On nous prend pour des cons

Les élections s’en viennent et les promesses de menteurs sont déjà étalées. À cet égard, Gilles Proulx a publié un article intéressant dans les pages d’opinions du Journal de Montréal de jeudi dernier. C’est avec plaisir que je le partage avec vous… simplement pour vous préparer à la mascarade du 1er octobre.

EXPOS ET AUTRES MANIPULATIONS

Face aux politiciens qui nous lancent leur poudre aphrodisiaque à la veille des élections, notre crédulité s’étale sur des décennies! Nos vieilles chimères ne veulent pas mourir : ligne bleue, tramway à Montréal, parachèvement de l’autoroute Notre-Dame, retour des Expos… et maintenant, aussi, ligne rose.

Pourquoi nos politiciens se forceraient-ils pour imaginer de nouvelles promesses? Ils n’ont qu’à répéter les mêmes, et nous nous laissons enfirouaper!

Le prolongement de la ligne bleue? En 2018, on nous le promet en grand. Mais comme un de mes collègues le rappelait cette semaine, c’était la même promesse en 1988, en 2009 et en 2013. Ça s’appelle « remplir les valises » des contribuables pour qu’ils te maintiennent au pouvoir.

DIFFÉRENCE AVEC QUÉBEC

À Québec, le tramway risque de se concrétiser. Le maire Labeaume promeut ce projet en début de mandat, ce qui généralement donne des résultats. À Montréal, toutefois, le tramway reste une pure chimère pour écolos exaltés, et ce, même si lesdits écolos ont pris la mairie.

En revanche, à Québec, on a déjà cédé aux sirènes du chimérique retour des Nordiques en investissant dans un amphithéâtre… pour que Gary Bettman continue de jouer à la poupée qui dit non, non, non. Et depuis combien de décennies parle-t-on d’un tunnel entre Québec et Lévis?

LE NOUVEAU STADE

Malgré l’arrivée de la Ricaneuse à l’hôtel de ville, la chimère du retour des Expos avec stade au centre-ville n’a pas dit son dernier mot. Après avoir snobé le passage des Geais bleus, Mme Plante a eu son chemin de Damas. Elle a posé avec une casquette des Expos sur le réseau social Instagram, avec un message en anglais seulement, à la veille d’une rencontre avec M. Bronfman et ses richissimes amis.

Nous voilà donc partis pour encore de longues années de palabres et d’études d’infaisabilité pour « remplir la valise » des naïfs… qui vont réélire la même bande de menteurs manipulateurs!

Une réflexion au sujet de « On nous prend pour des cons »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s