La langue française de plus en plus en danger

La dernière génération de Québécois est en majorité bilingue. C’est un atout international mais pas au point d’abandonner notre langue française.

Le combat pour la préservation de notre langue ne les intéresse pas parce qu’ils n’ont jamais eu à la combattre et ils s’en balancent complètement. Étant entourés d’anglophones c’est plus facile de parler anglais. La loi du moindre effort !

Et si, demain, les langues chinoises devenaient la langue d’usage à la surface du globe, en serait-il ainsi ? Est-ce qu’on voudrait subitement protéger notre langue française ? Pas si évident d’apprendre le mandarin rapidement.

Partout, à la radio, la télévision, dans les médias, les anglicismes sont de plus en plus présents. Ça fait « in », « cool », bref, ça fait assimilé.

Quoi qu’il en soit, Joseph Facal a signé un article intéressant récemment dans le Journal de Montréal, faisant allusion au fait que le gouvernement Legault s’apprête à revoir sa politique linguistique avant qu’il ne soit trop tard. Ça ne s’annonce pas facile dans une période ou l’assimilation se rapproche bon an mal an. C’est ce papier que je partage avec vous aujourd’hui.

LES JOUEURS DE BANJO Joseph Facal

Le gouvernement Legault prépare une relance de notre politique linguistique, laissée à l’abandon depuis longtemps.

Il a raison. Ça presse.

Les années Charest-Couillard furent une ère de radicale indifférence du sort du français.

RECULS

L’anglais revient en force dans les milieux de travail. Les cours de français pour les immigrants sont dotés de ressources insuffisantes.

Le gouvernement du Québec ne respecte pas sa propre politique linguistique. Il est fonctionnellement bilingue, comme le gouvernement fédéral.

Des entreprises, des commerces rient au nez de leurs clients francophones.

Le nombre de francophones dans les cégeps anglophones monte sans arrêt depuis des décennies.

Dans les universités, l’anglicisation est sournoise, toujours justifiée par le besoin d’aller chercher des étudiants étrangers plus payants pour pallier la baisse des inscriptions des francophones.

En cherchant longtemps, on trouve certes, ici et là, des exemples encourageants, mais les données inquiétantes sont plus nombreuses et plus significatives.

On perd souvent de vue que les progrès accomplis dans les années qui suivirent l’adoption de la loi 101 le furent en ramant dans le sens contraire du courant naturel,

Dès que vous relâchez la surveillance et les efforts, l’anglais s’impose partout.

Il y a plus de 10 ans, le démographe Marc Termotte avait noté que le Québec était un cas unique au monde.

Nous sommes en effet la seule société au monde dans laquelle l’avenir de la langue de la majorité n’est pas assuré, tout simplement parce qu’on laisse aux nouveaux arrivants le choix de vivre dans une autre langue s’ils le veulent, sans que la langue de la majorité ait ici la force que peut avoir l’allemand en Allemagne ou l’italien en Italie.

Le gouvernement Legault se heurtera à trois obstacles majeurs.

D’abord, la société civile est infiniment moins mobilisée sur la question linguistique que sur la laïcité.

Le défaitisme et la résignation se sont installés.

Ensuite, les jeunes ne sont absolument pas interpellés par cette question. Ils voient dans la langue un simple outil de communication et un choix purement individuel.

Comme il y a 40 ans, il faut recommencer à expliquer que la question n’est pas de savoir s’il est bon ou mauvais qu’un individu parle plusieurs langues, dont l’anglais – évidemment que oui –, mais de savoir quelle sera la langue habituelle et prédominante de la vie publique au Québec.

Enfin, depuis 15 ans, c’est le PLQ qui a nommé les hauts fonctionnaires de l’État québécois.

Leur inclinaison sera de traîner les pieds et de multiplier les objections, comme ils le firent pour la laïcité.

PROVINCE

Tant au Québec qu’au Canada anglais, la question de la langue soulèvera les mêmes passions que la religion.

Ultimement, le gouvernement Legault sera confronté à une réalité de base : la question de la langue est presque indissociable de celle de notre statut politique.

Si nous n’agissons pas, nous deviendrons des joueurs de banjo, des spécimens amusants et folkloriques pour touristes à la recherche d’exotisme.

La leçon de français (78)

LE PARTICIPE PASSÉ DES VERBES PRONOMINAUX

Règles

Le participe passé des verbes qui n’existent que sous la forme pronominale s’accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet du verbe.

À la vue du sang, les âmes sensibles se sont évanouies.

Les verbes pronominaux transitifs indirects n’ont pas de complément d’objet direct; leur participe passé est donc invariable.

Les éclairs se sont succédé toute la nuit.

Le participe passé des verbes occasionnellement pronominaux s’accorde si le pronom réfléchi est complément d’objet direct.

Karine s’est brûlée. Karine a brûlé elle-même (« s’ ») = accord.

Si le verbe a un autre complément d’objet direct que le pronom réfléchi, ce dernier devient complément d’attribution et ne compte plus pour l’accord. Dans ce cas, le participe passé s’accorde avec le complément d’objet direct seulement si celui-ci est placé avant le verbe (règle habituelle).

– Karine s’est brûlé les doigts. = pas d’accord.

– Karine soigne les doigts qu’elle s’est brûlés. = accord.

Attention ! Les verbes pronominaux se faire et se laisser suivi d’un infinitif sont invariables : L’actrice s’est fait attendre quelques minutes.

Exercices

1- Quel participe passé complète cette phrase ?

Cette nuit, les toits se sont … d’une fine couche de neige.

A) couvert – B) couverts – C) couverte – D) couvertes

2- Complétez la phrase comme il convient.

Mes parents se sont … d’un séjour en Sardaigne.

A) offert – B) offerts – C) offerte – D) offertes

3- Quels participes passés complètent cette phrase ?

Comme ils étaient …, les marins se sont rapidement … .

A) trempé / changé – B) trempé / changés

C) trempés / changé – D) trempés / changés

4- Quelles formes verbales complètent cette phrase ?

Quand ils …, ces deux cousins … .

A) se sont reconnus / se sont embrassé

B) se sont reconnus / se sont embrassés

C) s’étaient reconnu / s’étaient embrassé

5- Quels participes passés complètent cette phrase ?

…, Karine s’est … un grand verre de jus de pomme.

A) Assoiffée / servie – B) Assoiffé / servi

C) Assoiffée servi – D) Assoiffé / servie

6- Complétez cette phrase comme il convient.

Roméo et Juliette … au premier regard et ils …rendez-vous sur un balcon.

A) se sont plus / se sont donnés – B) se sont plu / se sont donnés

C) se sont plu / se sont donné – D) se sont plus / se sont donné

7- Quels participes passés complètent cette phrase ?

Les cambrioleurs se sont … prendre en flagrant délit et ils se sont … en prison.

A) faits / retrouvés – B) faits / retrouvé

C) fait / retrouvés – D) fait / retrouvé

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) B – 2) A* – 3) D** – 4) B*** – 5) C**** – 6) C***** – 7) C******
* Le COD « un séjour » est post-placé; « se » est complément d’attribution.
** Accord pour les deux participes passés.
*** Les deux pronoms personnels « se » sont tous les deux des COD, donc accord.
**** Le premier participe passé est employé comme adjectif, donc accord avec le nom « Karine »; le COD du verbe (« un grand verre ») est placé après le participe passé : pas d’accord.
***** Le premier verbe « se plaire » est transitif indirect, il n’a pas de COD; le COD du second verbe « rendez-vous » est placé après le participe passé : pas d’accord.
****** RAPPEL : le verbe pronominal « se faire », suivi d’un infinitif, est invariable. Le second participe passé s’accorde avec le COD « se » : « Ils ont retrouvé eux-mêmes en prison. »

La leçon de français (77)

LE PARTICIPE PASSÉ EMPLOYÉ AVEC L’AUXILIAIRE AVOIR (CAS PARTICULIERS)

Règles

En règle générale, le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le complément d’objet direct seulement si celui-ci est placé avant le participe passé. Cependant, il existe un certain nombre de cas particuliers.

Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir est invariable dans les cas suivants :

– Lorsque le complément d’objet direct du verbe est le pronom « en ».

Les spaghettis étaient délicieux, Ivan en a mangé une pleine assiette.

– Lorsque le pronom neutre « le » (« l’ » ) est complément d’objet direct.

Déguster des spaghettis, Ivan l’a espéré durant toute la semaine !

– Lorsque le complément d’objet direct est le pronom démonstratif « ce ».

Des spaghettis à la bolognaise, voilà ce qu’Ivan a mangé.

– Lorsque le participe passé « fait » est suivi d’un infinitif.

Comme les spaghettis étaient froids, Ivan les a fait réchauffer.

– Lorsque le participe passé est celui d’un verbe impersonnel.

Ces spaghettis, il les aurait fallu bien moins épicés.

Exercices

1- Quel participe passé complète cette phrase ?

Quelle direction avez-vous … pour vous rendre à Perpignan ?

A) choisi – B) choisie – C) choisis – D) choisies

2- Quelle est la réponse correcte à cette question ?

Comme ta veste était tachée, qu’en as-tu fait ?

A) Je l’ai fait dégraisser – B) Je l’ai faite dégraisser.

3- Complétez la phrase comme il convient.

Comme on effectue des travaux sur cette passerelle, on en a … l’accès.

A) fermés – B) fermée – C) fermé – D) fermées

4- Quels participes passés complètent cette phrase ?

Je t’ai … les documents que tu m’avais … la semaine dernière.

A) rendu / prêté – B) rendu / prêtés – C) rendu / prêtée – D) rendue / prêté

5- Quelle forme verbale complète cette phrase ?

Comme les trottoirs étaient enneigés, il a … les saler.

A) fallu – B) fallait – C) fallut

6- Complétez la phrase comme il convient.

Des histoires invraisemblables, Mélanie en a … tellement qu’on ne la croit plus.

A) racontées – B) racontée – C) racontés – D) raconté

7- Quels participes passés complètent cette phrase ?

Les premiers textes qu’Arnaud a … à traduire lui ont … faciles.

A) eu / paru – B) eus / parus – C) eu / parus – D) eus / paru

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) B* – 2) A** – 3) C*** – 4) B**** – 5) A***** – 6) D****** – 7) A*******
* Le COD « quelle direction » est placé avant le participe passé. Pour trouver le COD, on peut transformer la phrase « Vous avez choisi cette direction. »
** Le participe passé « fait » suivi d’un infinitif est invariable.
*** RAPPEL : Le COD est « l’accès » et non le pronom personnel « en ».
**** Le premier COD « les documents » est post-placé; le second « que » (mis pour « les documents ») est placé avant le verbe, donc accord.
***** « Falloir » est un verbe impersonnel, donc pas d’accord.
****** RAPPEL : lorsque le COD du verbe est le pronom « en », le participe passé est invariable.
******* Les deux verbes n’ont pas de COD; les participes passés sont invariables.

La leçon de français (76)

L’ACCORD DU VERBE : CAS PARTICULIERS

Règles

Après « plus d’un », le verbe se met au singulier; après « moins de », le verbe se met au pluriel.

Plus d’un boxeur a défié le champion du monde.

Moins de trois boxeurs ont défié le champion du monde.

Quand le sujet du verbe est un adverbe de quantité (beaucoup, trop, peu, etc.), le verbe s’accorde avec le complément de cet adverbe.

Peu de trains circulent en ce jour férié.

Quand le verbe a pour sujet un pronom comme « tout » ou « rien », qui prend plusieurs noms, il s’accorde avec ce pronom.

La musique, le cinéma, le théâtre, tout me plaît.

Lorsque le sujet du verbe est un collectif (la plupart, une foule, la majorité de, etc.), suivi de son complément, le verbe peut s’accorder au singulier ou au pluriel.

La majorité des collégiens possède(nt) une tablette.

Astuce ! Il arrive que deux sujets soient de personnes différentes. Dans ce cas :

– la 1re personne l’emporte sur la 2e et sur la 3: Toi et moi sommes à l’heure.

– la 2e personne l’emporte sur la 3: Sandy et toi êtes à l’heure.

Exercices

1- Quel est le sujet du verbe de cette phrase ?

Le bureau des réclamations se trouve au fond du couloir du premier étage.

A) étage – B) bureau – C) réclamations – D) couloir

2- Quel sujet complète cette phrase ?

… n’intéresse guère Benjamin.

A) Parler politique – B) Les problèmes économiques

C) Les discussions stériles – D) Le bridge et le tarot

3- Quels sujets complètent cette phrase ?

… et … participerons au prochain concours de jeux vidéo.

A) Samir et toi – B) Fabien et Grégory

C) Gaëlle et moi – D) Mes frères et toi

4- Avec quel mot le verbe en gras s’accorde-t-il ?

Dans ce supermarché, un lot de huit tablettes de chocolat ne vaut que dix euros.

A) lot – B) tablettes – C) euros – D) supermarché

5- Quels verbes complètent cette phrase ?

Justin et toi … le rugby au football : vos amis ne le … pas.

A) préfère / comprenne – B) préfèrent / comprennent

C) préférez / comprennent – D) préfèrent / comprenez

6- Quels verbes complètent cette phrase ?

Moins de deux tentatives … pour que la mongolfière … .

A) suffit / s’envole – B) suffira / s’envolera

C) suffirent / s’envole – D) suffisait / s’envoles

7- Complétez la phrase comme il convient.

Chaque année, les bibliothèques du monastère … de précieux manuscrits que … les moines.

A) s’enrichissent / copies – B) s’enrichirons / copiaient

C) s’enrichissaient / copiaient – D) s’enrichissait / copiait

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) B – 2) A* – 3) C** – 4) A – 5) C – 6) C*** – 7) C
* RAPPEL : Lorsque le sujet est un verbe à l’infinitif, le verbe s’accorde toujours à la 3e personne du singulier.
** RAPPEL : Si l’on a deux sujets de personnes différentes, la 1re l’emporte sur la 2e et 3e.
*** RAPPEL : après « moins de », le verbe se met au pluriel.

La leçon de français (75)

LES ACCORDS DANS LE GROUPE NOMINAL

Règles

Un groupe nominal est constitué d’un nom (ou d’un pronom) principal. C’est lui qui entraîne l’accord, en genre et en nombre, des déterminants, des adjectifs qualificatifs ou des participes passés employés comme épithètes.

Alex porte une nouvelle veste bariolée.

Le complément du nom est un mot, ou un groupe de mots, qui apporte une précision sur le nom (ou le pronom). Il est introduit par une préposition et placé après le nom, avec lequel il ne s’accorde pas.

Alex porte une veste de sport bariolée. (de sport = complément du nom « veste »)

La proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif qui a pour antécédent le nom principal; il en porte donc le genre et le nombre.

Alex porte une veste qui attire tout de suite l’attention.

L’adverbe, invariable, modifie le sens d’un adjectif à l’intérieur du groupe nominal : Alex porte une veste de sport plutôt bariolée.

Attention ! Les adjectifs qualificatifs et les participes passés peuvent être mis en apposition, c’est-à-dire être séparés du nom par une ou des virgules.

Plutôt bariolée, la nouvelle veste de Thomas attire l’attention.

Exercices

1- Quel nom complète le premier groupe nominal de cette phrase ?

Les … d’Auvergne ne sont plus en activité depuis des milliers d’années.

A) ferme – B) montagnes – C) volcans – D) lacs

2- Quelle proposition subordonnée complète le groupe nominal en gras ?

M. Lamy a acheté une nouvelle voiture … .

A) dont il est très fier.

B) dans lequel on est bien installé.

C) sur lesquels on a fixé une galerie.

D) pour lesquelles il a dépensé toutes ses économies.

3- Dans quelle réponse le nom principal du groupe nominal a-t-il été mis au pluriel ?

On redoute la terrible conséquence de la dernière éruption du volcan.

A) la terrible conséquence des dernières éruptions des volcans.

B) les terribles conséquences de la dernière éruption du volcan.

C) la terrible conséquence de la dernière éruption des volcans.

4- Quelle est la nature grammaticale du mot en gras dans ce groupe nominal ?

Voici un livre plutôt amusant qui vous plaira sûrement.

A) pronom relatif – B) adjectif – C) adverbe – D) déterminant

5- Quelle proposition subordonnée complète le groupe nominal en gras ?

Mes meilleures amies … me répondent immédiatement.

A) à laquelle j’envoie des SMS

B) auxquels j’envoie des SMS

C) auquel j’envoie des SMS

D) auxquelles j’envoie des SMS

6- Quels sont les noms principaux des deux groupes nominaux de cette phrase ?

La grue du chantier de construction soulève des charges de plus de cinq tonnes.

A) chantier / charges – B) grue / charges

C) construction / tonnes – D) chantier /tonnes

7- Quels noms complètent les deux groupes nominaux de cette phrase ?

Un énorme … chargé de fruits et de légumes emprunte … du Soleil.

A) camion / l’autoroute – B) camions / le sentier

C) camionnette / la route – D) poids lourds / les autoroutes

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.
Réponses : 1) C – 2) A* – 3) B – 4) C – 5) D** – 6) B*** – 7) A
* RAPPEL : les pronoms relatifs composés s’accordent en genre et en nombre avec leur antécédent. Ici, aucun d’eux n’est accordé au féminin singulier; il n’y a donc qu’une seule réponse.
** Le pronom relatif composé doit être accordé avec son antécédent « amies », féminin pluriel.
*** Phrase minimale : « La grue soulève des charges. »

La leçon de français (74)

DES DIFFICULTÉS ORTHOGRAPHIQUES

Règles

Dans certaines familles, des mots contiennent une consonne double et d’autres une consonne simple. On note également des modifications d’accents et même des anomalies. Il faut toujours vérifier dans un dictionnaire.

la sonnerie mais
la sonorisation

la grâce mais gracieux

ceindre, la ceinture mais un cintre

Le nom qui marque la nationalité ou qui désigne les habitants d’un lieu est un nom propre; il prend une majuscule.

Les Français et les Italiens sont des Latins.

Le nom qui désigne une langue, un produit d’origine, ainsi que l’adjectif qualificatif s’écrivent sans majuscule.

Le français et l’italien sont des langues latines.

Pour éviter les incorrections dans la conjugaison de verbes ou dans l’emploi de certaines tournures, il faut consulter les tableaux de conjugaison, les dictionnaires ou les livres de grammaire.

On ne dit pas : « Ils croyent bien faire » mais « Ils croient bien faire ».

Exercices

1- Quel mot complète cette phrase ?

Les déserts … se traversent plus facilement qu’autrefois.

A) africains – B) africaines – C) Africains – D) Africaines

2- Quel verbe complète cette phrase ?

Dans cette salle, tous les bruits … .

A) résonnent – B) raisonnent – C) résonnes – D) raisonnes

3- Complétez la phrase comme il convient.

Est-ce que vous appréciez les quiches … ?

A) lorraine – B) lorraines – C) Lorraine – D) Lorraines

4- Quelle locution de subordination complète cette phrase ?

Alisson boit un grand verre d’eau … cesse son hoquet.

A) afin que – B) parce que – C) à condition que – D) au lieu que

5- Quels mots complètent cette phrase ?

Ce château a pu être … grâce à un généreux … .

A) restaurer / donataire – B) restauré / donataire

C) restauré / donateur – D) restaurer / donateur

6- Quels mots complètent cette phrase ?

Les parfums … peuvent provoquer de violents … de tête.

A) capitaux / maux – B) capiteux / mots

C) capiteux / maux – D) capitaux / mals

7- Quelle locution de coordination complète cette phrase ?

… Tahar n’a que dix ans, il est déjà ceinture marron de judo.

A) Depuis que – B) Alors que – C) Malgré que – D) Bien que

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.
Réponses : 1) A* – 2) A** – 3) B*** – 4) A – 5) C**** – 6) C***** – 7) B******
* RAPPEL : les adjectifs se référant à un pays ne prennent pas de majuscule.
** ATTENTION : ne pas confondre le verbe « raisonner », faire usage de la raison, avec « résonner », produire un son.
*** RAPPEL : les adjectifs relatifs à une région ne prennent pas de majuscule.
**** « Le donataire » est la personne qui reçoit un don; « le donateur est la personne qui fait le don.
***** « Capitaux », adjectif qui signifie » les plus importants »; « capiteux », adjectif qui signifie « qui monte à la tête ».
****** ATTENTION : l’emploi de « malgré que » à la place de « bien que » ou « alors que » est incorrect. « Bien que » appelant le subjonctif dans la subordonnée, il n’y a donc qu’une seule réponse possible.

La leçon de français (73)

LES PARONYMES – LES BARBARISMES

Règles

Certains mots ont des formes écrites et des prononciations proches : on dit que ce sont des paronymes.

Pour choisir le terme correct, il faut bien examiner le sens de la phrase.

Je ne voudrais pas être importun, mais je dois entrer dans cette salle.

« importun » : qui déplaît, qui gêne par sa présence.

Pascal est arrivé au moment opportun.


– « opportun » : qui convient, qui se produit fort à propos.

Quand on déforme un mot, on commet un barbarisme.

Les employés de cette entreprise sont bien rémunérés.

Et non :

Les employés de cette entreprise sont bien rénumérés.

Remarque ! Dans la Grèce antique, un barbare était un étranger qui déformait la langue de la cité lorsqu’il s’exprimait.

Les humoristes utilisent parfois des paronymes pour nous faire sourire.

Mon voisin a gagné une somme gastronomique au loto ! (au lieu de somme astronomique)

Exercices

1- Quel nom complète cette phrase ?

… à cette association sportive est gratuite.

A) L’adhérence – B) L’adhésion – C) L’adhésif – D) L’addiction

2- Quel verbe complète cette phrase ?

Je ne … pas bien tous les détails de cette gravure.

A) discerne – B) décerne – C) disjoins – D) disgracie

3- Quel nom complète cette phrase ?

La mairie envisage … du boulevard Garibaldi.

A) le prolonge – B) la prolongation

C) le prolongement – D) le prolongateur

4- Quel est le nom correspondant à cette définition :

Proposition faite à quelqu’un.

A) une sujétion – B) une suspicion

C) une suggestion – D) une suggestibilité

5- Quels noms complètent cette phrase ?

En France, le … de l’argent est une opération totalement … .

A) blanchiment / illégale – B) blanchissage / illégitime

C) blanchiment / illégitime – D) blanchissage / illégale

6- Quel nom correspondant à cette définition :

Erreur qui fait prendre l’apparence pour la réalité.

A) une allusion – B) une illusion – C) une allocation – D) une allocution

7- Quel est le nom correspondant à cette définition :

Épuisement par défaut de nourriture.

A) l’inaptitude – B) l’inanité – C) L’inaliénation – D) l’inanition

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) B – 2) A* – 3) C** – 4) C – 5) A*** – 6) B – 7) D
* « Décerner », c’est attribuer une récompense ou une distinction (la Légion d’honneur par exemple).
** ATTENTION : ne pas confondre « la prolongation », action de prolonger dans le temps, et « le prolongement », action de prolonger dans l’espace.
*** ATTENTION : ne pas confondre « illégale », qui n’est pas conforme à la loi, et « illégitime », qui n’est pas conforme à la morale, même si une action illégale peut également être illégitime.