Les émotions à fleur de peau

Je ne suis pas un adepte des téléromans comme ma conjointe. Moi je suis plus du genre émissions d’affaires publiques, d’informations et de sports. J’aime bien Les pays d’en haut et District 31 comme beaucoup de téléspectateurs et ma sélection s’arrête là! Mais depuis trois semaines, je me suis intéressé à deux séries, toutes deux diffusées à Radio-Canada les samedi soir; Deuxième chance, animée par Patrick Lagacé et Marina Orsini, ainsi que Notre vie. Je ne sais pas si c’est la même chose pour vous mais moi, ça vient me mouiller les yeux à chaque fois. Je suis de cette génération où les gars ne pleurent pas, mais sur ces deux séries je suis incapable de résister.

D’abord Deuxième chance : deux histoires chaque semaine où des personnes possèdent un secret, une obsession, un désir, heureux ou malheureux qui les hante depuis toujours et qui se voient proposé de rencontrer la personne qui leur permettra de boucler la boucle et de trouver la paix intérieure ou la réponse à leurs angoisses.

Dans la dernière diffusion, c’était la triste histoire d’un chauffeur de camion qui, sans le vouloir, a causé la mort d’un homme qui s’est littéralement jeté devant son camion alors qu’il circulait sur une autoroute en 1990. Toutes ces années il est resté angoissé et ces souvenirs le hante constamment. Il revoit toujours la scène, se posant des questions sans réponses, vis-à-vis la famille de la victime, il a voulu plusieurs fois la rencontrer pour obtenir des réponses qui lui permettraient de boucler la boucle.

Patrick Lagacé a pu le mettre en contact avec la conjointe de la victime, à l’époque, qui avait elle-aussi traversé des douloureux lendemains. Ils se sont finalement rencontrés et toute l’émotion du moment était palpable. Impossible de ne pas craquer!

La deuxième histoire était celle d’une patiente pour qui les jours étaient comptés en 1997 alors qu’une greffe de cellules souches était la solution ultime pour lui redonner sa vie. Elle a survécu grâce à un don de moelle osseuse gracieuseté d’un anglais d’Angleterre qui avait posé ce geste à l’époque pour sauver des vies. La patiente a toujours exprimé le désir de rencontrer son sauveur, le serrer dans ses bras et lui vouer son admiration sans limite, elle qui sourit à la vie chaque fois que le jour se lève.

Dans son témoignage, on la sentait très heureuse d’avoir l’opportunité de boucler elle-aussi sa boucle, il fallait qu’elle rencontre cet homme.

Marina Orsini a remué mer et monde pour réaliser cette rencontre en Angleterre. Rien que de voir toute la satisfaction de la greffée, c’était à vous donner des frissons dans le dos. Je ne crois pas qu’on puisse être aussi heureux qu’un moment comme celui-là. Le moment qu’on attend et qu’on souhaite réaliser. L’extase dans toute son exaltation. Ce fut une rencontre tellement émotive que c’en est indescriptible. Je me suis demandé intérieurement comment je réagirais devant pareille réalisation. C’est impossible de retenir ses larmes.

Ensuite, l’autre série Notre Vie : c’est l’histoire d’une famille qu’on apprend à connaître sur les 36 années de son existence. À travers leur aventure, on passe de la naissance à aujourd’hui, l’espace d’une scène. À l’origine, un couple dont la femme accouche de triplés, perd un des trois bébés qui ne survit pas à sa naissance. Au même moment, un bébé noir est amené à l’hôpital par un pompier qui l’a découvert, abandonné à la porte de sa caserne. Les parents décident de l’adopter pour qu’il remplace celui perdu dans l’accouchement.

On nous montre ces trois bébés tout au long de leur vie, et leurs parents biologiques. On les voit à l’enfance, on revient à leur période adulte et lentement, on apprend leur histoire. Des enfants devenus grands avec leurs angoisses, leurs qualités et leurs défauts mais qui sont extrêmement attachants. Étant dépendants l’un de l’autre, les jumeaux, un gars et une fille, se soutiennent et sont solidaires et cimentés à cet adulte noir qui a réussi dans la vie. Chacun a ses interrogations.

Le noir cherche son père, qu’il trouvera, la fille a un sérieux problème d’obésité morbide et peu compter sur un ami qui fait tout pour lui redonner confiance et même la séduire. Quant au dernier jumeau, un gars qui a un sérieux problème de confiance en lui, bourré de talent artistique, il a de la difficulté à bien fonctionner sans le support inconditionnel de sa jumelle.

Bref, ils sont beaux à regarder et à suivre, surtout qu’au cours de l’histoire, les parents sont là. On constate alors tous les imbroglios d’une vie, ses démarches et ses solutions. En fait, c’est un peu le portrait de toutes les familles de l’époque à travers les dédales d’une vie. Pas besoin de vous dire que les émotions sont aussi au rendez-vous. Gardez vos papiers-mouchoirs pas très loin… et vous en tirerez un au moment d’une pose publicitaire, je vous le garanti.

Si vous n’avez pas encore vu ces deux émissions, vous manquez quelque chose de grandiose qui fait souvent passer certains de nos problèmes comme des petits bobos. C’est aussi une très belle thérapie devant le dysfonctionnement de certaines familles d’aujourd’hui. Chaque samedi soir, à Radio-Canada.

5 réflexions au sujet de « Les émotions à fleur de peau »

  1. Je regarde aussi. Mais plus Les pays d’en haut: ouvrez les lumières et lavez-vous les cheveux (à quoi peut tenir le désintéressement d’une émission!) et j’accroche moins à District 31: on sait plus qui est qui. Trop de noms.

  2. Nous adorons également deuxième chance. Quant à Notre vie, c’est ma fille qui l’écoutait en anglais (This is us) qui nous a dit que c’était SA série. On s’y est intéressé et vraiment, l’histoire est super bonne! Quant à la post-synchronisation française, on repassera! Ma fille nous plaint beaucoup d’avoir à l’écouter en français! Les post-synchronisations en français international faites au Québec sont tellement meilleures!

  3. Bien d’accord pour Les Pays d’en haut et Deuxième chance. Pour le reste , je n’embarque pas. J’écoute plutôt RDI économie, 24/60, Grands reportages.
    Tu as fait une très bonne synthèse de Deuxieme chance.

  4. Moi aussi je ne suis pas vraiment téléromans , les deux que je suivais était O et heure bleu.
    Mais depuis deux semaines je regarde deuxième chance et notre vie. Définitivement la meilleure NOTRE VIE à voir absolument. Très touchant.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s