Allo… La terre appelle la lune !

 

QuébecDepuis quelques jours, je porte attention aux différents commentaires, sur la campagne électorale provinciale, entendus aux bulletins de nouvelles et émissions d’informations, en me disant que les journalistes, comme Monsieur Tout-le-monde ont la mémoire très courte, voire inexistante.

C’est la valse des millions de part et d’autre, dont je veux parler. Le gouvernement actuel, il y a quelques semaines, s’époumonait à prévoir des jours sombres avec la crise économique, le manque flagrant d’argent, un marasque vraiment bordélique, au point de déclencher des élections pour obtenir une majorité et ainsi, faire à sa guise. Les coffres sont vides, nous disait-on. Soudainement, ils en ont trouvé du fric et l’avenir s’annonce florissant. Ils vont corriger leurs propres inactions.

Les partis d’opposition abondent dans le même sens; Promesses, promesses et encore des promesses, réalisées comment ? On verra une fois au pouvoir ! C’est une vraie farce de voir aller ça. De mémoire, le seul gouvernement qui a rempli ses promesses électorales, fut l’équipe de René Lévesque en 1976. Des réformes et idées majeures avec une approche dynamique ; Contributions aux partis politiques, Loi 101, Assurance-automobile, RÉA et REER et j’en passe.

Là où je veux en venir, c’est l’étonnement que tout le monde semble avoir devant ces belles promesses, les millions à distribuer et toute la propagande partisane autour de ce scrutin. Allo… La terre appelle la lune ! Ce n’est rien de nouveau. Toujours de mémoire, les élections ont obligatoirement eues cette saveur. Les citoyens veulent leur part du gâteau et les politiciens leur promettent. Voilà, c’est simple. Ce qui est assuré, c’est qu’il faudra encore beaucoup d’autres élections, pour les réaliser ces promesses.

Je me souviens… de rien ! Telle devrait être notre devise.

Mots clés Technorati : ,,,