Les « urgences » aux bons endroits

La Une

Tout le monde a lu partout et a pris connaissance des problèmes de surpopulation à l’urgence de l’hôpital Anna-Laberge récemment, et les ambulances obligées d’attendre en ligne avec leurs patients pour simplement rentrer en salle d’urgence.

Une des conséquences est que les ambulanciers ne sont pas disponibles pour répondre aux autres appels urgents; crise cardiaque, blessés graves, accidents mortels, etc.

Pourquoi, les urgences des hôpitaux débordent de 100 % et même plus ? Je veux bien croire que la Santé au Québec c’est un gros monstre mais il me semble que certaines solutions semblent logiques.

Par définition, les salles urgences sont là pour répondre aux cas urgents; blessés graves, mortalité, malaise subit et potentiellement mortel, bref, des soins extrêmement urgents.

Pourquoi, alors, tout le monde s’y rend pour le moindre petit bobo ? Simple ! Les hôpitaux sont les SEULS à fonctionner tout le temps. C’est le moyen qui s’impose, incontournable, avec les conséquences qu’on connaît.

Pourtant, il existe, partout, des cliniques médicales, qu’elles soient privées ou publiques. Hélas, elles fonctionnent sur rendez-vous et sont ouvertes quelques heures par jour, voire quelques journées par semaine.

Selon moi, la solution se trouve là ! TOUTES les cliniques devraient être la première ligne avant de se présenter dans un hôpital – le triage en quelque sorte (quel terme disgracieux, ça fait bétail), sauf pour les cas d’extrême urgence bien sûr. Le personnel médical de ces cliniques, déciderait de la suite après évaluation du patient qui requiert des soins; lui donner une ordonnance, traiter son mal et le renvoyer chez lui, ou finalement l’envoyer à l’hôpital pour des soins particuliers et immédiats.

Évidemment ces cliniques, publiques et privées, seraient ouvertes tous les jours, 24 heures sur 24, comme les hôpitaux actuels. Parce qu’il faut reconnaître qu’il y a beaucoup plus de cliniques que d’hôpitaux sur le territoire du Québec. Par conséquent, le nombre de patients est répartie de meilleure façon.

Si je me souviens, jadis, les cliniques devaient remplir cette mission. Pourquoi ça n’a pas été fait ? Fouillez-moi !

Mon idée me semble logique et évidente, si on veut corriger la présente situation qui perdure depuis fort longtemps et qui est de plus en plus perçue comme un fait divers.

Et si mon idée est farfelue, j’aimerais bien qu’on m’explique. Qu’on me donne une réponse sensée et qu’on n’accuse pas encore la pandémie. Le problème de surpopulation des urgences existait bien avant 2020.

Peu importe le gouvernement en place, la Santé c’est un monstre à plusieurs têtes qu’il faut guérir avec une médecine de cheval.


238e jour de l’année

Vendredi, 26 août 2022

On célèbre aujourd’hui…

LA JOURNÉE DE L’ÉGALITÉ DES FEMMES AUX ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE


Une journée de plus sur le chemin de la vie pour…

Claudette Matte

Bon anniversaire !


Pensée et citation du jour

Quand tout est fichu, il y a encore le courage.

Daniel Pennac


Ça s’est passé un 26 août…

(1977) Le gouvernement du Parti québécois dirigé par René Lévesque fait adopter la Loi 101 de Camille Laurin. Cette loi, aussi appelée Charte de la langue française, vise à assurer la primauté du français au Québec, à la fois dans l’affichage, l’enseignement et en milieu de travail.

(2009) Claude Robinson sort vainqueur d’une longue bataille juridique de 14 ans pour la reconnaissance de ses droits d’auteur concernant son œuvre Robinson Curiosité. Cinar et Ronald Weinberg sont condamnés à verser à l’auteur de bandes dessinées 5,2 millions de dollars, plus les intérêts et les frais d’expertise, après avoir été trouvés coupables de plagiat. Dans un jugement de 240 pages, le juge Claude Auclair ordonne aux défendeurs de cesser la production de Robinson Sucroë et déclare Claude Robinson propriétaire de tous les exemplaires de leur création : originaux, dessins et bandes magnétiques.

(2014) La chaîne américaine de hamburgers Burger King va avaler les cafés canadiens Tim Hortons pour créer un nouveau géant de la restauration rapide, une transaction censée accélérer sa croissance, mais dont les implications fiscales font polémique aux États-Unis. Burger King va payer environ 11,4 milliards de dollars en numéraire et en actions pour Tim Hortons, sur la base des cours de clôture de lundi soir, ont annoncé mardi les deux groupes.


Merci de votre assiduité. – Passez une excellente journée !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :