Samedi de rire

Une blonde raconte à sa copine :

– J’étais au bar, hier, quand j’ai réalisé qu’il fallait que je pète. La musique étant très forte, j’ai synchronisé mes pets au son de la musique. Après deux chansons, je commençais à me sentir mieux. Tout en finissant mon verre, j’ai remarqué que tout le monde me regardait. Et là je me suis souvenu que j’écoutais mon iPod.

————————————————

Un monsieur est à l’hôpital avec la tête enveloppée d’un solide pansement. L’infirmière lui dit :

– Mon pauvre monsieur, votre femme doit vous manquer ?

L’homme répond :

– D’habitude oui, mais cette fois-ci, elle m’a eue !

———————————————–

Un médecin africain dit à son collaborateur Mamadou :

– Écoute, Mamadou, demain, je vais à la chasse, mais je ne veux pas fermer la clinique, alors tu t’occuperas des patients qui viendront.

– D’accord, docteur, répond Mamadou.

Le docteur va à la chasse et le lendemain, il demande à son assistant :

– Alors, comment s’est passée ta journée Mamadou ?

– Le premier avait une migraine et je lui ai donné de l’aspirine.

– Très bien, Mamadou, et le deuxième ?

– Lui, avait des brûlures d’estomac, je lui ai donné du Maalox, Monsieur.

– Bravo! Bravo, tu es un vrai pro, Mamadou. Et, le troisième ?

– Bien, j’étais assis et d’un coup sec la porte s’est ouverte. Une femme est entrée comme en furie. Elle s’est déshabillée complètement, elle s’est couchée sur la table d’examen et elle m’a crié : « Aidez-moi ! Cela fait 5 ans que je n’ai pas vu un homme ! »

Plutôt inquiet, le médecin demande :

– Et, qu’est-ce que tu as fait, Mamadou ?

– Je lui ai mis des gouttes dans les yeux !

——————————————————

Une mère regarde son fils de 18 ans et dit à son mari :

– Marcel, cet enfant ne ressemble ni à toi ni à moi !

Le mari :

– Je sais… tu te souviens à la maternité quand il a fait caca tu as dit « change-le… » je l’ai fait !

—————————————————–

Donald Trump et Barack Obama se retrouvent en même temps chez leur coiffeur. Personne ne parle, pas même les barbiers craignant que les conversations ne dérivent vers la politique. Lorsque chaque barbier a terminé son travail, celui de Trump sort sa lotion après-rasage pour lui en appliquer. Aussitôt, Donald Trump l’arrête et lui dit :

– Non non, pas de lotion, ma femme va croire que j’arrive de chez les prostituées.

Au même moment, l’autre barbier demande à Barack Obama :

– Et vous M. Obama, de la lotion ?

Il lui répond :

– Aucun problème, allez-y, mettez-en, car ma femme ne sait pas ce que ça sent chez les prostituées.

—————————————————-

Dernièrement le Service Postal des États-Unis a émis un nouveau timbre à l’effigie de Donald Trump mais le timbre ne collait pas aux enveloppes. Le président enragé a alors demandé une enquête complète par une commission spéciale. Après des semaines de recherche le comité soumet son rapport :

« Le timbre est parfait, y indique-t-on. L’adhésif est de première qualité. C’est juste que les gens crachent du mauvais côté. »

Une réflexion au sujet de « Samedi de rire »

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s