Automobilistes téméraires

Bon ! La première neige est tombée et l’hiver sera officiellement là dans un mois… comme tous les ans. En prenant la route j’ai pu observer le comportement des conducteurs sur le chemin et ma foi, ils sont encore en été, sur pavé sec; vitesse excessive sur la neige, suivre de trop près, enfin bref, ils sont tellement téméraires que ça fait peur. Pire encore, beaucoup n’ont pas encore posé leurs pneus à neige. Aucune excuse ne justifie pareille insouciance.

Je suis tombé sur l’article de Lise Ravary dans les pages d’opinions du Journal de Montréal de dimanche dernier. Il rejoint totalement ma pensée sur le phénomène, et elle a réussi à très bien le résumer. Un texte à lire, à conserver et surtout à mettre en pratique. C’est l’article que je vous propose aujourd’hui.

LA NEIGE REND-ELLE NONO ? Lise Ravary

On a beau savoir que le Québec est un territoire nordique, que le risque de tempête est élevé dès novembre, que la neige tend à s’accumuler, que la poudrerie annule la visibilité et que la glace, ça glisse, chaque année, c’est la même chose : la neige prend tout le monde par surprise.

Combien se sont exclamés « ah ben, r’gardon, y neige ! » jeudi matin, avec un étonnement sincère ? Avant de se frapper le front en se souvenant que les pneus à neige créchaient dans le coffre de l’auto depuis mai.

À quoi pensent ces automobilistes qui attendent à la toute dernière minute pour se chausser pour l’hiver ? Que le bonhomme hiver version Michelin leur envoie un texto ?

LES INVINCIBLES

Et même lorsqu’on a encaissé le choc que l’hiver est arrivé, adapter sa conduite ne semble pas évident pour tous. On a beau clamer comme Dominique Michel : « j’haguis l’hiver… », nous sommes tenus à ses caprices.

Sur les autoroutes, les automobilistes, en particulier les propriétaires de 4 x 4 et surtout de tout-terrain style jeep se croient invincibles, roulent dans le blizzard comme si c’était l’été. Qu’on se le dise, conduire pépère quand il neige à fendre le ciel mène rarement dans le fossé. Ou pire.

Une mention de déshonneur aux camionneurs qui maintiennent 105 km/h quelles que soient les conditions. Je vous vois sur la 20 l’hiver intimider les automobilistes qui trouvent que 90 km/h dans une tempête, c’est suffisant.

Que dire de la distance entre les véhicules ? Quand ça glisse, rien de mieux pour éviter un carambolage que de garder une généreuse distance avec l’auto qui nous précède, même quand on est coincé dans la voie de gauche derrière quelqu’un qui ignore qu’elle sert au dépassement seulement.

Et si vous ne voyez pas de véhicule devant vous, ce n’est pas nécessairement parce qu’il n’y en a pas. La science a confirmé que la neige réduit la vision. J’aime mieux tout faire pour ne pas me retrouver sur le siège arrière de l’auto devant.

MA NÉGLIGENCE

Il m’arrive de penser que l’automobiliste moyen – dont je suis – laisse son cerveau à la maison quand s’annonce une tempête. Ce n’est pourtant pas compliqué : hiver = tempête = danger = accident. Pourtant, même quand la météo annonce de la chnoute, des gens s’aventurent en auto sans liquide lave-glace ni balai à neige. Et de bottes dans les pieds.

Avec de vieux essuie-glaces qui laissent des traces de caoutchouc sur le pare-brise à chaque passage des lames.

Je dois confesser un de mes péchés d’hiver. J’arrive systématiquement en retard à mes rendez-vous dès les premiers flocons parce que j’oublie d’allouer du temps pour déneiger ma petite Golf, la tâche que je déteste le plus au monde, après vider le lave-vaisselle.

D’ailleurs, je n’ai plus de lave-vaisselle. Est-ce que ça compte dans les pactes écologiques ou si c’est ma Golf le problème ? Mais voyez-vous, à la campagne, sans auto, c’est comme un hiver sans neige : impossible !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s