La Nouvelle-France

Hier, Richard Martineau a écrit un texte qui est venu me chercher. Je suis de ceux qui pense que la société d’aujourd’hui est de plus en plus molle et fluette. Elle abdique facilement devant les défis et embûches. Il faut reconnaître que nos ancêtres en ont bûché un bon coup pour donner le coup d’envoi à cette société dans laquelle nous vivons. Serions-nous capables du même effort? J’en doute!

Quoi qu’il en soit, je veux le partager avec vous.

UN ANCÊTRE VOUS PARLE

Il est de bon ton, depuis quelques temps, de juger sévèrement les gens qui ont vécu avant nous – nos parents, nos grands-parents et nos arrière-grands-parents.

Oh, qu’ils étaient sexistes, racistes, homophobes! Comment pouvaient-ils lire des œuvres aussi misogynes, regarder des films aussi xénophobes, se raconter des blagues aussi méprisantes? Honte à eux! Vite, faisons disparaître leur culture, afin qu’elle ne nous contamine pas!

TOUT ÇA POUR ÇA?

Imaginons l’inverse… Un de nos ancêtres ressuscite, et regarde comment nous nous comportons. Comment nous jugerait-il? Que nous dirait-il? Ça ressemblerait probablement à ça…

– Nous avons traversé les océans, nous nous sommes établis sur une terre hostile, nous avons bravé le froid et la faim, nous avons défriché les forêts, nous avons combattus les Anglais, les tribus indiennes puis les nazis, nous avons traversé la crise économique et survécu aux pires épidémies, et nous ne nous sommes jamais plaints.

– Et vous, vous pleurnichez dans votre coin parce que votre prof ne veut pas utiliser un pronom non genré?

– Vous voulez rire de nous? Nous avons vécu tout ça pour… ça? C’est ça, votre combat, maintenant? Remplacer « lui » et « elles » par « ceuzes »?

– Nous avons survécu à La Grande Noirceur, nous nous sommes révoltés contre les curés qui nous disaient quoi dire et quoi penser, nous avons combattu la censure, nous avons créé un système d’éducation moderne afin que nos enfants puissent débattre librement entre eux… et vous revendiquez la création de safes spaces pour vous protéger des idées qui pourraient heurter vos convictions? Calvinse, vous êtes donc bien délicats!

LE PASSÉ NOUS JUGE

Je suis sûr que si nos ancêtres voyaient à quel point nous sommes sensibles et chétifs, ils tomberaient sur le cul et iraient se faire stériliser. Vous voulez rire du passé? Eh bien, ça se joue à deux, ça! Le passé AUSSI a le droit de rire de vous!

Quand j’étais jeune, le curé est allé voir mes parents pour les chicaner parce qu’ils « empêchaient la famille » (mes parents n’ont eu que deux enfants).

Vous savez ce que mon père a fait? Il a empoigné le curé par son col romain et par sa soutane et l’a sacré dehors en lui disant :

– Je ne te dis pas quoi faire dans ton église, viens pas me dire quoi faire dans ma maison!

Aujourd’hui, on se bat pour que la religion puisse avoir droit de cité dans nos écoles, nos postes de police, nos prisons et nos cours de justice, sous prétexte que ce n’est pas gentil de critiquer les « représentants » de Dieu.

Et quand un p’tit gars reçoit un ballon en pleine face dans la cour d’école, on bannit les sports de compétition et demande à un psychologue d’organiser un atelier sur les dangers de l’intimidation…

LES VISITEURS

Je suis sûr que nos ancêtres seraient découragés de nous voir aller. Ils diraient :

– C’est pour ça qu’on s’est installé en Nouvelle-France? Pour que cette société-là puisse voir le jour? Avoir su, on serait resté chez nous à boire un p’tit blanc…

2 réflexions au sujet de « La Nouvelle-France »

  1. j’aime me promener sur votre blog. un bel univers. Très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog récent ( lien sur pseudo) à bientôt.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s