6 tendances brassicoles pour savourer l’été

Chaleur et soleil : la belle saison s’installe en grand. Cet été, on profite des chaudes journées avec des bières de soif ou des brassins plus complexes qui révèlent les subtilités qui font toute la richesse de la bière d’ici.

BIÈRES SURE

La saison estivale est toute indiquée pour découvrir la bière sure… si on n’en est pas déjà un fervent adepte, bien entendu. Avec son goût acidulé et ses notes fruitées – framboise, pamplemousse, mûre, yuzu et autres, selon l’inspiration du brasseur –, la sour se montre désaltérante quand la température grimpe. On l’aime notamment pour sa finale tranchante.

BIÈRES BRETT

Les produits à base de brettanomyces, des levures sauvages, combleront les palais à la recherche de ce petit goût souvent décrit comme « funky » par les amateurs. Les artisans brassicoles qui expérimentent avec ces levures renouent avec une lente méthode de fermentation ancestrale. Résultat : une éclectique palette de saveurs oscillant entre cuir et fruits acidulés, selon l’humeur des levures et du brasseur.

BIÈRES FAIBLES EN ALCOOL

Elles n’ont rien d’insipide, les bières désalcoolisées concoctées par nos brasseurs d’ici ! Santé, sobriété ou autres, il y a plein de bonnes raisons de se tourner vers des bières dont le taux d’alcool frôle le 0 %. Pour s’hydrater autrement cette saison, les bières signées le BockAle se décline en trois versions bien moins sages qu’elle n’y paraissent. Essayez une Berliner Weisse, une stout ou une IPA concoctée par cette micro québécoise à l’avant-garde des processus de filtration. La désalcoolisation par osmose inversée retire l’alcool de la bière, tout en préservant ses arômes distinctifs.

BIÈRES BARRIQUÉES

Laisser une bière mûrir dans un fût de chêne qui a préalablement accueilli un autre produit – bourbon, vin ou calvados, par exemple – lui assure de gagner en complexité puisqu’elle se teintera des notes complémentaires résiduelles. Les brasseurs s’amusent ainsi à créer des profils de goût qui ont de la profondeur et qui rehaussent l’expérience de dégustation. La microbrasserie Le Trou du Diable, véritable institution à Shawinigan, se distingue d’ailleurs par des bières barriquées bien connues des initiés. À découvrir !

BIÈRES IPA DU NORD EST

On les reconnaît à leur robe trouble et on les aime pour leur concentré d’arômes. Les NEIPA – pour North East India Pale Ale ou New England India Pale Ale – rallient les aficionados de nez fruités. Au rendez-vous avec ce type de brassin : une texture onctueuse et quasiment laiteuse, des arôme de fruits tropicaux bien assumés et une amertume fine, presque discrète. La NEIPA se boit jeune et dans toute sa fraîcheur, alors qu’elle sort de la brasserie.

BIÈRES BIO

Autour du barbecue, il n’y a pas que les légumes et les protéines qui peuvent se targuer d’être bio. Votre houblon aussi peut l’être. Les amateurs de bières certifiées bio aiment savoir que les matières premières – les céréales notamment – qui entrent dans leur composition ont été cultivées dans un environnement exempt de pesticides et de fertilisants chimiques. Les produits bio se multiplient sur les tablettes de certains brasseurs, comme la Microbrasserie Le Castor, s’y consacre entièrement.

À la bonne vôtre…!

Source : Circulaire Metro c’est moi, juin 2021