La guerre commerciale entre le Canada et les États-Unis

Alors que les relations commerciales du Canada avec son voisin les États-Unis ont toujours été au beau fixe, voilà que l’arrivée de Donald Trump vient jeter un pavé dans la mare. L’accord (AEUMC) tripartite, récemment intervenue entre les États-Unis, le Canada et le Mexique, en sont une preuve éloquente. On constate que le Canada a dû faire des concessions, notamment sur la gestion de l’offre, au profit de l’industrie automobile de l’Ontario. Depuis, Donald Trump se bombe le torses, se pète les bretelles et soudainement nous aime… Il aurait dû faire du cinéma.

Juge Robert B. Meadows

Je ne connais pas le juge de la Cour de Floride Robert B. Meadows, mais un ami m’a fait parvenir le texte qui suit, apparemment écrit de sa main et qui exposait sa réaction face à cette situation d’exclure le Canada des échanges commerciaux avec les États-Unis. Donald Trump aurait dû s’en inspirer et revenir sur terre avec ses voisins nordiques. L’a-t-il fait ?

Voici la réaction du juge Robert B. Meadows.

« Avez-vous déjà pensé à la chance que nous avons les Américains d’avoir les voisins que nous avons ? Regardez dans le monde entier à qui certaines personnes ont été confrontées au cours des cinquante dernières années :

Corée du Nord / Corée du Sud

Allemagne de l’Ouest / Allemagne de l’Est

Grèce / Turquie

Iran / Irak

Israël / Palestine

Inde / Pakistan

Chine / Russie

Nous avons le Canada ! Oui, le Canada. Un voisin aussi inoffensif que vous ne pourriez jamais espérer. En dépit de tous nos vœux d’exceptionnalisme américain et de chants d’Amérique d’abord, ils sourient, font leur travail et s’occupent de leurs affaires. Ils sont en moyenne plus scolarisés que chez nous, ont un niveau de vie plus élevé, des soins de santé gratuits et presque aucun problème d’armes à feu. Ils traitent les immigrants avec respect et ont déjà accueilli plus de 35 000 Syriens au cours des deux dernières années.

Ils sont avec nous à l’OTAN, ils se sont battus à nos côtés pendant la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale, la Corée, la guerre du Golfe, la guerre de Bosnie, l’Afghanistan, la guerre du Kosovo et sont venus à notre défense après le 11 septembre. Il y a eu cette époque où le Canada a même contribué à l’une de nos guerres : le Vietnam. Il s’est avéré être un bon soutient.

Ils sont des consommateurs réguliers d’importations américaines, d’exportateurs fiables de métaux et de produits pétroliers (ils sont le plus gros importateur de produits américains des 37 États) et se sont associés à la NASA dans nos missions spatiales.

Le 11 septembre, de nombreux avions ont été détournés vers Terre-Neuve, une province insulaire située au large de la côte est du Canada, où des Américains ont été hébergés chez des gens pendant deux semaines et traités comme des rois. En contrepartie de leur hospitalité, cette administration Trump a imposé un droit de douane de 20% sur les produits de la seule usine de papier de Terre-Neuve, menaçant ainsi sa survie.

Et qu’est-ce que les Canadiens attendent de nous en retour ? Être respecté pour qui et ce qu’ils sont : des Canadiens.

C’est ce que j’appelle un bon voisin.

Mais le « roi du chaos » ne pouvait pas juste les respecter. Se fondant sur ses illusions de victime perpétuelle, il a déclaré la guerre économique au Canada. Sur le CANADA seul ! Et il l’a fait en se basant sur le fait que le Canada représente un risque pour la sécurité nationale des États-Unis ! Sans aucune raison, à part les voix dans sa tête qui lui ont dit que c’était une guerre qu’il pouvait gagner. Alors pourquoi ne pas le faire, n’est-ce pas ?

Trump est allé de l’avant et a imposé ses tarifs sur l’aluminium et l’acier, même si nous avons un excédent commercial avec le Canada sur ces produits ! Trudeau a riposté de même nature. Et maintenant, ce matin, la Maison-Blanche prépare une nouvelle vague de tarifs en représailles aux représailles de Trudeau. Cette fois, il menace un tarif sur les automobiles même si 70% de leurs composants proviennent des États-Unis ! C’est juste une riposte temporaire, non ?

À l’exception de ce sourire sur le visage de Vladimir au Kremlin, le pacte de paix de l’OTAN se détruit chaque jour un peu plus.

Encore une fois, nous parlons du Canada. Notre plus proche allié, notre ami, et nos voisins.

Au nom d’une nation très embarrassée, peuple du Canada, je m’excuse pour cette attaque idiote et totalement inutile. Veuillez laisser nos liens ouverts. Nous, les gens de la persuasion progressive, sommes avec vous. »

Merci M, le juge !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s