Les belles histoires; une famille comblée

Dans ce monde en constante évolution et où tout se déroule à la vitesse grand V, on nous rapporte des histoires d’horreur, des drames quotidiens, des attentats et des événements malheureux. En contrepartie, certaines personnes vivent des moments d’euphories; un gain important à la loterie, des miracles humains et de belles histoires à faire couler des larmes de bonheur. C’est de ces plaisirs inattendus que je veux vous entretenir à l’occasion. Souvent, un simple geste de générosité peut chambouler une vie au point de la rendre belle et agréable, apportant du réconfort. Donner au suivant est le geste le plus gratifiant pour le cœur, un bonheur incommensurable.

Voici la belle histoire d’une famille de la Montérégie, rapportée à la page 2 de l’édition du Journal de Montréal d’hier, que je veux partager avec vous. Bonne lecture|

Un sourire heureux

Noël à l’avance pour une famille de neuf enfants

Plusieurs donateurs leur ont offert des cadeaux après un reportage du Journal

SAINT PIE | Une famille de neuf enfants de la Montérégie a reçu beaucoup de cadeaux après que leur histoire eut touché les lecteurs du Journal le jour de la fête des Mères.

Natacha Lépine et Benoît Bates réussissent à élever leurs 9 enfants âgés de 2 à 13 ans avec un revenu annuel de 65 000$, incluant les allocations familiales. Ils ne s’en plaignent pas, mais les enfants n’ont pas souvent la chance d’avoir des jouets neufs.

Or, après un article publié dans Le Journal qui racontait leur extraordinaire histoire, plusieurs lecteurs touchés leur ont offert différents cadeaux, dont des vélos usagés, une semaine de rêve dans Portneuf et 1 000$ pour acheter des jouets.

Un des donateurs vit seul près de la Ville de Québec et n’a jamais eu d’enfants. Il a avoué avoir lu l’article à trois reprises pour finalement décider d’envoyer un chèque de 1 000$ aux parents, afin qu’ils puissent gâter leurs enfants.

«Je ne suis pas riche, mais j’ai reçu mon retour d’impôt et je souhaite le partager avec cette famille. Je n’ai jamais eu d’enfants et cet article m’a vraiment touché», a dit l’homme qui souhaite garder l’anonymat.

NOËL

Dimanche soir après souper, les parents ont demandé aux enfants d’aller jouer dehors. Natacha Lépine a barré la porte-fenêtre, le temps d’apporter tous les cadeaux sur la table de cuisine. Elle n’avait pas eu le temps de les emballer. Des serviettes de bain ont donc servi de papier d’emballage.

Les parents étaient fébriles et heureux de pouvoir offrir un cadeau à leurs enfants. Ce sont les jumeaux qui ont vu leur vélo en premier. Dès qu’il a aperçu son vélo d’équilibre, Emerick Bates s’est promené partout dans la maison et sur le terrain extérieur. «Je suis contente, je le savais que je ne me tromperais pas», a dit la mère de famille en voyant le garçon sur sa bicyclette.

Puis, tout le monde a reçu un cadeau d’une valeur approximative de 100$. «La semaine dernière, je leur ai demandé ce qu’ils aimeraient recevoir si nous avions un gros montant d’argent au Noël des campeurs. C’est de cette façon que je me suis inspirée pour acheter le cadeau de chaque enfant», a expliqué Natacha Lépine.

MERCI

«J’aimerais dire merci beaucoup au monsieur qui a envoyé l’argent», a dit Lory Ann, 12 ans, qui avait hâte d’envoyer un message texte à sa marraine avec son nouveau téléphone pour lui annoncer la bonne nouvelle.

Une semaine de rêve en juillet prochain est aussi en train de s’organiser du côté de Portneuf, au Domaine Peligos. Le propriétaire, Gérald Gosselin, a lui aussi été touché par l’article et souhaite faire vivre à toute la famille une semaine remplie d’activités.