Comment un médecin peut-il encore pratiquer sa profession?

Le 16 janvier dernier, le Journal de Montréal rapportait la nouvelle suivante « Un médecin plaide coupable d’avoir mal évalué sa patiente ». Je trouve la sentence assez expéditive quand la mort est associée à une très mauvaise décision. S’il n’en tenait qu’à moi, ce médecin incompétent ne pratiquerait plus la médecine. Tirez-en vos conclusions…

Un médecin de Rouyn-Noranda a plaidé coupable hier devant le Collège des médecins puisque sa patiente est décédée quelques heures seulement après qu’il lui eut donné son congé par téléphone sans même la voir.

Le Dr Alexandre Viau pourrait être suspendu pour une période de trois mois pour ne pas avoir « évalué adéquatement sa patiente ». Il s’agit de la suggestion commune faite au conseil de discipline du Collège des médecins qui a pris l’affaire en délibéré pour rendre un jugement. Il n’est pas obligé de suivre la recommandation et a 90 jours pour rendre sa décision.

Emanuelle Corbeil-Châtillon est décédée à l’âge de 27 ans le 2 janvier 2014 après que son chirurgien, le Dr André Viau, eut annulé par téléphone un drainage. Un abcès était apparu à la suite d’une intervention chirurgicale.

Celle qui était travailleuse sociale spécialisée en psychiatrie dans le réseau de la santé avait été opérée le 11 décembre 2013 par le Dr Viau afin de soigner une appendicite. Son état de santé s’est détérioré à la fin du mois de décembre. Elle souffrait de forts maux de ventre du côté où elle avait subi l’opération.

DRAINAGE ANNULÉ

À l’urgence, un examen confirme l’existence d’un abcès le 30 décembre et on lui donne un rendez-vous le lendemain pour un drainage. Le 31 décembre, le Dr Viau annule le drainage et après avoir consulté un collègue, car selon eux, il ne s’agirait plus d’un abcès. Le 1er janvier, la patiente se présente à nouveau à l’hôpital où on lui fait des prises de sang. Les résultats sont transmis au Dr Viau.

Pendant que Mme Corbeil-Châtillon est à l’hôpital, elle reçoit un appel en avant-midi du Dr Viau, qui décide d’annuler une fois de plus le drainage et qui lui donne son congé. Elle est décédée dans son sommeil 12 heures plus tard.

Dans son rapport, le coroner avait conclu que la femme était morte d’un choc septique, soit un problème grave qui survient lorsqu’une plaie est infectée. Il avait soulevé plusieurs lacunes dans les actions du Dr Viau, notamment l’annulation du drainage, qui aurait pu sauver la vie de sa patiente. Il avait recommandé au Collège des médecins d’ouvrir une enquête.

POURSUITE CIVILE

Contactés par Le Journal, les parents de la victime ont préféré ne pas commenter immédiatement la décision du Dr Viau de plaider coupable. Le père a indiqué qu’il préférait songer à une réponse appropriée avant de réagir. En 2016, la famille et le conjoint de la victime avait intenté une poursuite au civil pour près de 700 000$ contre le Dr Viau et le Dr Guy Faribault. Le dossier s’est toutefois réglé hors cours en 2017. Les détails de l’entente n’ont pas été révélés.

Une réflexion au sujet de « Comment un médecin peut-il encore pratiquer sa profession? »

  1. Nous connaissons très bien ce chirurgien et je n’hésiterais pas du tout à me faire opérer par lui. Naturellement c’est très triste pour tout le monde ce qui est arrivé. Il s’agit ici d’un jeune chirurgien qui est confronté chaque jour avec des décisions à prendre et contrairement aux grands centres, il n’a pas la possibilité de se référer à un mentor et il est seul avec sa décision. Dans ce cas-ci, le radiologiste lui a dit que selon le scan, il ne semblait pas y avoir d’abcès et c’est là que le dr Viau n’a pas demandé un drainage. Erreur fatale en effet mais doit-on suite à cela retirer le droit de pratique au dr Viau? Je ne pense pas. Il est jeune, il manque d’expérience, il a pris une très mauvaise décision et il devra vivre avec cette erreur toute sa vie. Dans son milieu de travail, il est reconnu comme étant un excellent chirurgien et surtout très à l’écoute de ses patients. Pas surprenant que de telles erreurs se produisent: jeunes médecins, manque de support, pénurie de chirurgiens, effectifs réduits pour le temps des fêtes et voilà tout est en place pour qu’un drame se produise mais au banc des accusés nos ne retrouvons qu’une seule personne….

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s