Un tsunami caquiste a déferlé sur le Québec

Alors que tous les experts politiques prévoyaient un gouvernement minoritaire caquiste ou libéral, c’est plutôt un tsunami caquiste qui a déferlé hier sur le Québec avec une majorité de 74 députés contre, 32 libéraux, 10 solidaires et 9 péquistes. La dernière vague aussi importante était survenue en 1976 lors de la première élection du gouvernement Lévesque.

La démocratie s’est exercée et le peuple a décidé ! La vraie raison de cette vague est-elle de vouloir un nouveau gouvernement ou de jeter dehors les Libéraux ? À vous de choisir.

La soirée nous a révélé bien des surprises et des grosses pointures ont subi la défaite. Si les caquistes comme les solidaires avaient des raisons de festoyer, on ne peut en dire autant du Parti québécois qui a perdu son chef et député. Jean-François Lisée a accepté le blâme pour la cuisante défaite. C’est très révélateur de l’abandon de l’option souverainiste pour cette élection. L’article 1 du PQ est sa raison d’exister et le fait de l’avoir passé sous le tapis pour ce scrutin, a été une grosse erreur. Un rêve à moitié réalisé.

Quand on constate les gains importants de Québec solidaire, cette formation nationaliste, en termes de députation, on voit bien que l’option de l’indépendance est en train de reprendre un second souffle. Dorénavant, les forces en présences seront, deux partis fédéralistes et deux partis indépendantistes. Une nouvelle réalité. Manon a livré le meilleur discours en milieu de soirée, devant ses militants.

Quant à Philippe Couillard, son discours de la défaite sonnait très amer. Sa réflexion sur son avenir politique en disait long sur ses lendemains politiques. Je crois qu’il se retirera. Gaétan Barrette, de son côté, doit se sentir bien seul, ce ministre qu’on n’a à peu près pas vu de la campagne. Comme si son image de ministre ne passait plus.

Autre amère défaite est que ni Québec solidaire, ni le Parti québécois, ne seront reconnus à l’assemblée nationale, n’ayant pas atteint 20% du vote ou les 12 députés requis. C’est malheureux ! Cependant, deux courses à la chefferie pourraient occuper les prochains mois.

L’euphorie passée, la CAQ devra se mettre au travail rapidement pour mettre en place son programme. La maternelle 4 ans, les CHSLD, la santé, l’éducation, et la diminution des salaires des médecins spécialistes… Vous vous souvenez des promesses ? Et finalement, avec l’entente AEUMC de l’ami Donald, rendue publique la veille du scrutin, Ça fait beaucoup de promesses à réaliser. Vite au travail.

Dernière aberration, seulement 66% des électeurs ont exercé leur droit de vote. Incompréhensible !

Une réflexion au sujet de « Un tsunami caquiste a déferlé sur le Québec »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s