Salmigondis

Trains de banlieue mis KO par le gel
Les trains de banlieue sont allergiques aux grands froids. Dans ces circonstances ils accusent des retards importants. Comment en est-t-on arrivés à ce problème? Tenant pour acquis qu’au Québec et dans la région de Montréal on a toujours eu de la neige en hiver et qu’il fait très froid occasionnellement, je me demande bien pourquoi nos ingénieurs n’ont pas pensé à une solution permanente au problème.

Si on est capable de faire décoller les avions par grands froids en les dégivrant, pourquoi ne fait-on pas de même pour les freins gelés et les systèmes d’aiguillages paralysés? Sachant que la météo nous averti longtemps d’avance sur ces prévisions météorologiques, l’intervention devrait se faire en prévoyance. Personne n’y a encore pensé puisque c’est le même problème qui se répète chaque fois. Et qui en paie la note…? Le CONtribuable!

Le PQ est-il en train de se saborder?
L’abandon, même temporaire, de l’option souverainiste est en train de faire couler à pic le PQ. La retraite annoncée massivement des piliers de ce parti n’augure rien de bon. C’est René Lévesque et Jacques Parizeau qui doivent se retourner dans leur tombe. La raison d’être de cette formation politique a toujours été de faire la souveraineté du Québec et le seul fait de mettre en veilleuse cette option causera sa perte. Il aura fallu 50 ans pour rayer ce parti de la carte. La prochaine élection en fera la preuve éloquente. Quand on refuse de parler et de faire la promotion sur toutes les tribunes de son projet amorcé il y a un demi-siècle, c’est comme un suicide, une mise à mort. Jean-François Lisée ne fait définitivement pas le poids. Ce sera malheureux et triste comme fin.

Price contre Tavares
Pourquoi pas un échange de la sorte. Price a beau être étiqueté comme le meilleur gardien au monde, il n’a encore rien gagné. Au hockey international, il s’est illustré mais il avait un mur défensif devant lui. Si tu te fais marquer un but de plus par l’autre équipe, c’est une défaite. Et c’est ce qui se produit depuis trop longtemps dans cette équipe; un manque de talent.

Tout le monde s’entend pour dire qu’il manque un centre de premier plan au Canadien depuis le départ de Vincent Damphousse en 1998… vingt ans exactement. Un centre capable de faire la différence entre victoire et défaite et, présentement, un joueur qui répond à ce besoin est John Tavares des Islanders de New-York. Étant du même âge de Price, à la fin de son contrat avec New York, et ayant la même valeur marchande que notre gardien vedette, à quelques dollars près, une transaction Price pour Tavares serait la solution à mon avis. Ensuite Bergevin pourra travaille à renforcer sa défensive, sans tout chambarder. Ce monsieur a bien échangé Subban, il n’y a pas si longtemps…!

Un gardien moyen avec une solide défensive peut très bien faire l’affaire. Si c’est nous qui comptons un but de plus que l’adversaire, on gagne le match. Pour ça, il faut du punch à l’attaque. Tavares devient une partie importante de la solution.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s