L’histoire de Bruno et Alice (3e épisode)

En juillet, pourquoi pas une belle histoire à saveur sentimentale et humoristique. Durant tout le mois, vous pourrez lire leur histoire d’aînés attachants ici, et à intervalles réguliers. Bonne lecture…

Les blessures sont responsables des malaises, de l’hospitalisation, de l’invalidité, du placement en établissement et même de la mort d’un grand nombre d’aînés canadiens. La plupart de ces blessures sont évitables et leur prévention doit engager les professionnels de la santé, les gouvernements et les collectivités.

Cette série de douze épisodes raconte l’histoire attendrissante de deux aînés qui, à cause d’un manque de prévention, se retrouvent dans des situations cocasses qui les feront presque manquer leur rendez-vous avec l’amour. Chaque histoire illustre certaines des mesures personnelles de prévention que peuvent adopter les aînés pour rendre leur milieu plus sûr et éviter les blessures.

Les textes et illustrations ont été produits dans le but de sensibiliser le public aux mesures de prévention des blessures chez les aînés. Cette série peut être reproduite intégralement ou en série (à condition de citer la source) par tout organisme ou toute publication qui souhaite ainsi contribuer à la prévention des blessures chez les aînés.

Quand on tombe en amour…

Vers la fin de l’été dernier, j’ai rencontré un homme nommé Bruno. J’aimais bien la façon dont il s’occupait de ses arrière-petits-enfants et je me suis mise à penser qu’on pourrait se fréquenter.

Mais vous connaissez les hommes! J’ai eu beau essayer de me faire remarquer, Bruno ne comprenait pas que je m’intéressais à lui. J’ai donc décidé de faire les premiers pas. Je ne demeure pas trop loin de chez lui, dans un immeuble pour aînés, et nos parties de cartes du vendredi soir sont de vraies parties de plaisir! Une bonne semaine, je l’ai invité à se joindre à nous et il a accepté.

Je me suis préparée pour ma soirée en prenant un bon bain. J’ai toujours aimé passer des heures à lire dans l’eau chaude et parfumée — en tout cas, depuis que je sais lire!

Quand est venu le temps de sortir du bain, je me suis levée et me suis étirée pour prendre ma serviette de l’autre côté de la baignoire. Je n’y suis pas tout à fait arrivée.

Mes pieds ont glissé et je suis tombée de tout mon poids sur le bord de la baignoire, me heurtant la hanche, et m’écrasant ensuite sur le plancher. J’avais extrêmement mal et je n’ai pu bouger pendant de longs moments. J’avais peur de m’être fracturé quelque chose. Je me demandais aussi qui allait me trouver nue sur le plancher, le mois prochain, quand on s’apercevrait que je suis en retard pour payer mon loyer!

J’ai essayé d’atteindre le téléphone sans fil que j’apporte toujours avec moi dans la salle de bains (pas seulement par mesure de sécurité… je déteste manquer un appel). Je l’ai finalement agrippé et j’ai téléphoné à madame Lun, ma voisine. Elle a la clé de mon appartement et moi celle du sien, au cas où… Elle est venue à mon aide immédiatement. Puis elle a apporté un tapis de caoutchouc pour mettre dans ma baignoire et m’a donné le nom d’un ouvrier qui pourrait venir m’installer une barre d’appui.

Finalement, je n’avais rien de cassé. Des bleus, sans plus. Mais, croyez- moi, je n’étais pas en état de jouer aux cartes, ni d’avoir un premier rendez-vous romantique! J’en étais même à me demander si j’arriverais un jour à parler à cet homme…

Source : Agence de Santé publique du Canada

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s