Avancement technologique

La toute première Route SOLAIRE au monde produit encore plus d’énergie que prévu. Après seulement 6 mois de fonctionnement, la toute première route solaire au monde a fourni encore plus d’énergie qu’avaient estimée ses concepteurs. Depuis son ouverture en fin d’année dernière aux Pays-Bas, cette route a produit plus de 3 000 kilowatts-heure (kWh), soit l’équivalent de la consommation électrique annuelle d’une maison. Ce projet de route solaire à énergie positive s’appelle SolaRoad.

Dans un communiqué, Sten de Wit, le porte-parole du projet, explique : « Si l’on projette nos résultats sur une année entière, on anticipe une production de plus de 70 kWh par mètre carré de route solaire. La production réelle en électricité après 6 mois de fonctionnement se situe nettement dans la fourchette haute de nos prévisions, suite aux essais en laboratoire. Par conséquent, on peut conclure que la mise en œuvre de la route solaire est un véritable succès ! »

Par ailleurs, De Wit révèle que la production énergétique de la route solaire a « largement surpassé ses attentes ». Mesurant environ 70 m, la route est revêtue de dalles photovoltaïques protégées par 2 couches de verre de sécurité. Pour ses débuts, la route se présente sous forme de piste cyclable, une utilisation qui reflète bien la politique écologiste des Pays-Bas et sa fameuse culture cyclophile.

Mais selon les concepteurs du projet SolaRoad, cette technologie pourrait parfaitement résister à un trafic et une charge plus importants. En effet, les chiffres sont prometteurs. Jusqu’à présent, 150 000 cyclistes ont déjà roulé sur cette route solaire. Et selon Arian de Bondt, le directeur général de Ooms Civiel (un des partenaires du projet), les concepteurs sont en train de développer des dalles photovoltaïques qui peuvent résister aux voitures et aux bus.

Pour les concepteurs de SolaRoad, cette première route solaire est un projet pilote. Pour l’instant, la piste cyclable relie seulement deux faubourgs d’Amsterdam (Krommenie et Wormerveer). Mais si la route continue à fournir autant d’électricité, elle pourrait bel et bien servir de modèle pour construire encore plus de routes et de pistes cyclables à l’avenir.

La prochaine étape? Pendant les 30 prochains mois, des chercheurs vont conduire plusieurs études sur la performance de la route. Ils vont notamment analyser la résistance de la route et, bien entendu, sa production énergétique. D’ici la fin de l’année, la route devrait déjà être prolongée sur plus de 100 m.

Un avantage considérable sur les panneaux photovoltaïques traditionnels

Bien que tout aille au mieux pour ce projet de piste cyclable solaire, les routes solaires ne sont pas aussi performantes que les panneaux photovoltaïques traditionnels (c’est-à-dire les panneaux solaires disposés sur une toiture ou dans un champ).

En effet, les panneaux photovoltaïques des dalles de la route solaire ne peuvent pas être inclinés. Par conséquent, ils produisent moins d’électricité que les panneaux installés sur les toitures ou dans les champs qui, eux, peuvent être inclinés en fonction du rayonnement du soleil.

En revanche, la route solaire possède un grand avantage. C’est qu’elle n’occupe pas de vastes étendues de terrain, comme c’est le cas avec les parcs de centrales photovoltaïques. Et par conséquent, les routes solaires peuvent être déployées partout où il y a des routes ou des pistes cyclables — y compris dans les zones urbaines.

À quand une route solaire?

2 réflexions au sujet de « Avancement technologique »

  1. C’est une excellente idée de réaliser une route solaire pour le trafic de cycliste. Pour le reste les poids lourds et convois exceptionnels défonceront tout, donc autant éviter. Il y a bien encore assez de pistes cyclables à construire pour rester sur ce type de route et ne pas chercher d’autres difficultés structurelles qui ralentirait le déploiement de ce concept. Il est dommage par contre qu’une information de coût comparé avec des revêtement plus standard et de bilan carbone soit absente des communications de ses promoteurs. On pourrait également comparer ce concept à la mise en place d’une couverture solaire en toiture, végétalisée sur les cotés, tout du long d’une piste cyclable existante ou à créer. Bien Cordialement.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s