L’aide médicale à mourir : L’état des lieux au Québec (juillet 2021)

La Une

Où en sommes-nous présentement sur l’aide médicale à mourir au Québec ? Dans la série Une autre histoire, diffusée à Radio-Canada et qui s’est terminée ce printemps, on a pu assister à cet acte de délivrance, de respect et de dignité, en direct à la télé.

Il y a eu des avancées phénoménales que la médecine a apportées à l’humanité de façon générale et aux individus de façon spécifiques, surtout au XXe siècle et plus spécifiquement depuis la Deuxième Guerre. Les bénéfices de l’hygiène et de la santé publique, les traitements de certaines grandes maladies ne sont plus à démontrer et les bienfaits sur les populations sont évidents.

Mais il est manifeste qu’un rapport pour le moins ambigu avec la mort est entretenu non seulement par les médecins, mais aussi par les individus qui composent une société donnée, tout autant que les diverses cultures constituantes de notre monde.

Critères pour obtenir l’aide médicale à mourir (AMM) au Québec :

– la personne est assurée au sens de la Loi sur l’assurance maladie;

– elle est majeure et apte à consentir aux soins;

– sa situation médicale se caractérise par un déclin avancé et irréversible de ses capacités;

– elle éprouve des souffrances physiques ou psychiques constantes, insupportables et qui ne peuvent être apaisées dans des conditions qu’elle juge tolérables.

Le Code criminel du Canada précisera de son côté qu’une personne est affectée de problèmes de santé graves et irrémédiables lorsque, à la fois :

– elle est atteinte d’une maladie, d’une affection ou d’un handicap graves et incurables;

– sa situation médicale se caractérise par un déclin avancé et irréversible de ses capacités;

– sa maladie, son affection, son handicap ou le déclin avancé et irréversible de ses capacités lui causent des souffrances physiques ou psychologiques persistantes qui lui sont intolérables et qui ne peuvent être apaisées dans des conditions qu’elle juge acceptables.

Les données actuelles montrent que près de 3 % des décès totaux sont attribuables à l’AMM. Notons que ni le certificat de décès, ni aucun autre document officiel ne fait état de l’aide médicale à mourir afin de préserver la confidentialité. Par ailleurs, les lois interdisent explicitement d’évoquer l’AMM pour refuser aux ayants droit des prestations d’assurance ou autres.

Les questions débattues à l’heure actuelle

1- L’aide médicale à mourir dans les directives médicales anticipées (DMA)

Il s’agit pour une personne apte à prendre des décisions pour elle-même, de pouvoir accéder à l’AMM par des directives médicales anticipées au moment où elle le désire, avant qu’elle ne soit plus apte à prendre une telle décision : c’est toute la question des maladies neurodégénératives cognitives de type Alzheimer. Cette question devrait faire l’objet d’une décision législative d’ici l’été 2022.

2- Les personnes avec troubles de santé mentale

Les personnes qui ont un trouble de santé mentale sans autre pathologie physique ne peuvent avoir accès à l’AMM et ce jusqu’au 17 mars 2023 selon le Code criminel. Une législation qui encadrera ces demandes doit être élaborée d’ici là.

3- Le patient inapte dans l’état actuel des choses

Un patient qui n’a pas son aptitude pour décider de lui-même (accident cérébral, déficience intellectuelle sévère) ne peut avoir accès à l’AMM : comme société, nous devons absolument considérer qu’il ne s’agit en aucune façon d’une option quelconque.

4- L’Église et l’aide médicale à mourir

L’Église catholique s’oppose fermement à l’aide médicale à mourir. L’argumentaire traditionnel c’est que la loi de Dieu dit qu’on ne doit pas tuer. Heureusement, plusieurs prêtres acceptent d’accompagner des malades dans ce dernier voyage.

Le libre choix de chacun

Nul ne peut être à la place de la personne en fin de vie, souffrante ou non. Il s’agit non pas d’imposer une logique de fin de vie aux patients qui sont arrivés à cette étape, mais de respecter le libre arbitre de chacun dans le respect de leur autonomie et de leur dignité.

Source : Georges L’Espérance, neurochirurgien.

Président de l’Association québécoise pour le droit de mourir dans la dignité (AQDMD)

Revue PROFIL de la Coopérative funéraire du grand Montréal, Vol. 33, No. 2, p.11


105e jour de l’année

Vendredi, 15 avril 2022

On célèbre aujourd’hui…

LE VENDREDI SAINT


Une année de plus sur le chemin de la vie pour…

Serge BelleroseDonat Steben

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

Le bonheur et le malheur ne viennent que de nous-mêmes.

Meng-Tzu


Ça s’est passé un 15 avril…

(1912) Le Titanic fait naufrage. Une des pires catastrophes maritimes du 20e siècle. La tragédie a fait au moins 1496 morts. Seules 712 personnes ont survécu au naufrage. Le capitaine, Edward John Smith, 62 ans, était au nombre des victimes.

(1977) Présentation de la première partie locale des Expos de Montréal au stade Olympique. Près d’un an après son ouverture, le stade Olympique de Montréal accueille pour la première fois une partie de baseball professionnel.

(1989) Ce 15 avril, la demi-finale entre Liverpool et Nottingham Forest est programmée à 15 heures, dans le vieux stade où joue habituellement Sheffield Wednesday. Le match est commencé depuis six minutes lorsque l’arbitre se rend compte de ce qui se passe dans les gradins et interrompt la rencontre. L’arrivée massive des supporters dans cette zone provoque alors bousculade et panique, et les spectateurs déjà présents sont comprimés contre les grillages.

Toute l’ampleur de la tragédie apparaît alors. On dénombre 95 morts et 766 blessés parmi les supporters de Liverpool écrasés dans cette tribune Ouest. Un spectateur, Tony Bland, restera plongé dans le coma durant quatre ans avant de décéder, ce qui porte le bilan définitif à 96 morts.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :