Déception et compréhension

La Une

Très déçu de la décision du ministre de la Santé Christian Dubé. Je le croyais ferme et déterminé d’obliger la vaccination du personnel de la santé au 15 octobre.

Cependant, n’ayant pas tous les éléments pour reverser cette décision et, lui faisant une confiance aveugle, je me résigne à comprendre sa volteface et à vouloir protéger les patients sans défense et les aînés.

Les professionnels en soins et les médecins récalcitrants n’ont pas à crier victoire trop rapidement parce que dans l’opinion publique ils viennent de prendre une bonne dose d’indignation. Fini le temps où les antivaccins convaincus agissaient en imbéciles. Vous êtes la honte de la société.

Les syndicats aussi, n’ont plus le respect de la population dans leur lutte ratée pour défendre leurs membres délinquants. Dans leurs rangs, ils ne font plus l’unanimité et sont même vivement contestés.

S’il est vrai que les syndicats doivent défendre leurs membres, il faut aussi faire la part des choses. Lorsqu’un syndicat endosse un membre dans son refus de se faire vacciner en temps de pandémie mondiale, il doit le raisonner plutôt que d’appuyer son geste.

Alors que j’étais moi-même vice-président de mon syndicat, j’ai eu à refuser de défendre un de mes membres parce qu’il était, à l’évidence, fautif du reproche que la partie patronale lui adressait. Je lui ai expliqué que sa défense était illogique puisqu’il ne pouvait justifier sa faute.

Le grief s’est arrêté là et il a dû recevoir sa sanction administrative. Je n’aurais jamais accepté des fonctions syndicales sans pouvoir être honnête et d’une certaine droiture.

Les syndicats en santé ont une obligation morale d’inciter vivement leurs membres de se faire vacciner. C’est une prérogative à leur fonction, à leur travail. Ils doivent insister au risque de perdre leur crédibilité.

La pandémie n‘est pas seulement au Québec, elle est planétaire et tenace. Elle a fauché la vie de millions de personnes. Avec les technologies d’aujourd’hui et les déplacements à la vitesse de l’éclair, les ravages sont instantanés. La vaccination étant reconnue comme seul moyen de s’en sortir, aucune raison, religion ou autre motif est acceptable et défendable.

L’État vous a permis 1 mois, à vous, les covidiots, de sortir de votre absurdité. Vous aimez qu’on vous qualifie de professionnels… alors à vous de le prouver et d’agir en ce sens !


14 octobre 2021

287e jour de l’année

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE MONDIALE POUR LA NORMALISATION


On jase là…

Je ne sais pas dans quel genre de monde on vit, surtout quand on apprend que SUPERMAN est gai ! On aura tout vu ! Pourquoi un héros aurait des orientations sexuelles ? C’est n’importe quoi. Malheureusement nous sommes à l’ère des minorités qui veulent imposer leur doctrine. Et après ça, on se surprend de l’augmentation des cas en santé mentale… Le monde est tout croche !


Pensée et citation du jour

La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout.

Coluche


Ça s’est passé un 14 octobre…

(1937) Création de LA BONNE CHANSON par l’abbé Charles-Émile Gadbois.

(1946) Introduction des obligations d’épargne du Canada, appelées à l’époque, les bonds de la victoire.

(1966) Le métro de Montréal est mis en service.


Merci de votre assiduité – Passez une excellente journée !

4 commentaires sur “Déception et compréhension

    • Moi cher Normand , je suis pas un anti vaccin mais je crois que chaque personne est responsable de sa vie et doit prendre soin du corps qui lui es prêté .y en a qui aime faire de la prévention naturelle et se tenir en forme et d’autre qui aveuglement font confiance a tout ce qui est facile et il passe a autre chose.
      Certain on peur d’une araignée et d’autre du vaccin , respect mon ami .
      Le futur proche nous le prouvera , en attendant je respecte l’être humain et ses choix .
      Bonne journée!

      J'aime

  1. Un volte face incompréhensible mais je continue de faire confiance au ministre Dubé. Tes propos envers les syndicats sont criants de vérité, ils ont du travail à faire pour regagner la confiance des gens et de leurs membres. Si j’étais un travailleur de la santé vaccinée je serais en « beau maudit » que mon syndicat utilise mes cotisations pour défendre des non-vaccinés. Ils ont plutôt le devoir et la responsabilité d’éduquer leur membres et de leur « apprendre » qu’il y a actuellement une pandémie mondiale qui sévit.

    J'aime

  2. Très déçue de la décision mais perdre une bataille ne veut pas dire perdre la guerre. S’il y a un endroit où les intervenants devraient obligatoirement être vaccinés c’est bien dans un lieu où des personnes fragilisées et vulnérables doivent recevoir des soins. Dans ce cas-ci, la liberté de la personne à choisir si elle veut être vaccinée ou non entre directement en conflit avec le droit du patient de se sentir en sécurité lorsqu’il reçoit des soins. Le patient devrait être informé que telle personne qui lui donnera des soins est non vaccinée. Dommage que nous soyons en pénurie de personnel et par le fait même obligés d’accepter que des personnes en CHSLD, RPA et hôpitaux soient traités par des individus irresponsables qui font honte à leur profession.

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :