Le rideau tombe sur 2017

Le 31 décembre c’est le moment de regarder en arrière, du moins les douze derniers mois, de faire son bilan et se demander si 2017 a répondu à nos attentes. Si le chemin qu’on s’était tracé, était le bon. Le premier janvier dernier, on mettait le pied dans la nouvelle année avec plein de projets, de résolutions, avec l’idée de repartir du bon pied. Pour certains, ce renouveau était rempli d’espoir. C’est la période du « on efface tout et on recommence. »

LES JOURNAUX
Les journaux inondent les derniers jours de décembre en faisant de la rétrospective; les bonnes nouvelles, les moins bonnes, les grands qui ont quitté cette vie. On peut dire que Donald Trump en a écrit un grand bout et presque toujours dans la controverse.

Bref, les moments privilégiés refont surface pour nous rappeler combien le temps passe vite. Ce qui nous semblait déjà si lointain n’est vieux que de quelques mois, voire quelques semaines. À travers le quotidien, on s’arrête, on fait une pause, puis on passe à autre chose. Ainsi va la vie. L’arrivée de l’an 2000 c’était hier, pourtant, ça fera 18 ans demain!

LA TÉLÉVISION
La télévision n’est pas en reste, avec plein d’émissions spéciales; le Bye Bye est devenu une institution et un divertissement qu’il ne faut pas rater. Familles et amis se regroupent autour du téléviseur pour écouter et revoir les parodies tragi-comiques des évènements marquants de l’année qui s’achève. La politique y jouant un très grand rôle, les caricatures devraient mettre en lumière les Coderre, Plante, Couillard, Barrette et Trudeau, pour ne nommer que ceux-là. Et à la fin du décompte, les mousseux éclatent, on s’étreint et on s’embrasse en se souhaitant tout ce qu’il y a de plus merveilleux.

Il en est ainsi partout sur la planète et depuis longtemps. Dans les grandes capitales c’est le même mouvement euphorique qui se répète aux sons des pétarades de pièces pyrotechniques. Et même si la menace terroriste plane en certains endroits chauds, le cœur est à la fête. C’est ce que j’apprécie le plus du temps des Fêtes; cette trêve d’agressivité, cette générosité et ces élans d’amour qui nous invitent à prendre le temps, à prendre son temps pour soi et ses proches… une douce et intense sensation de bien-être et de bonheur.

LES SPORTS
Puisque le sport fait partie de notre quotidien, on peut affirmer sans se tromper que nos équipes professionnelles n’ont pas trop soulevé les passions; l’Impact, les Alouettes et nos Glorieux nous ont laissé sur notre appétit et très sceptiques pour l’avenir. Marc Bergevin et les Timmins de ce monde devraient quitter pour laisser la place à d’autres, sinon nous aurons encore beaucoup d’années de vaches maigres à nous mettre sous la dent.

Les légendes de jadis ont perdu de leur influence, même si leurs bronzes entourent le Centre Bell pour leur rappeler une époque glorieuse qui s’éloigne de plus en plus dans le temps. Un important virage doit être pris.

AILLEURS
On me répète qu’il faut vivre le passage à la nouvelle année à New York, un incontournable à ce qu’on raconte. J’aimerais bien vivre ça un jour… Ici, en Floride, on se rassemble à la salle communautaire dès 20h00, avec nos consommations et grignotines. Les musiciens animent cette soirée qui atteint son paroxysme à minuit, alors qu’éclatent des centaines de ballons suspendus en plein centre de la piste de danse sous les accolades et les étreintes bien senties. Le premier de l’An, on regarde les émissions spéciales qu’on avait pris soin d’enregistrer la veille pour ne rien rater et se remettre dans l’ambiance.

DÉCEPTION ET ESPOIR
Du côté un peu plus personnel, 2017 aura été l’année des décisions; une en particulier, qui n’était pas attendue et qui nous a bouleversé. Des amitiés qu’on croyait sincères, ont été brisées, voire trahies, pour faire en sorte de mettre un frein à notre vie de caravanier au Complexe La Clé des Champs de Saint-Philippe. Un endroit qu’on avait soigneusement choisi comme havre de paix pour encore dix ans.

Forcés de quitter, il nous fallait rebondir et c’est ce qu’on a fait. 2018 ravivera nos espoirs puisqu’au printemps, nous habiterons un joli condo tout neuf, à La Prairie, toujours sur la Rive-Sud de Montréal. La vie nous réserve parfois de douloureuses surprises mais, elle continue.

ET VOUS
Mais vous, comment se passe votre 31 décembre? Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cette tradition, ce passage à la nouvelle année, qu’est-ce qui vous inspire? Ne vous gênez pas pour vous exprimer et vos commentaires sont les bienvenus. Ayez beaucoup de plaisir et surtout, rappelez-vous… La modération a bien meilleur goût!

Bonnes festivités!

4 réflexions au sujet de « Le rideau tombe sur 2017 »

  1. Pour moi 2017 sera bel et bien fini ce soir. Il me faut pas rassasser le passé . Je rentre chez moi après avoir visité ma famille et mes amis dans un froid Sibérien. Je mise beaucoup sur 2018. Santé à tous,le reste ne dépend que de vous.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s