La FQCC fête son cinquantenaire (5 de 5)

Cinquante ans, c’est un bon bout de chemin pour une organisation, et 2017 marque le cinquantenaire de la Fédération Québécoise de Camping et Caravaning (FQCC). Ma conjointe et moi en sommes membres depuis 2002 et tous les rassemblements qu’on a vécu depuis, nous ont toujours laissé d’impérissables souvenirs. Pour faire revivre le chemin parcouru, la FQCC a eu l’idée de publier 5 brochures qui décrivent sa riche histoire, une pour chaque décennie. Voici la cinquième et dernière, que je me permets de partager avec vous.

La décennie 2007-2017

Le grand virage technologique

Ses 50 ans pointant à l’horizon, la FQCC trouve à l’aube de cette décennie une certaine stabilité. Toutefois, un vent de changement s’installe rapidement. La FQCC doit ajuster sa stratégie de développement et, comme la plupart des entreprises, amorce son grand virage technologique.

Bien installée dans sa nouvelle place d’affaires à Boucherville, la FQCC débute cette décennie confiante face à l’avenir. Sous la présidence de Martin Healey (2003-2009 et 2012-2014) et de Louise Saindon (2009-2012) et jouissant d’une stabilité financière et d’un nombre de membres relativement constant, la FQCC veut s’assurer qu’elle réponde adéquatement aux besoins et aux attentes de ses membres. Les résultats de l’évaluation entraînent des mises au point et des changements concrets dans ses façons de faire.

Consciente du rôle essentiel que jouent les associations régionales de camping et de caravaning (ARCC) dans la visibilité et la vitalité de la fédération sur tout le territoire québécois, la FQCC travaille à renforcir le lien qui unit ces instances et à maintenir un dialogue constructif et ouvert avec les ARCC. Au début des années 2010, alors que Louise Saindon agit à titre de présidente, une relation de plus en plus conviviale s’installe entre les ARCC et la FQCC, ce qui ouvre la voie à la modernisation des activités que les ARCC proposent.

Louise Saindon porte également une attention particulière au protocole. Elle tient à ce que les règles en matière d’étiquette et de préséance soient observées tant par le conseil d’administration que par les ARCC. Pour Mme Saindon, il est important que la FQCC projette en tout temps une image professionnelle. Parlant d’image, soulignons que le logo de la FQCC est légèrement rafraîchi en 2009 pour devenir le logo actuel.

En 2011, la Commission Jeunesse n’échappe pas non plus à la modernité. Cette commission devient le Conseil Action Jeunes et Familles (CAJF) qui a pour mandat de voir aux intérêts de ces deux clientèles. Ce conseil participe et subventionne deux activités dès sa première année et met en place un programme de certification. La certification « Action Jeunes et Familles » assure aux participants que le rassemblement réponde aux besoins et aux attentes des jeunes familles.

C’est aussi à la suggestion de Mme Saindon que Campi, le castor mascotte de la FQCC, verra le jour en 2011. Tous les enfants l’adoptent instantanément et les moins jeunes se font un plaisir de le saluer aux activités et évènements d’envergure regroupant des campeurs. Un autre moyen pour la FQCC d’améliorer sa visibilité et d’attirer les jeunes au sein de son organisme.

Sécurité routière

Comme les membres parcourent des milliers de kilomètres sur les routes, la FQCC est soucieuse de les sensibiliser à la sécurité routière. Elle organise ou est le promoteur de la Journée de sécurité routière de 2009 à 2013 (information technique, conférences, interprétation de la masse [pesée], conduite économique et préventive, etc.).

Et comme de bons pneus contribuent à la sécurité routière, la FQCC conclut en 2009 une entente avec Michelin, chef de file en matière de pneu tourisme et qui se distingue également pour ses pneus de VR et de poids lourds. Initialement, ce partenaire accorde aux membres un rabais de 28 % qui atteint aujourd’hui 33 %.

Nouvelles directions générales

En 2009, après une carrière de plus de 32 ans à la direction générale de la FQCC, Irman Bolduc, part à la retraite. Pour souligner son départ, une grande fête est organisée dans le cadre du congrès annuel de la FQCC qui se tient à la fin octobre à Victoriaville. Jean Lessard, œuvrant à la FQCC depuis 2003 et occupant le poste de directeur général adjoint depuis 2007, prend la relève pendant trois ans et décide de quitter la FQCC en 2012. Depuis, c’est André Rivest qui occupe le poste de directeur général. Il connaît très bien la FQCC, car il y travaille depuis 2001, d’abord à la direction du Service aux membres et développement régional. Cette direction est scindée en 2004 et André Rivest prend alors la direction du Service du développement régional et du marketing.

Présence médiatique

Sa quête de visibilité demeurant au cœur de ses préoccupations, la FQCC continue d’investir dans des productions télé. Elle participe sur les ondes de Télé-Mag à l’émission AMS VR (2009 à 2011), sur Évasion à Virée en VR (2009) et à VR en déroute (2013) et sur TVA à VR Québec (2011 et 2013) et à Le monde en VR (2012 et 2013).

La FQCC défend également de nombreux dossiers d’intérêt public : loi sur les véhicules lourds, stationnement de VR dans les municipalités, loi sur l’obligation des pneus d’hiver, projet de taxation sur l’hébergement de camping, transport de matières dangereuses, durée de séjour aux États-Unis, etc. De plus, la télé et la radio se réfèrent à la FQCC pour connaître les développements de plusieurs dossiers d’actualité touchant le camping et le caravaning (propane dans les tunnels, caravanier nomade à temps plein, etc.).

La présence télévisuelle de la FQCC associée à ses efforts de relations publiques et à la défense de nombreux dossiers auprès de diverses instances vient appuyer le fait que la FQCC est la référence numéro 1 dans ces domaines.

Jamais deux sans trois

Un autre projet très cher au cœur de Louise Saindon est la tenue d’un troisième rallye international en sol nord-américain. La FQCC s’associe à la Ville de Montmagny pour mener à bien ce projet. Le 78e Rallye international de la Fédération internationale de camping et de caravanning (FICC) accueille 2 325 campeurs provenant de 20 pays. Pour la première fois, l’Assemblée générale de la FICC se tient en Amérique du Nord. Malgré l’immense succès de l’évènement, le rallye se solde par un déficit important, principalement dû à l’absence de participation des membres des pays étrangers.

Malheureusement, Louise Saindon ne savourera pas ce grand succès. Elle décède d’un cancer en début juillet, quelques semaines avant le rallye. Pour perpétuer sa mémoire, la FQCC crée le Prix Louise-Saindon qui vient souligner la contribution exceptionnelle des bénévoles. En 2013, ce prix est décerné pour la première fois et il est remis à Louise Saindon à titre posthume.

Des mesures préventives s’imposent

En plus du déficit engendré par le rallye, le nombre de membres connaît une lente et constante décroissance à partir de 2012. La situation est suivie de près, mais sa persistance finit par inquiéter les administrateurs. Cette baisse du nombre de membres a un impact significatif sur les revenus de la FQCC. Des mesures de redressement sont immédiatement prises. Le budget serré doit être scrupuleusement respecté et des coupures dans toutes les dépenses sont effectuées (conseil d’administration, ARCC, direction et membres du personnel). Malgré tout, la FQCC réussit à maintenir intacte son offre de produits et services.

Par la suite, sous la présidence d’Yvan Lafontaine (2014-2016) et de Michel Quintal (2016-…), la même rigueur budgétaire est observée, mais une grande remise en question s’impose. Monsieur Lafontaine amorce une révision en profondeur du fonctionnement et de la structure de la FQCC afin de lui assurer un avenir prometteur. Le conseil d’administration adopte une gestion basée sur une gouvernance stratégique et le Service aux membres et le Service des ventes et marketing sont fusionnés en avril 2016.

Certaines décisions d’affaires sont difficiles à prendre, mais la FQCC doit réagir. La fédération met fin aux activités de la Fondation Camping Jeunesse (novembre 2014) et se retire de la FICC (janvier 2016). À la fin juin 2013, une entente est conclue entre les deux organismes fondateurs du Conseil du Développement du Camping au Québec (CDCQ), en l’occurrence Camping Québec et la FQCC. La FQCC renonce à ses droits sur ce conseil, mais assure la distribution du Guide du camping à ses membres pour une période de cinq ans.

La Fondation Camping Jeunesse, c’était le bonheur grandeur nature

Il est important de souligner qu’au terme de ses sept années d’existence, la Fondation Camping Jeunesse a injecté plus de 540 000 $ dans son Programme des camps de vacances, permettant ainsi à plus de 525 jeunes répartis dans toutes les régions du Québec de profiter d’un séjour dans un camp certifié. Dans le long processus de dissolution (2014 à 2016), la FCJ distribue plus de 125 000 $ à trois camps de vacances, soit le camp Le P’tit Bonheur (Laurentides), le camp École Kéno (Québec) et le camp Richelieu-Vive la joie (Bas-Saint-Laurent). Ces camps s’engagent à consacrer les fonds reçus à des jeunes répondant aux critères qui ont toujours guidé la fondation.

Virage virtuel et technologique

C’est en 2014 que fqcc.ca de style portail est mis en ligne. Le nombre de transactions qui y sont effectuées (adhésions, renouvellements, Boutique FQCC, inscriptions à L’École FQCC, etc.) est constamment en hausse. De plus, les administrateurs de la FQCC et des ARCC ainsi que les gouverneurs (anciens présidents de la FQCC) y ont un espace réservé où ils trouvent de la documentation et de l’information qui s’adressent spécifiquement à eux.

Ce site devient le lien de communication privilégié entre la FQCC, ses membres et ses ARCC. En visitant régulièrement fqcc.ca, les membres obtiennent rapidement l’information qu’ils cherchent sur le camping et le caravaning et ils sont toujours au courant de ce qui se passe à la FQCC (activités, concours, promotions, etc.). La FQCC franchit une autre étape de son virage virtuel en décembre 2015 en mettant fin à l’impression de son bulletin La FQCC vous informe. Le module Actualités et les blogues des ARCC du fqcc.ca prennent la relève.

En novembre 2015, l’appli Le Campeur et sa carte interactive sont mis à la disposition des membres et du grand public. Mentionnons également qu’en 2008 le magazine Camping Caravaning se dote d’une vitrine virtuelle campingcaravaningmag.ca qui subira une refonte majeure en 2012 et que moncampingprefere.ca, un site 100 % campeur, est mis en ligne au printemps 2011. La présence intensive de la FQCC et de ses composantes sur la Toile vient renforcer le statut de la FQCC de référence en information sur le camping et le caravaning.

La FQCC continue d’aller de l’avant

La situation financière ayant été stabilisée, la FQCC continue de mettre de l’avant une foule de projets. Afin de se conformer aux exigences de l’Office de la protection du consommateur (OPC) pour obtenir son permis d’agence, elle transforme le 1er avril 2012 le Service Voyages FQCC en Voyages FQCC, un nouvel organisme sans but lucratif distinct de la FQCC. Voyages FQCC met en ligne son propre site internet en 2014, voyagesfqcc.ca.

Une autre grande première survient en 2014. Le rassemblement d’ouverture de la saison, organisé par la FQCC en collaboration avec le Festival de St-Tite, est ouvert à tous les campeurs et caravaniers du Québec, membres ou non-membres, grâce à la grande capacité d’accueil du site du festival. La FQCC y accueille 1 669 équipages (3 705 personnes). Un record ! L’évènement augmente d’un cran la visibilité de la FQCC auprès du grand public. Notons également qu’en 2008, la FQCC a aussi organisé le rassemblement d’ouverture à Montmagny. L’organisation de ces rassemblements est toujours soutenue par l’énergie et le dynamisme du président Martin Healey. À partir de 2017, l’organisation des rassemblements d’ouverture et de fermeture repose sur les épaules d’un comité organisateur permanent créé par la FQCC et sur lequel siège un membre du conseil d’administration.

Du 23 au 29 mai 2016 se tient la première édition de la Semaine québécoise du camping, projet d’envergure organisé conjointement avec Camping Québec et soutenu financièrement par Leclerc Assurances et Aviva. La mission de cet évènement est de promouvoir, favoriser et perpétuer la pratique du camping au Québec. La deuxième édition se tient du 22 au 28 mai 2017 et les organisateurs souhaitent en faire un évènement annuel attendu et couru.

En 2016, la FQCC modifie à nouveau la tenue de son assemblée générale. L’assemblée qui se tenait en septembre (Fête du Travail) dans le cadre d’un rassemblement devient une activité du congrès annuel tenu à la fin octobre. Par conséquent, la fin d’année financière de la FQCC passe de mars à juin. Le système de votation et la façon de désigner les délégués votants sont revus et mis en place dès 2016.

Et les ARCC suivent le pas

Le dynamisme est toujours présent dans les ARCC. Elles continuent de s’affairer à organiser des rassemblements de fin de semaine et des activités sociales. Leurs membres répondent favorablement à ces invitations, mais au terme de la décennie l’engouement pour les rassemblements s’essouffle. Les ARCC réalisent qu’il faut changer le cap. Afin de les soutenir dans ce changement d’orientation, la FQCC leur propose en avril 2016 un plan de relance de leurs activités. Ce plan est accueilli positivement et les ARCC acceptent de participer à sa mise en place dès la saison 2017. Les ARCC font preuve de créativité et une belle variété d’activités de camping s’inscrit dans leur programmation. Le traditionnel Programme des rassemblements devient le Programme des activités dans lequel tous les rassemblements, évènements et activités des ARCC et de la FQCC sont répertoriés.

Vers la fin de la décennie, certaines ARCC plus urbaines font face à un problème de relève et de recrutement. Ainsi, à l’été 2016 et à la suite de la demande de l’ARCC Montréal/Lac St-Louis, s’enclenche un projet de fusion de trois ARCC, en l’occurrence les ARCC Laval, Montréal/Bourassa et Montréal/Lac St-Louis. Chacune de ces trois ARCC convoquent leurs membres en assemblée générale extraordinaire au début octobre 2016. Les trois assemblées acceptent majoritairement la fusion. C’est le 22 novembre 2016 que l’ARCC Montréal/Laval/Les Trois Lacs voit le jour et devient la plus imposante sur le plan du nombre de membres. Tous ses administrateurs œuvraient auparavant dans l’une ou l’autre des trois ARCC fusionnées.

50 ans : hier, aujourd’hui et demain avec vous

2017 est une grande année festive ! Le lancement des festivités se fait dans le cadre du congrès annuel d’octobre 2016 et c’est au congrès de 2017 que la fête se termine. Entretemps, des concours, des promotions et des surprises sont au programme.

La première invitation que la FQCC lance à tous ses membres pour fêter ses 50 ans est le rassemblement d’ouverture de saison au Village Vacances Valcartier. C’est au rassemblement d’ouverture 2016 que la FQCC dévoile le logo de l’évènement et annonce le début de la période de préinscription. Une première à la FQCC ! La préinscription garantit aux membres une place au rassemblement et ces derniers reçoivent en primeur des informations privilégiées au fil des mois menant à cette grande fête. Le succès de la préinscription laisse présager que l’évènement affichera complet. La programmation sans pareille qui a été élaborée y est sans doute pour quelque chose aussi.

Pour ses 50 ans, la FQCC met en circulation une nouvelle carte de membre et crée la carte privilège qui est offerte à titre honorifique ou qui se veut un outil promotionnel ou de recrutement.

En conclusion

La diminution du nombre de membres des dernières années s’explique en partie par des facteurs externes, dont la concurrence de plus en plus présente quant aux avantages membres qui constituent la force de l’adhésion à la FQCC (rabais sur les assurances, l’essence, accès à l’information, etc.).

Malgré tout, la FQCC demeure le seul organisme au Québec regroupant des membres qui soutiennent financièrement l’organisme année après année, le seul à produire un magazine spécialisé, le seul à offrir autant de produits et services à ses membres et la voix qui s’élève pour les représenter auprès des différentes instances.

La FQCC peut affirmer fièrement que son travail acharné des 50 dernières années a fait évoluer la pratique du camping et du caravaning et ses adeptes jouissent aujourd’hui de conditions optimales pour s’adonner à leur loisir préféré.

La FQCC compte présentement près de 35 000 familles membres et embauche 32 employés répartis dans cinq services.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s