La leçon de français (89)

NE PAS CONFONDRE : SENT S’ENSANSC’EN

Règles

Sent, sens : forme du verbe sentir aux trois personnes du singulier du présent de l’indicatif. On écrit sent ou sens quand on peut remplacer par une autre forme du verbe sentir.

Ce lutteur ne sent (sentait) plus la force.

Je ne sens (sentirai) plus ma force.

S’en : contraction de « se en »; « s’ » est la forme idéale du pronom personnel réfléchi « se », et « en » un pronom adverbial. On écrit « s’en » quand on peut remplacer par « t’en » en changeant de personne.

Ce lutteur est fort, il ne s’en aperçoit pas.

Tu es fort, tu ne t’en aperçois pas.

Sans : préposition qui marque l’absence, le manque, la privation. Elle est souvent le contraire de « avec ». On écrit « sans » quand on peut remplacer par « avec », ou « sinon », « en », pour certaines expressions.

C’est un immeuble sans (avec) ascenseur.

Gérald sort de l’eau sans trembler (en tremblant).

C’en : contraction de « ce en »; « c’ » est la forme élidée du pronom démonstratif « ce » et « en » un pronom adverbial attribut.

Vous faites du bruit, c’en est trop.

Exercices

1- Quel(s) mot(s) complète(nt) cette phrase ?

Pourquoi avez-vous rendu votre devoir … le corriger ?

A) sens – B) s’en – C) sans – D) c’en

2- Quelle est la nature grammaticale du mot en gras ?

Quand je suis en vacances, je me sens libre.

A) adverbe – B) pronom personnel – C) préposition – D) verbe

3- Quels mots complètent cette phrase ?

Soyez … crainte, cette piqûre est indolore : on ne … rien !

A) sans / sent – B) s’en / sens – C) sent / c’en – D) sans / sens

4- Par quel mot peut-on remplacer les mots en gras ?

Venez vite sans quoi vous allez manquer le début du film.

A) sinon – B) pour – C) avec – D) par

5- Quels mots complètent cette phrase ?

La réponse est incorrecte; le professeur ne … … contenter.

A) s’en / peux – B) peut / s’en – C) peut / sans – D) s’en / peu

6- Quelle proposition complète cette phrase ?

Le brouillard est dense, il fait froid : … !

A) ça s’en l’hiver – B) ça sent l’hiver – C) ça sans l’hiver – D) ça sens l’hiver

7- Quels mots complètent cette phrase ?

Bien que … soit fini des moulins à café mécaniques, ma tante … collectionne.

A) sans / se – B) sent / en – C) s’en / y – D) c’en / les

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) C* – 2) D – 3) A – 4) A – 5) B – 6) B – 7) D
* Substitution : « … en le corrigeant ? »

La leçon de français (88)

NE PAS CONFONDRE : SE (S’) / CE (C’)

Règles

Se (s’) : pronom personnel réfléchi fait partie d’un verbe pronominal. On peut le remplacer par un autre pronom personnel réfléchi en conjuguant le verbe.

Il se nourrit. Je me nourris. Elle s’avance. Tu t’avances.

Ce : déterminant démonstratif placé devant un nom ou un adjectif. On peut le remplacer par un article :

Ce (le) magasin – Ce (le) grand magasin.

Ce (c’) : pronom démonstratif souvent placé devant les verbes être, devoir, pouvoir, ou un pronom relatif.

Ce sont des produits de qualité. C’est un produit de qualité.

Ce peut (doit) être un produit de qualité. Me reposer, voici ce dont j’ai besoin.

Astuce ! Devant qui, que, dont, pronoms relatifs, on écrit toujours « ce » :

J’ignore ce qui se passe ici. Je ne sais pas ce que tu veux.

Attention ! Le déterminant démonstratif « ce », est parfois renforcé par une particule adverbiale placée après le nom, et reliée à lui par un trait d’union.

Ce matin-, il pleuvait.

Exercices

1- Quels mots complètent cette phrase ?

Après un sauna, les Finlandais … baignent dans l’eau glacée; … choc thermique les fortifie.

A) se / ce – B) se / se – C) ce / ce – D) ce / se

2- Complétez la phrase comme il convient.

Avec … logiciel, on peut … corriger immédiatement; … pratique.

A) ce / ce / s’est – B) ce / se / c’est – C) se / se / s’est – D) ce / ce / c’est

3- Quels mots complètent cette phrase ?

Romuald … régale car … parfait au chocolat, … son dessert préféré.

A) se / ce / c’est – B) se / se / s’est – C) ce / se / c’est – D) ce / ce / s’est

4- Quels mots complètent cette phrase ?

Comme le résultat du test … fait attendre, Dominique … ronge les ongles.

A) ce / se – B) ce / ce – C) se / se – D) se / ce

5- Quels mots permettent de compléter la phrase ?

Quentin … destine au métier d’ingénieur; pour … faire, il sait qu’il doit progresser en mathématiques.

A) se / se – B) se / ce – C) ce / se – D) ce / ce

6- Complétez la phrase comme il convient.

… jeune chanteur, … pourrait être la révélation de l’année.

A) Ce / ce – B) Ce / se – C) Se / ce – D) Se / se

7- Quels mots complètent cette phrase ?

À force de tirer sur … câble, … qui devait arriver arriva; il … rompu !

A) ce / se / c’est – B) ce / ce / c’est – C) se / se / s’est – D) ce / ce / s’est

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) A – 2) B – 3) A – 4) C – 5) B – 6) A – 7) D

La leçon de français (87)

NE PAS CONFONDRE : QUELQUE(S)QUEL(S) QUE QUELLE(S) QUE

Règles

Quelque(s) : déterminant indéfini s’écrit en un mot et s’accorde en nombre.

Il me parle de quelque chose. Il me dit quelques mots.

Quel(les) que : s’écrit en deux mots, un adjectif indéfini attribut et une conjonction de subordination.

Quel que soit le problème, tu le résoudras.

Quel s’accorde avec le sujet qui se trouve après le verbe être (ou devoir être, pouvoir être).

Quelle que soit ta décision, nous la respecterons.

Quelque : adverbe lorsqu’il se trouve placé devant un adjectif; il est alors invariable. On peut le remplacer par un autre adverbe.

Quelque / Aussi mystérieux que soient ces documents, leur secret sera percé.

Astuce ! Pour ne pas confondre l’adverbe et le déterminant placé devant un adjectif, on essaie de supprimer l’adjectif; si la suppression est possible, quelque
est lié au nom, donc il s’accorde.

Quelques (illustre) savants font progresser la science.

Remarque ! Retenons l’orthographe de quelques expressions : en quelque sorte – quelque part – quelque chose – quelque peine à – quelque peu.

Exercice 1

1- Quel(s) mot(s) complète(nt) cette phrase ?

Défaits à la dernière minute, les basketteurs français ont … regrets.

A) quels que – B) quel que – C) quelque – D) quelques

2- Complétez la phrase comme il convient.

Il n’y avait pas dans l’attitude de ces acteurs … affectation; tout était naturel en eux.

A) quelque – B) quelques – C) quel que – D) quels que

3- Quels mots complètent cette phrase ?

… soit l’endroit où tu te trouves, tu es rarement content : … désespérant.

A) Quelque / s’est – B) Quel que / c’est – C) Quelque / c’est

4- Quel(s) mot(s) complète(nt) cette phrase ?

… doive être le prix de cette console, Martial en fera l’acquisition.

A) Quel que – B) Quelque – C) Quelle que – D) Quelques

5- Complétez la phrase comme il convient.

… soit ta performance, ta qualification pour la finale est assurée.

A) Quelque – B) Quel que – C) Quelle que – D) Quelques

6- Complétez la phrase comme il convient.

… soient les causes du réchauffement climatique, nous sommes … concernés.

A) Quel que / tout – B) Quelles que / toutes

C) Quelles que / tous – D) Quelques / tout

7- Quels mots complètent cette phrase ? ?

Les instituts de sondage s’intéressent … des citoyens, quelle qu’elle soit.

A) à l’avis – B) aux avis – C) à l’opinion – D) aux opinions

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) D* – 2) A** – 3) B*** – 4) A**** – 5) C***** – 6) C****** – 7) C*******
* « Quelques » est un déterminant indéfini; accords avec le nom.
** Ici le déterminant est au singulier.
*** « Quel que » s’écrit en deux mots et « quel » s’accorde avec le sujet « l’endroit ».
**** « Quel que » s’écrit en deux mots et « quel » s’accorde avec le sujet « le prix ».
***** « Quelle que » s’écrit en deux mots et « quelle » s’accorde avec le sujet « ta performance ».
****** « Quelles que » s’écrit en deux mots et « quelles » s’accorde avec le sujet « les causes ».
******* Le nom doit être féminin singulier.

La leçon de français (86)

NE PAS CONFONDRE : QUEL(S) QUELLE(S)QU’ELLE(S)

Règles

Quel : adjectif interrogatif ou exclamatif, peut être épithète ou attribut. Il s’accorde donc avec le nom qu’il accompagne.

Dans quel groupe êtes-vous ?
Masculin singulier

Dans quelle classe êtes-vous ?
Féminin singulier

Quels sont ces bruits ? Masculin pluriel

Quelles belles villas ! Féminin pluriel

Qu’elle(s) : contraction de « que elle(s) », un pronom relatif ou une conjonction de subordination, suivis d’un pronom personnel féminin.

La cliente est décidée, voici le modèle qu’elle a choisi.

Éléa et Maria sont satisfaites; les notes qu’elles ont obtenues sont bonnes.

Astuce ! En remplaçant le pronom personnel féminin par le pronom personnel masculin, on entend la différence.

Le client est décidé, voici le modèle qu’il a choisi.

Lucas et Peter sont satisfaits; les notes qu’ils ont obtenues sont excellentes.

Remarque ! Le pronom relatif lequel s’accorde en genre et en nombre avec son antécédent.

Voici les ramequins dans lesquels le serveur apportera les hors-d’œuvre.

Exercice 1

1- Quel mot complète cette phrase ?

… que soit la valeur de cet objet, prenez-en soin.

A) Quel – B) Quelle – C) Qu’elle – D) Quels

2- Complétez la phrase comme il convient.

Nous ignorions … étaient vos intentions pour la sortie du week-end.

A) qu’elles – B) quels – C) quel – D) quelles

3- Complétez la phrase comme il convient.

Laura et Marie ne sont pas encore … ; on pense … ont été retardées;

A) la / quelles – B) là / qu’elles – C) l’a / qu’elles – D) la / quelles

4- Quels mots complètent cette phrase ?

… est le marin qui n’a jamais … le mal de mer ?

A) Quelle / eut – B) Quelle / eu – C) Quel / eu – D) Quel / eut

5- Quels mots complètent cette phrase ?

Les instructions sont … lisibles; il conviendrait … soient précisées.

A) peut / qu’elle – B) peu / qu’elles – C) peut / qu’elles – D) peu / quelles

6- Complétez la phrase comme il convient.

Pour quel … cet acteur américain a-t-il obtenu un Oscar ?

A) films – B) pièce – C) rôle – D) scènes

7- Complétez la phrase comme il convient.

Le livre … sont extraites ces citations a été … au XVIIIe siècle.

A) desquelles / écrit – B) duquel / écrit –

C) lequel / écrites – D) auxquelles / écrites

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) B* – 2) D** – 3) B – 4) C – 5) B – 6) C*** – 7) B****
* « Quelle » est un adjectif indéfini attribut qui s’accorde avec le sujet du verbe « la valeur ».
** « Quelles » est un adjectif indéfini attribut qui s’accorde avec le sujet du verbe « vos intentions ».
*** C’est le seul nom masculin singulier.
**** RAPPEL : le pronom relatif « duquel » s’accorde en genre et en nombre avec son antécédent, ici masculin singulier.

La leçon de français (85)

NE PAS CONFONDRE : QUAND – QUANT – QU’EN

Règles

Quand : conjonction de subordination, peut être remplacé par lorsque.

Quand (Lorsque) j’aurai un moment de libre, je classerai mes photos.

Quand : adverbe, peut être remplacé par à quel moment.

Quand (À quel moment) serez-vous en vacances ?

Quant : préposition, peut être remplacé par en ce qui concerne, pour (ma) part :

Léo parle espagnol, quant à moi (pour ma part), j’apprends l’allemand.

Qu’en : peut se décomposer en « que en ».

Le « qu’ » est une conjonction de subordination élidée, un pronom interrogatif élidé ou la deuxième partie d’une locution adverbiale de restriction. Le « en » est un pronom personnel ou une préposition.

Le plombier pensait qu’en une heure il aurait terminé.

Ce problème n’est simple qu’en apparence.

Attention ! Lorsqu’on doit choisir entre « quand » et « quant », la liaison peut nous induire en erreur. En effet, lorsque « quand » est suivi d’une voyelle, la liaison est en « t ».

Quand (t)il marche vite. Quand (t)arrivent les premiers froids…

Exercices

1- Quel(s) mot(s) complète(nt) cette phrase ?

Nous partirons … la pluie aura cessé définitivement.

A) quand – B) quant – C) qu’en

2- Complétez la phrase comme il convient.

Ces logiciels sont d’un emploi facile; … à ceux-là, ils sont réservés aux spécialistes en informatique.

A) quand – B) quant – C) qu’en

3- Quelle est la nature grammaticale du mot en gras ?

Quand la barrière de péage se lèvera, le poids lourd pourra passer.

A) adverbe – B) préposition

C) conjonction de coordination – D) conjonction de subordination

4- Par quels mots peut-on remplacer les mots en gras ?

Ce n’est qu’en s’exerçant que l’on peut devenir un virtuose du violon.

A) que si l’on s’exerce – B) quand on joue – C) quant à l’entraînement

5- Complétez la phrase comme il convient.

Lila prend connaissance de ses messages; … à la publicité, elle ne la regarde pas un instant.

A) quand – B) quant – C) qu’en

6- Quel(s) mot(s) complète(nt) cette phrase ?

Bien … difficulté, la navigatrice maintient fermement le cap.

A) quand – B) quant – C) qu’en

7- Par quel(s) mot(s) peut-on remplacer les mots en gras ?

Les benjamins ont terminé troisièmes; en ce qui concerne les minimes, ils ont remporté le tournoi de handball.

A) quand les – B) quant aux – C) qu’en aux

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) A – 2) B – 3) D – 4) A – 5) B – 6) C – 7) B

La leçon de français (84)

NE PAS CONFONDRE : EUS – EUT – EÛT / FUS – FUT – FÛT

Règles

Les verbes avoir et être ont des formes homophones à l’indicatif, au conditionnel et au subjonctif.

Il faut écrire « eut », « eus » ou « fut », « fus » quand on peut remplacer ces formes par « eurent » ou « furent » au pluriel. C’est le passé simple ou le passé antérieur.

Dès qu’elle fut dans la cuisine, Gaëlle prépara le repas.

Dès qu’ils furent dans la cuisine, ils préparèrent le repas.

Il faut écrire « eût » ou « fût » quand on peut remplacer ces formes par « ayons » ou « soyons » en changeant de personne et de temps. C’est le conditionnel passé 2e forme, l’imparfait ou le plus-que-parfait du subjonctif.

Il serait bon que Gaëlle eût égoutté les haricots avant de les réchauffer.

Il serait bon que nous ayons égoutté les haricots avant de les réchauffer.

Attention ! Il existe un autre homophone de « eut » et « eût », c’est le participe passé de, avoir : « eu ».

Pour le distinguer, on essaie de changer de verbe, on entend alors la différence.

Lorsqu’il a eu / pris froid, Karl a mis une parka.

Exercices

1- Quel verbe complète cette phrase ?

Le savant tenait à ce que sa découverte … publiée dans les meilleurs délais.

A) fus – B) fut – C) fût – D) eût

2- Complétez la phrase comme il convient.

Au plus fort de la tempête, le marin … victime d’une avarie.

A) fus – B) fut – C) fût – D) eut

3- À quels temps les verbes en gras sont-ils conjugués ?

Le spectacle a tenu toutes ses promesses; le public en eut pour son argent.

A) passé simple de l’indicatif / passé simple de l’indicatif

B) passé composé de l’indicatif / imparfait du subjonctif

C) plus-que-parfait de l’indicatif / plus-que-parfait du subjonctif

D) passé composé de l’indicatif / passé simple de l’indicatif

4- Quels verbes complètent cette phrase ?

Lorsque Léonie …, tu … tes affaires et tu la … .

A) eut téléphoné / pris / rejoignis

B) avait téléphoné / eût pris / rejoignis

C) eût téléphoné / pris / rejoignis

D) téléphona / prit / rejoignit

5- Complétez la phrase comme il convient.

Bien que William … sa capuche, je le … immédiatement.

A) eut rabattu / reconnus – B) eût rabattu / reconnus

C) avait rabattu / reconnut – D) aurait rabattu / reconnais

6- Quels verbes complètent cette phrase ?

Après qu’il … son clignotant, le conducteur … à gauche.

A) eût mis / tourna – B) aurait mis / a tourné

C) eut mis / tourna – D) eût mis / a tourné

7- Complétez la phrase comme il convient.

Quand tu … au vestiaire, tu … toutes tes équipières.

A) fut arrivée / retrouvas – B) fût arrivée / retrouvas

C) fus arrivée / retrouvas – D) fût arrivée / aurait retrouvé

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) C* – 2) B** – 3) D – 4) A – 5) B*** – 6) C**** – 7) C*****
* Un passage par le présent indique le subjonctif : « … à ce que sa découverte soit publiée ». Il s’agit donc de l’imparfait du subjonctif.
** Un passage par le présent indique l’indicatif : « … le marin est victime d’une avarie ». Il s’agit donc du passé simple de l’indicatif.
*** On opère un changement de temps pour trouver les bons modes : « Bien que William ait rabattu sa capuche, je le reconnais… ».
**** RAPPEL : après la locution « après que », on met le verbe à l’indicatif.
***** Les deux verbes sont à l’indicatif : « Quand tu arrives au vestiaire, tu retrouves tes équipières. »

La leçon de français (83)

PRÉSENT DE L’INDICATIF OU PRÉSENT DU SUBJONCTIF ?

Règles

Au présent de l’indicatif et au présent du subjonctif les formes du singulier sont homophones pour certains verbes du 3e groupe.

On sait que tu cours vite. On doute que tu coures vite.

Pour ne pas les confondre, il faut :

– se rapporter au sens de l’action

– ou remplacer la personne par une du pluriel :

On sait que vous courez vite. Indicatif

On doute que vous couriez vite. Subjonctif

– ou employer un autre verbe du 3e groupe pour lequel on entend la différence :

On sait que vous faites vite. Indicatif

On doute que vous fassiez vite. Subjonctif

Attention ! Aux deux premières personnes du pluriel du présent du subjonctif, il ne faut pas oublier le « i » de la terminaison pour les verbes du 1er groupe en « -yer », « -ier », « -iller », « -gner » (et pour quelques verbes du 3e groupe).

Il faut que nous pliions les feuilles en quatre.

Il est rare que nous voyions des vipères.

Exercices

1- Quel verbe complète cette phrase ?

Il y a peu de chances pour qu’Ariel …, et pourtant c’est la vérité.

A) crois – B) croies – C) croie – D) croit

2- Complétez la phrase comme il convient.

Il est certain que le lièvre … plus vite que la tortue.

A) coure – B) cours – C) coures – D) court

3- Quels verbes complètent cette phrase ?

Je … que Gabriel … tous les produits laitiers de son alimentation.

A) sais / exclut – B) sais / exclue – C) savait / exclus – D) saurai / exclues

4- À quels temps les verbes en gras sont-ils conjugués ?

Le chef de chantier se réjouit que M. Perron puisse conduire.

A) présent de l’indicatif / présent du conditionnel

B) présent de l’indicatif / présent du subjonctif

C) futur simple de l’indicatif / présent de l’indicatif

D) présent du subjonctif / présent de l’impératif

5- À quels temps les verbes en gras sont-ils conjugués ?

J’aimerais que vous me rapportiez un perroquet d’Amérique du Sud

A) future simple de l’indicatif / imparfait de l’indicatif

B) présent du conditionnel / présent du subjonctif

C) imparfait de l’indicatif / présent du conditionnel

D) présent du subjonctif / présent de l’indicatif

6- Quels verbes complètent cette phrase ?

Le notaire … à ce que le testament … le nom de tous les héritiers.

A) tient / inclut – B) tenait / inclut – C) tient / inclue – D) tiendra / inclura

7- Complétez la phrase comme il convient.

Le transformateur …; eh bien, que l’électricien … le nécessaire.

A) sautera / fait – B) avait sauté / fait – C) saute / fasse – D) a sauté / fasse

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) C* – 2) D** – 3) A*** – 4) B – 5) B – 6) C**** – 7) D
* On change pour un verbe dans lequel on entend la terminaison du subjonctif : … pour qu’Ariel me dise … ».
** Le changement de verbe : « … que le lièvre va plus vite … ».
*** Le changement de verbe : « … que Gabriel prend… » fait apparaître le subjonctif.
**** Le changement de verbe : « … à ce que le testament comprenne … » fait apparaître le subjonctif.

La bataille du français

Titre réaliste même si c’est d’un illogisme avoué, principalement au Québec. Nous sommes encore et toujours à vivre le déclin de la langue française chez nous.

Alors que, textuellement on devrait écrire des anglicismes ou mots anglais en italique dans un écrit français, on peut compter sur les cinq doigts d’une main ceux qui l’appliquent.

Les raisons sociales s’anglicisent, les expressions font aussi de même, bref, dans ce pays supposément bilingue, le bilinguisme est anglais, du pôle Nord au Mexique et de l’océan Atlantique au Pacifique. De quoi accouchera le gouvernement de la CAQ dans son projet de renforcer le français au Québec. Montréal est devenu Toronto dans son langage, comme ville bilingue anglaise.

Mais des défenseurs de la langue française se font de plus en plus rares. Beaucoup ont abdiqué, d’autres ont pris la nouvelle tendance, alors que le reste s’en fout. Mais il en reste un que j’admire; Gilles Proulx ! Son dernier article dans le Journal de Montréal du 6 février dernier exprime très bien ma pensée. C’est ce que je vous propose comme lecture aujourd’hui.

REGAGNER MONTRÉAL OU MOURIR

À Montréal, la langue commune n’existe plus. Ou plutôt, oui, elle existe. Ce n’est toutefois plus le français…

La CAQ a beaucoup parlé d’identité. Ça été payant pour elle avec 60 % d’appuis, selon les derniers sondages. En se faisant frileuse avec la langue, elle donne toutefois à ses adversaires antinationaux l’occasion d’une Renaissance. Ceux-ci misent sur toute la pourriture du fait français et sur le grand effondrement culturel des francophones… que la CAQ ne semble pas en voie d’empêcher.

La « grosse pointure » Nathalie Roy n’a rien fait pendant un an avec ce dossier; son remplaçant, Simon Jolin-Barrette, paraît tout aussi inerte.

Si l’anglicisation continue dans les raisons sociales, dans les sociétés d’État qui bafouent la loi 101, dans la musique de 95 % des commerces et jusque dans les cégeps gaspésiens qui ouvrent un campus à Montréal pour angliciser le cœur du Québec, la CAQ perdra le pouvoir dans trois ans, sinon dans sept ans, quand sa base électorale se sera « dissoute ».

RÉSIGNATION

Dimanche matin dernier, je vais au supermarché près de chez moi. J’y suis accueilli par de la musique anglo-américaine avec une chanteuse qui lyre… Les boîtes sont placées sur les étagères de manière à exposer leur côté anglais.

Les employés gênés m’expliquent qu’ils n’y peuvent rien. Ils se sont fait dire d’exposer les mots anglais parce que beaucoup de clients ne parlent pas le français. Quant à la musique, c’est une transmission centrale pour les succursales de leur chaîne. Ils se résignent : on est à Montréal.

AU-DELÀ DE LA LAÏCITÉ

Je veux bien que la laïcité soit importante, mais la vraie valeur fondatrice du Québec, celle qui peut tout rassembler, le passé et le futur, les générations et les identités, c’est le français !

La CAQ ne le sait peut-être pas, mais avec ce dossier, elle tient l’avenir du Québec dans ses mains… Elle va probablement le laisser tomber par terre et le briser.

La leçon de français (82)

PARTICULARITÉS DE VERBES DU 1ER GROUPE : VERBES EN « -ELER » ET « -ETER »

Règles

La plupart des verbes en « -eler » et « -eter » doublent le « l » ou le « t » devant les terminaisons débutant par un « e » muet.

– présent de l’indicatif : Cette musique vous ensorcelle.

– futur simple de l’indicatif : Tu jetteras tes vieux jouets.

– présent du conditionnel : Nous feuilletterions ce journal.

– présent du subjonctif : Il faut que tu étiquettes tes cahiers.

– présent de l’impératif : Épelle tous les mots.

Quelques verbes en « -eler » et « -eter » prennent un accent grave sur le « e » qui précède le « l » ou le « t ».

– Présent de l’indicatif : Je pèle les pommes.

– futur simple de l’indicatif : Il gèlera cette nuit.

– présent du conditionnel : Vous achèteriez volontiers ce bijou.

– présent du subjonctif : Il faut qu’on démantèle cette cabane.

– présent de l’impératif : Ne furète pas partout.

Liste des principaux verbes qui prennent un accent grave : peler – geler (et ses composés) – écarteler – marteler – celer (et ses composés) – modeler – démanteler – acheter – crocheter – ciseler – haleter – fureter.

Exercices

1- Quelle terminaison complète le verbe en gras ?

Lorsqu’il fait un discours, le maire mar… ses mots pour mieux convaincre.

A) telais – B) tèle – C) telle – D) tèleras

2- Complétez les verbes en gras comme il convient.

Si cette revue me donn… satisfaction, je renou… mon abonnement.

A) ait / vellait – B) eras / velais – C) e / vellerai – D) es / velais

3- Quelle terminaison complète le verbe en gras ?

En quelques minutes, le mécanicien dé… la panne.

A) cèles – B) celles – C) cellais – D) cèlera

4- Complétez les verbes en gras comme il convient.

Si je le pou…, je n’ach… que des produits sans pesticides.

A) rrai / etterais – B) vais / èterais – C) rait / etais

5- À quel temps le verbe en gras est-il conjugué ?

À la remise de son prix, des larmes de joie ruisselleront sur les joues de l’actrice.

A) présent de l’indicatif – B) présent du conditionnel

C) futur simple de l’indicatif – D) présent du subjonctif

6- Complétez le verbe en gras comme il convient.

Autrefois, les cochers att… les chevaux aux fiacres, les ancêtres des taxis !

A) elait – B) elaient – C) ellaient – D) èlaient

7- Quelle terminaison complète le verbe en gras ?

Dans les contes, la méchante fée ensor… les enfants désobéissants.

A) celles – B) celle – C) celais – D) cèleras

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) B* – 2) C** – 3) D*** – 4) B**** – 5) C – 6) B***** – 7) B
* Il faut se référer à la liste des verbes qui prennent un accent grave au lieu de doubler la consonne.
** Le second verbe doit être conjugué à la 1re personne du singulier; la seule réponse qui convienne respecte la concordance des temps : présent de l’indicatif dans la subordonnée et futur simple dans la principale.
*** RETENEZ : le verbe « déceler » prend un accent grave.
**** Le verbe, très courant, « acheter » prend un accent grave.
***** La terminaison de l’imparfait ne débute pas par un « e » muet; on ne double pas la consonne.

 

La leçon de français (81)

L’IMPARFAIT ET LES TEMPS COMPOSÉS DU SUBJONCTIF

Règles

L’imparfait du subjonctif s’emploie lorsque le verbe de la proposition principale est à un temps passé de l’indicatif ou au conditionnel.

Il fallait (faudrait) que ce jeune garçon s’endormit. Imparfait du subjonctif.

L’imparfait du subjonctif se forme avec la même voyelle que celle qu’on trouve dans la terminaison du passé simple.

Il faudrait que j’eusse un vêtement plus chaud. (passé simple : j’eus)

Il fallait qu’elle réagît plus rapidement. (passé simple : il réagit)

Remarque ! L’imparfait du subjonctif ne se rencontre que dans les textes littéraires, essentiellement à la 3e personne du singulier.

On emploie le passé du subjonctif si le verbe de la proposition principale est au présent ou au futur et si on veut exprimer un fait passé par rapport à elle ou par rapport à tel moment à venir. Il est formé du présent du subjonctif de l’auxiliaire et du participe passé du verbe conjugué.

Il n’est pas possible que le temps ait changé aussi rapidement.

Je regretterai vivement que mes amis soient partis sans me saluer.

On emploie le plus-que-parfait du subjonctif si le verbe de la proposition principale est au passé et si on veut exprimer un fait passé par rapport à elle. Il est formé de l’imparfait du subjonctif de l’auxiliaire et du participe passé du verbe conjugué.

J’ai vivement regretté que mes amis fussent partis sans me saluer.

Remarque ! Aujourd’hui on peut remplacer l’imparfait du subjonctif par le présent du subjonctif, et le plus-que-parfait par le passé.

Exercices

1- Quelle forme verbale complète cette phrase ?

Il est possible que Rachel … de fermer le robinet d’eau chaude.

A) ait oublié – B) eut oublié – C) eusse oublié – D) a oublié

2- Complétez la phrase comme il convient.

Quand Olivier … de s’orienter vers le dessin. Ses parents en … .

A) eût décidé / seraient contrariés

B) ait décidé / fussent contrariés

C) a décidé / fussent contrariés

D) eut décidé / furent contrariés

3- À quels temps les verbes en gras sont-ils conjugués ?

Imagine un instant que tu aies pu choisir ton prénom !

A) présent de l’indicatif / présent du subjonctif

B) présent de l’indicatif / passé composé de l’indicatif

C) futur simple de l’indicatif / passé 1re forme du conditionnel

D) présent de l’impératif / passé du subjonctif

4- Complétez la phrase avec un verbe conjugué au plus-que-parfait du subjonctif.

Le chirurgien attendait que la fièvre … pour opérer le malade.

A) est tombée – B) fût tombée – C) soit tombée – D) ait été tombée

5- Complétez la phrase comme il convient.

Ma tante … que l’air pollué ne … du mal aux poumons de mon oncle.

A) crains / fit – B) craindra / faisait

C) craignait / fit – D) aurait craint / fasses

6- Quels verbes complètent cette phrase ?

Il … que ce jeune garçon s’… tôt.

A) a fallu / endort – B) eut fallu / endormi

C) fallait / endormît – D) aura fallu / endormi

7- Quels verbes complètent cette phrase ?

Voici le dernier film que j’… et j’en … un excellent souvenir.

A) ai vu / ai gardé – B) as vu / ai gardé

C) a vu / ait gardé – D) ai vu / aies gardé

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) A* – 2) D** – 3) D – 4) B*** – 5) C**** – 6) C – 7) A*****
* Les autres formes verbales sont au passé antérieur, au conditionnel passé 2e forme et au passé composé.
** Les deux verbes sont conjugués à l’indicatif; passé antérieur et passé simple du passif.
*** Comme le verbe de la principale est à l’imparfait de l’indicatif, celui de la subordonnée doit être au plus-que-parfait du subjonctif.
**** Le verbe de la principale est à l’imparfait de l’indicatif (3e personne du singulier) et celui de la subordonnée à l’imparfait du subjonctif (3e personne du singulier).
***** Les deux verbes sont au passé composé de l’indicatif (1re personne du singulier).

La leçon de français (80)

LE PRÉSENT DU SUBJONCTIF : VERBES DU 3E GROUPE

Règles

Au présent du subjonctif, tous les verbes du 3e groupe prennent les mêmes terminaisons, mais, pour certains, le radical est modifié.

Il faut retenir ces formes fréquentes pour éviter les barbarismes.

 

SAVOIR :     Il faut que tu saches.        Il faut que vous sachiez.

FAIRE :        Il faut qu’elle fasse.        Il faut qu’ils fassent.

PRÉVOIR :    Il faut que je prévoie.        Il faut que nous prévoyions.

VENIR/TENIR    Il faut que tu viennes.        Il faut que vous teniez.

MOURIR :    Il faut qu’elle meure.        Il faut qu’ils meurent.

S’ASSEOIR :    Il faut que tu t’assoies.        Il faut que vous vous asseyiez.

CRAINDRE :    Il faut qu’elle craigne.        Il faut qu’ils craignent.

CONNAÎTRE :    Il faut que tu connaisses.    Il faut que vous connaissiez.

VOULOIR :    Il faut qu’elle veuille.        Il faut qu’ils veuillent.

PRENDRE :    Il faut que je prenne.        Il faut que nous prenions.

POUVOIR :    Il faut que tu puisses.        Il faut que vous puissiez.

Attention ! Les conjonctions que et quoi peuvent se trouver en tête de phrase dans des exclamations marquant l’étonnement, l’indignation, le refus. Le verbe est alors au subjonctif : Quoi que vous fassiez, que personne ne sorte !

Exercices

1- Quel verbe complète cette phrase ?

Je crains qu’il … ces deux couleurs.

A) confond – B) confonds – C) confonde – D) confondes

2- Quels sont les infinitifs des deux verbes en gras ?

Le professeur se réjouit que vous résolviez ce problème.

A) se rejoindre / résoudre – B) se réjouir / résorber

C) se réjouir / résoudre – D) se rejeter / ressouder

3- Quel verbe en gras n’est pas conjugué au présent du subjonctif ?

A) Il faut que je conduise. – B) Il faut que tu vois ce film.

C) Il faut que nous courions. – D) Il faut que vous descendiez.

4- Complétez la phrase comme il convient.

La fumée est si épaisse qu’il … mieux que tu … ta respiration.

A) vaut / retiennes – B) valait / retiens

C) vaut / retienne – D) vaudrait / retenais

5- À quels temps les verbes en gras sont-ils conjugués ?

Il faudra que Damien suspende ses vêtements correctement.

A) présent de l’indicatif / présent de l’indicatif

B) future simple de l’indicatif / présent du subjonctif

C) présent du subjonctif / présent du conditionnel

D) présent de l’indicatif / présent du subjonctif

6- Complétez la phrase comme il convient.

Quoi que Linda …, ses invités … satisfaits.

A) sert / seraient – B) serve / seront – C) sers / serons – D) serves / étaient

7- Complétez la phrase avec le verbe qui convient ?

Il ne s’agit pas que tu … tes responsabilités.

A) fuie – B) fuies – C) fuyez – D) fuient

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) C – 2) C* – 3) B** – 4) A*** – 5) B – 6) B**** – 7) B*****
* RETENEZ : les formes particulières du verbe du 3e groupe « résoudre ».
** Le verbe est conjugué au présent de l’indicatif; la forme correcte est « que tu voies ».
*** Le premier verbe est conjugué à la 3e personne du singulier du présent de l’indicatif, et le second à la 2e personne du singulier du présent du subjonctif.
**** RAPPEL : après la locution « quoi que », le verbe doit être conjugué au subjonctif.
***** Le verbe doit être conjugué au présent du subjonctif.

La leçon de français (79)

LES TEMPS COMPOSÉS DU CONDITIONNEL

Règles

Le conditionnel passé indique qu’un fait situé dans le passé sera accompli dans un moment à venir. Nous nous doutions que tu aurais fait ton choix avant lui.

Le conditionnel passé 1re forme est composé du présent du conditionnel de l’auxiliaire être ou avoir et du participe passé du verbe conjugué.

– lire : j’aurais lu      nous aurions lu

– partir : tu serais parti(e)      vous seriez parti(e)s

Si le verbe de la proposition subordonnée, introduite par la conjonction « si », est au plus-que-parfait de l’indicatif, le verbe de la proposition principale est au conditionnel passé : Si tu avais vu ce film, tu l’aurais apprécié.

On donne parfois au plus-que-parfait du subjonctif, le nom de conditionnel passé 2e forme. Ce temps est composé d’une forme particulière des auxiliaires être ou avoir et du participe passé du verbe conjugué.

– lire : J’eusse lu     nous eussions lu

– partir : tu fusses parti(e)     vous fussiez parti(e)s

Remarque ! Le conditionnel passé 2e forme et le plus-que-parfait du subjonctif sont des temps littéraires, que l’on rencontre surtout à l’écrit.

Exercices

1- Quelle forme verbale complète cette phrase ?

Si tu avais voulu te reposer, il … d’abord bien travailler !

A) a fallu – B) aurait fallu – C) faudrait – D) avait fallu

2- Complétez la phrase avec le seul mot qui convient.

Si Paulin … un scanner, il … l’ensemble de ses documents.

A) a possédé / aurait sauvegardé – B) possédait / eut sauvegardé

C) avait possédé / eût sauvegardé – D) aurait possédé / aurait sauvegardé

3- Quelle forme verbale correspond au conditionnel passé 2e forme ?

Si elle avaient été entretenues, les canalisations … .

A) n’eût pas rouillé – B) n’auraient pas rouillé

C) n’eussent pas rouillé – D) n’avaient pas rouillé

4- À quels temps les verbes en gras sont-ils conjugués ?

J’aurais parié que ce judoka parviendrait à remporter son ultime combat.

A) passé 1re forme du conditionnel / présent du conditionnel

B) présent du conditionnel / présent du conditionnel

C) plus-que-parfait de l’indicatif / passé 1re forme du conditionnel

D) passé 2e forme du conditionnel / futur simple de l’indicatif

5- À quels temps les verbes en gras sont-ils conjugués ?

Si les dockers avaient voulu déplacer ces conteneurs, il eût fallu qu’ils utilisent une grue.

A) passé 1re forme du conditionnel / passé 2e forme du conditionnel

B) plus-que-parfait de l’indicatif / passé 2e forme du conditionnel

C) imparfait de l’indicatif / passé 1re forme du conditionnel

D) plus-que-parfait de l’indicatif / passé 1re forme du conditionnel

6- Quelles formes verbales complètent cette phrase ?

Si nous … plus tôt le plat du four, le rôti … .

A) aurions retiré / n’avait pas brûlé

B) retirions / n’eût pas brûlé

C) retirions / n’eut pas brûlé

D) avions retiré / n’aurait pas brûlé

7- Quelles formes verbales complètent cette phrase ?

M. Luc … des économies de chauffage, s’il … des panneaux solaires.

A) aurait fait / avait installé – B) avait fait / aurait installé

C) a fait / aurait installé – D) avait fait / avait installé

Réponses à la fin de l’article.

Source : LAROUSSE, 1000 exercices d’orthographe.

Réponses : 1) B* – 2) C** – 3) C*** – 4) A – 5) B – 6) D – 7) A
* RAPPEL : Si le verbe de la proposition subordonnée de condition est au plus-que-parfait, le verbe de la proposition principale est au conditionnel passé.
** Seuls les verbes « avait possédé » et « possédait » conviennent pour la proposition subordonnée. Mais, seul le verbe « eût sauvegardé » est correctement conjugué au conditionnel passé 2e forme.
*** Le verbe de la proposition subordonnée doit être à l’indicatif, ce qui écarte une des réponses possibles (la 2e). Le verbe de la proposition principale doit être au conditionnel pluriel, ce qui écarte deux autres réponses (la 1re où il n’est pas au pluriel et la 4e où il n’est pas au conditionnel).