Protégez vos enfants des médias sociaux

Le pire dommage que les réseaux sociaux peuvent provoquer chez la jeunesse qui les fréquente, c’est bien sur leur santé psychologique, leur image et leur propre estime. Tellement que certains se sont suicidés. Il faut être vigilant.

La Docteure Christine Grou, psychologue et présidente de l’Ordre des psychologues du Québec, en a fait le sujet de son article, le 30 septembre dernier dans les pages du Journal de Montréal. C’est ce que je veux partager avec vous aujourd’hui.

L’IMPACT DES MÉDIAS SOCIAUX SUR L’IMAGE CHEZ LES JEUNES Dre. Christine Grou

S’ils permettent de garder contact et de communiquer plus facilement que jamais, les médias sociaux peuvent aussi avoir des impacts sur la santé psychologique de nos adolescents, notamment en ce qui a trait à leur image et à leur estime de soi.

1- LES DANGERS DE SE COMPARER À UNE RÉALITÉ EMBELLIE

En étant constamment exposés à des images glamour de stars de cinéma, ou de leurs influenceurs favoris, à des portraits retouchés, à des photos de voyage ou de sorties flamboyantes, les adolescents qui peuvent déjà avoir une faible estime de soi risquent en plus de se comparer à une réalité faussée et d’en subir les contrecoups.

En plus de ressentir le besoin d’embellir à leur tour leur propre image en ligne, ils pourraient éprouver de la tristesse, de l’envie, voire de la rancœur. Dans certains cas, cela pourrait porter atteinte à leur confiance en soi et à l’image qu’ils ont d’eux-mêmes, non seulement sur les médias sociaux, mais aussi, et surtout, au quotidien.

2- UNE ARME À DOUBLE TRANCHANT POUR LES ADOS

Certains jeunes qui publient activement des contenus sur ces plateformes pourraient ressentir un besoin de multiplier les démarches pour produire des publications accrocheuses dans le but d’obtenir toujours plus de mentions « j’aime ». Cette quête incessante d’approbation peut dans certains cas devenir une source de stress et d’anxiété chez les jeunes.

3- QUAND LES MÉDIAS SOCIAUX EMPIÈTENT SUR L’HYGIÈNE DE VIE

Tout en donnant une impression d’être connecté avec une foule de gens, les médias sociaux peuvent aussi contribuer au sentiment d’isolement. Dans certains cas, une utilisation excessive peut même empiéter sur les relations plus significatives. Ils peuvent aussi chez certains jeunes avoir des répercussions sur les habitudes de vie, dont le sommeil, voire engendrer une dépendance.

4- LES RISQUES D’ATTAQUES PERSONNELLES ET D’INTIMIDATION

Les médias sociaux peuvent être une source de valorisation pour les adolescents qui y connaissent un certain succès. Toutefois, ils s’exposent aussi à des risques de commentaires les tournant en dérision, d’attaques personnelles, voire d’intimidation.

QUOI FAIRE EN TANT QUE PARENTS ?

1- Rester à l’écoute, sans juger ou minimiser ce que ressent l’enfant face à l’image qu’il a de lui-même et à sa confiance en soi en lien avec les médias sociaux.

2- Faire comprendre aux jeunes que ce qui est publié sur ces plateformes s’avère très souvent une version embellie de la réalité.

3- Parler avec son enfant des effets négatifs et potentiellement néfastes de la comparaison sociale et de la recherche de l’approbation de l’autre.

4- sensibiliser son enfant au caractère public et permanent des contenus publiés sur les médias sociaux.

5- Communiquer régulièrement avec son enfant afin de s’assurer que ce qui se passe sur les médias sociaux ne mette pas en jeu son bien-être ou sa santé psychologique.

6- Inciter l’enfant à limiter le temps passé sur ces plateformes, à entretenir ses relations interpersonnelles, à cultiver ses intérêts et ainsi maintenir une vie équilibrée.

En somme, le jeune doit sentir qu’il n’est pas laissé à lui-même, qu’il est réellement protégé et soutenu par ses parents, et ce, même si les difficultés auxquelles il fait face découlent de plateformes virtuelles. Si cela s’avère nécessaire, le parent devrait aider l’enfant à se retirer de ces plateformes, ne serait-ce même que temporairement, sans aller complètement à l’encontre de la volonté de son ado qui doit participer à a décision plutôt que de se la voir imposer.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s