Collagène comestible : fontaine de jouvence ou battage ?

La Une

Le collagène, une protéine qui compte pour environ 75 % du poids sec de la peau, a depuis longtemps la réputation d’avoir des effets rajeunissants.

Qu’il s’agisse d’ailerons de requin ou d’agents injectables, les produits à base de collagène laissent espérer une peau d’apparence plus fraîche et de meilleures articulations.

Depuis quelques années, on assiste au développement de produits comestibles à base de collagène tels que comprimés fruités à mâcher, suppléments à café et capsules.

Si la profession médicale traditionnelle s’est toujours montrée sceptique, de plus en plus de données laissent croire que le collagène comestible offre de réels bienfaits. Une étude menée auprès de femmes de 35 à 55 ans a constaté qu’une consommation quotidienne de collagène pendant huit semaines améliorait l’élasticité de la peau.

Dans une étude similaire, les femmes qui avaient pris quotidiennement un supplément d’un gramme de collagène dérivé de poulet ont vu leur peau perdre 76 % de sa sécheresse et 12 % de ses rides visibles.

Dans le cadre d’une étude menée sur trois mois auprès d’hommes d’âge mûr, un traitement au collagène a démontré des effets sur la perte musculaire, autre problème associé au vieillissement.

Tous les sujets soulevaient des poids, mais le groupe qui ingérait aussi 15 grammes de collagène par jour a enregistré un gain musculaire significativement supérieur. Par ailleurs, un examen de huit études mené en 2019 a révélé que l’utilisation de collagène comestible avait des résultats concluants dans le cadre d’une stratégie de guérison des plaies.

Bref, un oui prudent.

Source : Revue de l’Association canadienne des « snowbirds », hiver 2021, p26


30e jour de l’année

30 janvier 2022

On jase là…

À écouter toute l’argumentation des camionneurs sur les réseaux sociaux et aux différents bulletins de nouvelles, leurs revendications loufoques sur la COVID-19 ne tiennent pas la route. Ils donnent l’impression qu’ils ne connaissent pas eux-mêmes les raisons de cette grosse jouissance aussi grosse que leurs camions. À l’évidence même, les enfants d’écoles primaires sont mieux articulés dans leurs propos. Ils continuent d’invectiver bon nombre de journalistes qui leurs donnent une publicité exceptionnelle qu’ils sont loin de mériter.


Pensée et citation du jour

Le succès, c’est l’échec de l’échec.

Delphine Lamotte


Ça s’est passé un 30 janvier…

(1957) Apparition du premier simulateur cardiaque (pacemaker).

(2005) Ouverture du 50e carnaval de Québec.

(2006) Un prince de la famille royale d’Arabie Saoudite et un magnat américain de l’immobilier s’offrent quelques-uns des plus grands hôtels au Canada et au monde en se portant acquéreurs de la chaîne canadienne Fairmont; cette transaction fait entre autres passer le Château Frontenac, le Manoir Richelieu et l’hôtel Reine Élizabeth aux mains d’intérêts étrangers.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Un commentaire sur “Collagène comestible : fontaine de jouvence ou battage ?

  1. Cher Normand ,
    Il y a deux camps dans chaque dossier .
    Dans le cas de ta discussion d’aujourd’hui soit les chauffeurs , y a les comploteurs ( selon les médias publiques ) et y a les NAÏFS qui les écoutent .
    Comme un juge qui doit donner un verdict , il doit comprendre ( les deux arguments ) pas juste un côté.

    Bonne journée!

    J’aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :