prochain, comme promis. Au mieux, ce sera à la fin juin… un cadeau pour la St-Jean-Baptiste ou la fête du Canada? Quoi qu’il en soit, le pire des illettrés, sans aucune expérience en construction, en regardant l’avancement des travaux, n’y croyait absolument pas depuis déjà quelques lunes. Mais les bonzes bien placés et experts en la matière nous affirmaient dur comme fer, qu’il serait prêt à temps. Quand on apprend que l’asphalte ne se pose pas entre le 15 novembre et le 15 mai, on ne vient sûrement pas de le découvrir. Et les amendes ??? Encore une fois ne prenez pas la chance de vous étouffer avec vos rires… il vont nous annoncer n’importe quelle raison pour dire qu’il n’y en aura pas… je vous gage ce que vous voulez…

LES BANQUES NE VEULENT PLUS DE COMPTOIR

Les succursales bancaires éliminent graduellement les comptoirs au profit des transactions en ligne où aux guichets automatiques. En tout cas, c’est l’impression que j’ai eu récemment à la CIBC de mon quartier. Cette institution semble oublier que les personnes âgées sont moins technologiques que les plus jeunes et ils sont souvent plus à l’aise de parler à une caissière qu’à une machine. Pour une transaction où j’étais obligé de me présenter au comptoir, j’ai dû attendre 15 minutes pour une opération qui prenait une trentaine de secondes. Le caissier a dû répondre à sa supérieure et m’a fait poireauter durant cette période. Pendant ce temps, des personnes avec une canne attendaient en ligne, plantées debout. Comme service à la clientèle, j’ai déjà vu mieux !

STATIONNER À RECULONS ? POURQUOI ?

De nombreux accidents se produisent lorsque vous sortez en marche arrière d’un stationnement. Prenez donc la bonne habitude de vous stationner à reculons. Il y a plusieurs avantages. En voici cinq :

•    Sortir en toute sécurité de son entrée;

•    Accroître sa visibilité; réduire les risques de collision;

•    Positionner son véhicule de façon idéale si on nécessite un remorquage ou un survoltage;

•    Faciliter son passage entre deux bancs de neige;

•    Être prêt à sortir rapidement en cas d’urgence.

Convaincu? Alors que l’hiver est à nos portes… passez en mode « reculons » et gardez cette bonne habitude pour toujours.