Des employés indispensables

Arnaud Lemay, 20 ans. Un parcours exceptionnel

La mauvaise tangente qu’a pris Walmart en se dissociant des programmes d’embauche de personnel avec des déficiences intellectuelles, aura permis d’en apprendre plus sur ces personnes. Pour cette multinationale, espérons que l’expérience malheureuse leur ouvrira les yeux.

Toute la fin de semaine, le Journal de Montréal y allait d’exemples et d’appréciation de ces employés qui, pour la très grande majorité, ne travaillent pas pour l’argent, mais parce que dans leur déficience, ils peuvent transmettre ce que beaucoup de personnes normales n’arrivent pas à fournir avec leur prestation de travail; le côté humain et tout l’amour dont ils sont les seuls à transmettre à leur entourage. Une belle histoire à découvrir que celle d’Arnaud Lemay.

Ce sont des êtres d’exception et riches dans leur handicap. Ils sont attachants, sans malice et toujours prêts à rendre service. Si vous n’avez pas pris connaissance de ces messages d’amour qui les mettent en avant plan dans leur vie de travailleur, vous avez manqué quelque chose. Les témoignages sont éloquents au point où on se demande pourquoi ils n’occupent pas une plus grande place sur le marché du travail. Dans un univers froid, ils sont chaleureux.

Dès leurs premiers regards, on peut sentir leur tendresse, leur désir de plaire à la clientèle. Quoi dire de leur sourire épidémique dès les premiers contacts; des trésors gratuits distribués à outrance. Ces personnes sans une seule once de malice nous replacent dans une belle perspective, dans la vraie vie, avec du vrai monde. Ces personnes authentiques débordent de sincérité tout en semant du bonheur autour d’eux. Observez-les dans les supermarchés… que vous soyez le plus important personnage de la planète ou le dernier des inconnus, vous êtes reçus sur un même pied d’égalité, comme le meilleur, comme le roi.

À entendre les employeurs parler de leurs employés déficients intellectuels, tous sont unanimes à vouloir répéter l’expérience sans aucun problème parce qu’en retour, les clients leur font savoir l’appréciation sans borne qu’ils perçoivent. Pas un seul commentaire négatif ne se dégagent de ces témoignages, allant jusqu’à dire que les clients reviennent grâce à ces êtres d’exception.

Avez-vous pris quelques minutes pour parler à un ou une trisomique. Leur sourire irrésistible est le même. D’une fois à l’autre, on a l’impression que ça fait des lunes qu’on ne s’était pas vu. C’est toujours la surprise. Je pourrais vous parler longtemps de ces personnes, ma nièce qui a aujourd’hui 26 ans est trisomique et je ne connais pas une personne plus attachante, attirante et contagieuse qu’elle. Un rayon de soleil qui éclaire une maison en un rien de temps.

Décidément, par sa décision, Walmart a ouvert un panier de crabes. En contrepartie, elle aura fait découvrir cette classe de travailleurs pour qui plaire vient avant salaire. Une manne que tout employeur devrait favoriser, qui ne demande qu’à plaire. Les nombreux témoignages reçus démontrent clairement leur dévouement sans borne, l’amour de leur travail, qui les rend indispensables, empressés et assidus. Le soleil continu de briller pour eux encore plus fort et c’est tant mieux.

2 réflexions au sujet de « Des employés indispensables »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s