Facturer à tout prix

Il y a de ces jours ou on se demande ce qui se passe pour que des compagnies ajoutent des frais d’honoraires à leurs services. Si quelques-uns sont justifiés, d’autres le sont beaucoup moins et frisent l’aberration. C’est ce qui m’est arrivé dernièrement avec ma compagnie d’assurance-auto et habitation, et je n’en suis pas encore revenu. Je ne mentionnerai pas de nom mais je veux vous en faire part parce que si on ne dit rien ou on ne fait rien, ces sociétés continueront de facturer des honoraires abusifs. C’est contagieux!

Des modifications mineures devaient être apportées à mes polices d’assurances auto et habitations et c’est ce que j’ai fait au cours des dernières semaines. Entre autres, j’ai signalé mon changement d’adresse; une normalité et même une évidence quand on déménage.

Il y a quelques jours, je vérifiais les prélèvements bancaires mensuels de ces polices pour constater qu’en mars, la mensualité était différente des mois précédents. Une douzaine de dollars s’était ajoutée sans autres explications. Pour y voir plus clair, j’ai communiqué avec mon assureur qui m’a confirmé que la hausse de ma prime était due à des honoraires qu’on m’avait facturé pour avoir effectué mon changement d’adresse.

Sidéré, je demande des explications pour apprendre que la compagnie facture ces frais en guise de paiement d’honoraires pour ce service. Je reste bouche bée! On me dit qu’on m’en avait avisé, au moment de changer mon adresse et malheureusement je n’en ai aucun souvenir. C’est le concept que je dénonce… c’est n’importe quoi.

Est-ce que l’employée est rentrée au travail uniquement pour traiter mon changement d’adresse? Non, elle était sur ses heures normales de travail. Alors si je n’appelle pas, elle n’est pas payée? J’en doute. Pourquoi ces frais déguisés? Pour avoir parlé à un humain, on me facture des honoraires bidons. Aurais-je eu les mêmes frais, si j’avais modifié mes données via le site Web de la compagnie? Je ne sais pas.

C’est devenu la mode de facturer pour toutes sortes de niaiseries du genre, partout. Mon interlocutrice, pour se justifier, a comparé ces honoraires à ceux que les pharmaciens appliquent pour des renouvellements de prescriptions… foutaise. C’est ce qui ne paraît pas et qu’on omet volontairement de nous dire lorsqu’on les sollicite. Les petits caractères… ceux que personne ne lit. Les compagnies d’assurances le savent et mettent des milliers de mots dans leurs documents, sachant fort bien que ce soit trop ardu de s’y attarder. Pourtant, on devrait. Ce qui prendrait 20 pages en caractères normaux en prend trois et ils ne fournissent pas la loupe pour pouvoir les lire.

Les honoraires sont devenus des moyens de faire plus d’argent. Des prétextes, des fourre-tout. Les banques en ont à profusions, les médecins aussi et voilà que les courtiers en assurances s’y mettent sans discernement. Et qui paie toujours pour tout ça? Le CONtribuable.