Les noces de topaze… et ça continue

Quarante-quatre ans déjà, qu’on parcours le même chemin, la même route, dans les mêmes sillons, main dans la main. Je t’aime parce que tu es toi, je t’aime parce que depuis toi mes jours sont auréolés de sourires, je t’aime parce que tu es ma première et ma dernière femme, je t’aime parce que sans toi j’ai le sentiment que je ne serais plus rien. J’ai le goût de le crier au monde entier.

Je t’aime… Une courte phrase qui demande trois secondes pour le dire, trois heures pour l’expliquer et une vie entière pour le prouver. Tu es la diablesse qui a mis à feu mon cœur, et qui entretient cette flamme au fond de moi depuis toutes ces années… comment ne pas t’aimer, t’adorer.

Ma Loulou d’amour, je t’aime et je t’aimerai toujours. Je n’ai jamais été si heureux qu’auprès de toi : Tu es la femme de ma vie. Sache que mon cœur ne vit et ne bat que pour toi. Dans le ciel il y a des nuages, dans le désert il y a des mirages, et dans mon cœur il y a ton visage. Merci d’être là depuis le premier jour.

Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai…