Une question de conscience

Cette question a réellement été posée en entrevue :

Situation :

Tu conduis ta voiture dans une nuit de tempête terrible. La visibilité est presque nulle, les vents sont atroces. Tu passes devant un arrêt d’autobus, isolé, où attendent trois personnes; une dame âgée en sérieux danger de mort, un vieil ami qui t’avait déjà sauvé la vie et la femme (ou l’homme) de tes rêves, ton partenaire idéal.

Question :

Tu ne pourrais prendre qu’un seul passager à bord, qui prendrais-tu? Et voici tes choix;

1- Une dame âgée en sérieux danger de mort.

2- Un vieil ami qui t’avait déjà sauvé la vie.

3- La femme (ou l’homme) de tes rêves, ta (ton) partenaire idéale.

Ceci est un dilemme moral et éthique qui a été utilisé en entrevue au travail. Tu pourrais prendre la vieille dame, car elle est en danger de mort, et il serait logique d’essayer de la sauver en premier. Ou tu pourrais prendre ton vieil ami, et puisqu’il t’a sauvé la vie, ce serait une bonne occasion de lui rendre un service à la hauteur. Cependant, tu ne rencontreras peut-être plus jamais la (le) partenaire idéale…

La personne interviewée qui a été engagée, parmi 200 candidats, n’a pas hésité à donner sa réponse que j’adore. La voici :

Simplement, je donnerais les clés de la voiture à mon vieil ami, et je le laisserais prendre la vieille dame pour l’emmener à l’hôpital. Moi, je resterais là à attendre l’autobus avec la femme (ou l’homme) de ma vie.

Il faut savoir surpasser les obstacles apparents que nous donnent nos problèmes et apprendre à penser créativement.