Rouvrir les gymnases; à quel prix ?

Un article paru dans La Presse+ du 12 mars dernier, sous la plume d’Alice Girard-Bossé, jette la lumière sur le risque qu’engendre la réouverture des gymnases et des salles d’entraînement.

Évidemment, ces commerces ont toujours dénoncé ces fermetures, en affirmant que leurs établissements prenaient les mesures sanitaires pour éviter la contagion. Quand on sait que beaucoup d’asymptomatiques ont propagé le virus, on ne peut assurer un contrôle hors de tout doute.

Voici ce que les experts en pensent…

———————————————

QUELS SONT LES RISQUES ?

Les gymnases du Québec ont rouvert récemment en zone orange, mais demeurent fermés en zone rouge. Qu’est-ce qui justifie cette fermeture ? Quels sont les risques ? Quels sports sont plus problématiques ? Des spécialistes répondent à nos questions.

Le risque de la transmission du virus est-il plus élevé dans un centre de conditionnement physique que dans un autre établissement intérieur ?

Oui, affirme d’emblée Kristen Fiest, professeure de médecine de soins intensifs, de sciences de la santé communautaire et de psychiatrie à l’Université de Calgary, en Alberta. « Nous transmettons davantage de virus en faisant du sport parce que nous respirons plus fréquemment et respirons plus fort qu’au repos », dit-elle.

Une respiration lourde signifie que les personnes malades expulsent des gouttelettes plus infectieuses, renchérit Emily Smith, professeure au département de la santé mondiale et des sciences de l’exercice et de la nutrition de l’Université George Washington, aux États-Unis. « Parler fort, crier ou chanter entraîne également un risque plus élevé de transmission de virus », dit-elle.

Selon le Dr Michael Bretthauer, médecin à l’Hôpital universitaire d’Oslo, en Norvège, le risque de transmission du virus dépend toutefois principalement du respect des mesures de prévention dans les gymnases, bien qu’il y ait plus de transmissions de gouttelettes dans ces lieux.

Que démontrent les études à ce sujet ?

« De nombreuses enquêtes sur les épidémies publiées récemment ont identifié des éclosions généralisées chez les personnes assistant à des cours d’entraînement dans des gymnases », affirme la professeure Emily Smith.

C’est le cas notamment d’une étude publiée par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis, qui détaille une éclosion de coronavirus liée aux infections dans un centre d’entraînement de Chicago. Le rapport indique que 55 des 81 participants aux cours d’activité physique pendant la semaine du 24 août au 1er septembre 2020, soit 68 %, ont été infectés par le coronavirus.

La plupart des participants (76 %) portaient rarement un masque, et certains se sont rendus au centre d’entraînement en ayant des symptômes. Les CDC recommandent    donc le port du masque en tout temps dans les gymnases, y compris pendant l’exercice.

Pouvons-nous transmettre le virus par la sueur ?

Non, répondent unanimement les spécialistes consultés. Tara Smith, professeure d’épidémiologie au Collège de santé publique de l’Université d’État de Kent, en Ohio, conseille tout de même de nettoyer tout équipement partagé entre les utilisateurs.

Certains sports sont-ils plus susceptibles de propager le virus ?

Tout ce qui implique une respiration lourde à l’intérieur est à haut risque, affirme la professeure Emily Smith. Elle implique que les cours d’entraînement à haute intensité présentent un risque particulièrement élevé, car de nombreuses personnes respirent fortement dans une pièce pendant une heure ou plus. « La course à pied est plus susceptible de propager le virus que le yoga ordinaire », illustre Mme Fiest.

« Les sports où l’on est seul ou dispersé sont probablement bien moins risqués que les sports qui nécessitent un contact étroit avec une respiration intense », résume la professeure Tara Smith. Tout ce qui peut être fait à l’extérieur est moins risqué, ajoute Emily Smith.

Est-ce une bonne idée de rouvrir les gymnases ?

« L’exercice est plus important que jamais pour garder notre esprit et notre corps en bonne santé, mais compte tenu des études, j’attendrais de rouvrir les gymnases jusqu’à ce que la transmission communautaire soit à des niveaux très bas », indique Emily Smith.

Si le nombre de cas, le taux de reproduction du virus, le nombre de variants et la positivité des tests sont élevés, ce ne serait pas une bonne idée de rouvrir beaucoup de choses, y compris les gymnases, ajoute Mme Fiest. L’épidémiologiste Tara Smith est du même avis. Elle ajoute toutefois que si les centre de conditionnement physique sont ouverts, ils doivent absolument exiger des mesures strictes.

Quelles sont les mesures de prévention les plus efficaces pour réduire le risque de transmission dans les centres de conditionnement physique ?

« Plusieurs mesures peuvent aider à réduire le risque de transmission », affirme la Dre I-Min Lee, professeure à l’École de médecine de l’Université Harvard. La première mesure à respecter est d’assurer une bonne ventilation en ouvrant les fenêtres et les portes de l’établissement, dit-elle.

Elle recommande aussi de ne pas surpeupler l’établissement. « Il faudrait peut-être garder le double de la norme de distance physique recommandée, donc 12 pieds de distance au lieu de 6 pieds (4 mètres plutôt que 2 mètres). » Elle soutient qu’il est primordial de porter un masque en tout temps, même si c’est moins confortable lors de l’exercice. « Et évidemment, les personnes présentant des symptômes ne devraient pas se rendre sur les lieux », conclut-elle.

Les activités à haute intensité doivent tout simplement être évitées, suggère à son tour Mme Fiest. « D’Autres mesures de prévention comme le nettoyage des surfaces ou le contrôle de la fièvre sont également appropriées, mais je les considèrerais comme secondaires après la ventilation et le port du masque », renchérit la professeure Emily Smith.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s