La position assise et ses secrets

Aimez-vous vous asseoir les jambes croisées ? Voilà ce que cela révèle de votre personnalité.

Saviez-vous que votre position assise révèle un secret de votre personnalité ? Il y a beaucoup de choses que nous faisons sans réfléchir, qui en même temps en disent long sur notre état d’esprit et notre personnalité.

Notre langage corporel montre plus que ce que nous voulons vraiment dire ou dévoiler. Par exemple, avoir les bras fermés signifie que vous préférez ne pas parler de quelque chose. Notre posture assise en dit long sur la façon dont nous sommes en tant qu’individus. Donc, avant de passer aux choses sérieuses, il est important de savoir comment vous aimez vous asseoir.

Vérifiez comment vous êtes assis maintenant, à l’aide de l’illustration ci-bas. Les chances sont que c’est ainsi que vous préférez vous asseoir ! Ok, alors vous avez fait la vérification et vous êtes sûr que c’est correct ? Voilà ce que votre posture assise indique…

POSITION A

Les gens qui sont assis de cette manière sont des gens qui « vont avec le courant ». Ils ne planifient généralement pas et ne pensent pas vraiment à quoi ressemblera l’avenir. Ils sont bizarres, spontanés et ont une nature amusante. Ils font ce qu’ils veulent et ils se fichent de ce que les autres pensent d’eux.

Cependant, les personnes ayant cette position assise prennent les choses plus nonchalamment qu’elles ne le devraient. Leur imagination est assez vive et ils créent leur propre monde. Ils vivent dans leur propre monde et attendent que les choses soient prises en charge. Ils sont un peu puérils, mais vous ne pouvez pas souhaiter de meilleurs amis !

POSITION B

Les personnes qui siègent de cette manière sont généralement les personnes avec les bonnes idées. Cependant, ils gardent ceci pour eux-mêmes, parce qu’ils font confiance à très peu de gens avec ces pensées. La posture « jambes croisées » signifie qu’il faut beaucoup d’efforts pour que les autres gagnent leur confiance. De plus, ils ne sont pas facilement tentés.

En dépit de tout cela, ils sont des gens formidables pour discuter, parce qu’ils sont des partenaires de conversation intéressants et peuvent avoir des conversations profondes sans même le savoir. Ce sont des gens qui essaient de ne pas condamner et d’essayer de regarder les choses de votre point de vue. Si vous avez quelqu’un comme ça dans votre vie, ne laisser jamais cette personne partir !

POSITION C

Les gens qui sont de cette manière sont extrêmement confiants et ont une bonne idée de qui ils sont. Ils connaissent leurs bons et mauvais côtés et savent comment les utiliser. Ils sont extravertis et aiment avoir beaucoup de gens, amis et famille, autour d’eux.

Ils aiment être au centre. C’est pourquoi ils aiment aussi une fête. Les personnes qui occupent ce poste sont très passionnées et ont confiance en leur travail. Ils peuvent sembler un peu fiers et arrogants, mais en dessous, ils sont les personnes les plus douces que vous pouvez avoir dans votre cercle d’amis ou de famille.

POSITION D

Les gens qui sont assis de cette façon sont amicaux, gentils, honnêtes et incroyablement directs. Ils ne laissent pas les choses telles qu’elles sont, mais elles disent ce qu’elles pensent. Ils disent ces choses avec une honnêteté pure, pas parce qu’ils sont mauvais. Ils sont aussi appelés les « âmes douces du monde ».

Ce sont des gens qui prennent le téléphone au milieu de la nuit et qui sont toujours là pour vous. Ils n’ont aucun doute sur le fait d’aider les autres et de savoir ce qu’est l’amour inconditionnel. Faites attention ! Leur amour peut être abusé par d’autres et c’est l’une des choses auxquelles ils sont régulièrement confrontés. Malgré cela, ils restent debout et cela en dit long sur le pouvoir intérieur qu’ils ont !

POSITION E

Les gens avec cette posture assise sont incroyablement passionnés. Ils sont motivés, ambitieux et extrêmement organisés dans leurs actions et leurs pensées. Ils sont perfectionnistes et veulent que tout soit organisé dans les moindres détails. Ils sont patients, mais ne mettez pas leur patience à l’épreuve, car vous en subirez les conséquences.

La façon dont ils placent leurs jambes montre qu’ils savent bien garder les secrets, qu’ils peuvent bien écouter et obtenir des indices rapidement. Ils ont un sens pour les gens, mais ne montrent pas beaucoup d’eux-mêmes. Cela les rend mystérieux et attrayants.

Quelle est votre position assise et correspond-elle effectivement à votre personnalité ? N’hésitez pas de nous les faire savoir par un commentaire.

Les délicieuses fraises du Québec

Êtes-vous maniaques des fraises et principalement celles du Québec? Moi oui! Ce fruit délicieux est disponible au Québec entre mai et octobre et on peut profiter de toutes ses variétés. Pour tout savoir sur cette merveille rouge, bien de chez nous, consultez le tableau qui suit. J’ai appris plein de choses et je ne voulais pas garder le secret pour moi tout seul. Je le partage avec vous.

Assiette artistique

Que dites-vous de la magnifique présentation de cette assiette à déjeuner? Du travail d’artiste, n’est-ce pas? Eh bien c’est mon déjeuner d’hier matin, alors qu’on était attablé, Louise et moi, en compagnie de mon frère et sa conjointe.

Une pratique hebdomadaire qu’on affectionne en découvrant des restaurants à déjeuner. Un plaisir de la vie quoi! On en a qu’une à vivre alors autant en profiter. En plus d’être bon pour le moral, ce n’est pas vilain pour l’estomac.

Toujours est-il que cette jolie assiette, un club matin, a été réalisée par le cuisinier du resto Salut Québec, au 310 boulevard Saint-Luc, à Saint-Jean-Sur-Richelieu. Une assiette artistique qui vous décroche un sourire pour bien débuter votre journée. Si vous êtes en amour avec les fruits, c’est l’endroit que je vous recommande fortement. Ananas, pomme, melon d’eau, orange… nommez-les, ils sont en abondance dans votre assiette, très bien garnie. Ça vaut le détour. Ce restaurant est devenu notre coup de cœur.

Alors qu’on jasait de choses et d’autres, la serveuse s’approche pour déposer mon déjeuner devant moi et quelle ne fut pas notre surprise de découvrir « Pablo la banane » coiffé de sa framboise en guise de chapeau et de ses grands yeux bleus comme des demi-bleuets. Trop beau pour être bouffé me direz-vous ? Je ne lui ai pas donné de chance et vous devinez ce qui lui est arrivé. Cependant, j’ai pu l’admirer jusqu’à la dernière bouchée, qui a signifié son arrêt de mort.

Félicitations à ce génial cuistot et allez y faire un tour. Vous pourrez admirer les coupes artistiques qu’il donne aux fruits… et ce n’est pas plus dispendieux qu’ailleurs.

Pour les curieux

Le verre met plus d’un million d’années à se décomposer, ce qui signifie qu’on peut constamment et sans cesse le recycler.

L’or est le seul métal qui ne peut s’oxyder, même enfoui dans la terre pendant des milliers d’années.

La langue est le seul muscle du corps humain qui n’y est rattaché que par une seule de ses extrémités.

Si vous n’avez plus soif, il vous faut boire davantage. En effet, lorsque le corps humain est déshydraté, le mécanisme de la soif s’interrompt.

Le zéro est le seul chiffre qu’on ne trouve pas dans les chiffres romains.

Les cerfs-volants étaient utilisés durant la guerre civile américaine pour la livraison de courriers et de journaux.

Boire de l’eau après le repas permet de réduire de 61 % le taux d’acide dans la bouche.

L’huile d’arachide est utilisée prioritairement dans les sous-marins car elle ne dégage pas de fumée quand elle est chauffée à moins de 230°C.

Le bruit que l’on entend lorsque nous nous collons un coquillage contre l’oreille n’est pas le bruit de la mer, mais bien celui de la circulation sanguine dans l’oreille.

90 % des créatures vivantes évoluent dans les océans!

La banane ne peut se reproduire par elle-même. La manipulation humaine est la seule manière de la propager.

Les aéroports situés en haute altitude nécessitent des pistes d’envol plus longues car la densité de l’air y est moindre.

L’université de l’Alaska s’étend sur quatre fuseaux horaires.

La dent est le seul organe du corps humain qui ne peut se guérir par lui-même.

Dans la Grèce antique, le fait de lancer une pomme à une dame équivalait traditionnellement à une demande en mariage, et si la dame l’attrapait, elle signifiait son acceptation.

La compagnie Warner a déboursé 28 millions de $ pour acquérir les droits d’auteur du refrain Happy Birthday (Bon Anniversaire)

Les gens intelligents ont davantage de zinc et de cuivre dans leurs cheveux.

La queue d’une comète pointe toujours dans la direction opposée à celle du soleil.

En 1976, le vaccin préventif contre la grippe porcine a causé la mort ou rendu malade, plus de personnes qu’il n’en a sauvées!

La caféine renforce le pouvoir de l’aspirine contre les douleurs, c’est pour cela qu’on en trouve dans plusieurs médicaments.

La tradition du salut militaire remonte au Moyen Âge : pour un chevalier, c’était l’action de relever la visière de son casque d’armure afin de s’identifier.

Si vous vous trouvez au fond d’un puits ou d’une cheminée, regarder vers le haut vous permettra de voir les étoiles, même en plein jour.

Lors du décès d’une personne, l’ouïe est le dernier sens à rester actif, et la vue fait défaut en premier.

Au Moyen Age, le fait de se serrer la main apportait la preuve de l’absence d’une arme dissimulée dans le dos.

La framboise est le seul fruit dont la graine pousse à l’extérieur.

Le fruit qui possède le plus de calories est l’avocat (167 calories par 100 grammes).

La lune s’éloigne de la terre d’environ 5 cm chaque année, et la terre s’alourdit de 100 tonnes par jour à cause des retombées de poussières spatiales.

La gravité terrestre limite la hauteur maximale des montagnes à environ 15,000 mètres.

En Italie, Mickey Mouse est connu sous le nom de « Topolino ».

En traversant un pont, les militaires évitent de marcher au pas afin de ne pas générer de vibrations pouvant fragiliser sa structure et le détruire.

Chaque kilogramme supplémentaire à bord d’une fusée spatiale nécessite 530 kg de carburant.

Vous voilà plus instruit… sans frais!

Se débarrasser de certains insectes, écologiquement.

En feuilletant le numéro de juin de la revue Coup de pouce de ma conjointe Louise, je suis tombé sur un article de Sophie Desrosiers qui a fait des insectes le sujet de son article. Comme nous serons dans quelques jours en pleine période de jardinage, j’ai pensé le partager avec vous. Il est rempli d’informations pertinentes et concerne principalement 5 insectes; les perce-oreilles, les vers blancs, les fourmis, les limaces et les pucerons. À vous d’en profiter…

ALERTE AUX INSECTES

Le beau temps n’arrive pas seul… avec lui, des bestioles feront leur apparition au jardin. Petit guide pour reconnaître les insectes utiles et se débarrasser des indésirables en respectant l’environnement.

1- LES PERCE-OREILLES

Malgré leur aspect rebutant, les perce-oreilles ont des insectes omnivores fort utiles. Ils se nourrissent de larves d’insectes, d’œufs de limaces et de pucerons qui ravagent nos jardins. Ils vivent la nuit, adorent les milieux frais et humides. Ils ne s’attaquent aux plantes que s’ils maquent de nourriture. On ne les élimine qu’en cas de surnombre.

Comment prévenir leur apparition?
On élimine les endroits où ils aiment se réfugier : entre deux morceaux de bois, sous les feuilles mortes et les débris.

Les traitements pour s’en débarrasser
On enduit une feuille de papier journal de beurre d’arachide, qu’on roule serrée juste assez pour que les perce-oreilles y entrent. Au matin, on secoue le piège au-dessus d’un seau d’eau savonneuse.

2- LES VERS BLANCS

Les vers sont des larves de coléoptères, comme le hanneton et le scarabée japonais. Ils se nourrissent entre autres de racines de gazon et autres graminées. Comment repérer leur présence? Malgré un arrosage adéquat, notre gazon se mettra à jaunir, à brunir et même à se détacher de la surface comme le ferait un tapis.

Comment prévenir leur apparition?
Pour empêcher les femelles de pondre leurs œufs dans le sol, on garde le gazon à une hauteur de 3 po (7,5 cm). Après la tonte, on laisse les rognures de gazon sur place pour limiter l’accès des insectes à la terre.

On fertilise avec un bon compost et l’on sème du trèfle dans la pelouse : les racines du trèfle empoisonnent les vers.

En juin et en juillet, on élimine les insectes adultes avant qu’ils ne pondent leurs œufs dans le sol. La meilleure technique est la cueillette à la main. On procède de jour en les dénichant sus les feuilles et les branches. On les noie dans un seau rempli d’eau savonneuse. On répète l’opération tous les jours jusqu’à ce qu’on n’en voie plus.

Les traitements pour s’en débarrasser
En cas d’infestation grave, on se procure des nématodes en jardinerie. Ces vers microscopiques tuent les vers blancs. On s’assure que le produit insecticide est frais, on vérifie sa date de péremption et on le conserve au réfrigérateur. Pour maximiser l’efficacité du traitement, on applique les nématodes à l’automne. Selon la marque, ils sont vendus sur une éponge humide, dans une poudre ou dans un gel. On fait tremper le support de culture dans la quantité d’eau recommandée par le fabricant et l’on asperge le mélange sur une pelouse humide. Puis on arrose pour faire pénétrer le produit.

3- LES FOURMIS

Utiles pour l’équilibre de l’écosystème, les fourmis se nourrissent de déchets organiques, d’insectes et d’animaux morts. De plus, en creusant des tunnels dans le sol, elles aident son aération. Par contre, certaines espèces, comme la fourmi charpentière et a petite fourmi noire, peuvent envahir nos maisons.

Comment prévenir leur apparition?
Les fourmis sont attirées par tout ce qui est sucré et gras. Elles raffolent également du miellat, cette sève sucrée produite par les pucerons. Pour éviter les infestations :

On entrepose les aliments dans des contenants hermétiques;

On garde les comptoirs et les planchers propres;

On rince les contenants avant de les mettre à la récupération;

On vide régulièrement la poubelle de la cuisine.

Les traitements pour s’en débarrasser
Peu importe le type de fourmi auquel on a affaire, il faut toujours atteindre la reine pour neutraliser le nid. Le meilleur truc? On mélange de façon homogène et à parts égales du sucre glace, du bicarbonate de soude et de la levure alimentaire en poudre. Le sucre sert à camoufler la présence des autres ingrédients. Le bicarbonate s’attaque à leur système digestif. Lorsqu’il entre en contact avec la levure dans l’estomac de la fourmi, les deux produits font gonfler, puis exploser l’insecte. À l’intérieur, on dépose le mélange près des fenêtres, des portes ou sur le comptoir. À l’extérieur, on le place sur leur route, en s’assurant qu’il est bien à l’abri de la pluie, car s’il est mouillé, le mélange est inefficace.

À l’extérieur, si l’on sait où se trouve le nid, on l’inonde régulièrement au moyen du boyau d’arrosage pour faire fuir les fourmis.

4- LES PUCERONS

Il en existe une centaine d’espèces, mais toutes envahissent les plantes pour s’y reproduire et sucer la sève jusqu’à épuisement. L’insecte s’installe sur toutes les parties des végétaux : racines, écorce, tiges, feuilles…

Comment prévenir leur apparition?
Trop de fertilisant attire les pucerons. On répartit donc l’ajout d’engrais sur toute la saison plutôt qu’en grosses quantités au printemps et à l’automne.

On fait un bon dépistage une fois par semaine : un seul puceron peut produire 50 bébés en quatre jours!

Les traitements pour s’en débarrasser
Si l’on détecte une petite quantité de pucerons, on peut les écraser à la main ou tailler la plante, afin d’éliminer la colonie naissante.

En cas d’infestation, on pulvérise un fort jet d’eau pour faire tomber les pucerons.

On peut également vaporiser le plant d’un mélange composé de 1 L d’eau et de 1 cuillère à table de savon à vaisselle. Le savon empêche les pucerons d’adhérer aux végétaux. On asperge ce mélange tous les jours, idéalement le matin.

On attire les prédateurs naturels. Pour se faire, on cultive des plantes mellifères (lys, trèfle, marguerite). Elles attirent les insectes pollinisateurs, comme les syrphes, qui se nourrissent de pucerons.

5- LES LIMACES

Elles sortent la nuit ou lors des journées grises pour se nourrir des feuilles des plantes, parfois même des fleurs.

Comment prévenir leur apparition?
On évite de trop arroser, surtout le soir.

On élimine les débris végétaux en contact direct avec le sol, où elles iront pondre leurs œufs et se cacher.

Les traitements pour s’en débarrasser
Lorsqu’elles ne sont pas trop nombreuses, on peut les enlever à la main.

On installe des pièges un peu partout dans le jardin, en laissant un espace de 10 pi (3 m) entre eux. Pour se faire, on utilise des pots de yogourt et l’on perce des trous dans la partie supérieure des parois. On plante les pots dans la terre, de manière à ce que les trous arrivent à la hauteur du sol, on y verse 1 po (2,5 cm) de bière et l’on remet les couvercles. Au matin, on vide les pièges et l’on renouvelle la bière.

Bouillon de culture

Les inventeurs québécois – Joseph-Armand Bombardier (1907-1964)

L’INVENTION DE LA MOTONEIGE

Joseph-Armand Bombardier, né le 16 avril 1907 à Valcourt, est un mécanicien autodidacte. Il montre durant son adolescence un penchant créatif ainsi que des connaissances techniques. Il fait son entrée au séminaire Charles-Borromée de Sherbrooke, en septembre 1921, à l’âge de 14 ans. Son père l’encourage à devenir prêtre mais le jeune homme persiste à modifier et à créer de nouveaux projets, notamment un mini-canon fonctionnel ainsi qu’un premier engin à ski motorisé à l’âge de 15 ans. Lors d’un de ses retours du séminaire, son père finit par reconnaître ses capacités de mécanicien et l’envoie apprendre le métier avec le meilleur mécanicien de la ville de Valcourt. En 1926, à l’âge de 19 ans, il ouvre son premier garage à Valcourt qui est financé par son père.

DÉVELOPPEMENT DE L’AUTONEIGE

Dans les années 1930, les routes du Québec n’étaient pas déneigées, ce qui isolait ainsi les communautés rurales. La neige rendait les déplacements lents et difficiles, surtout lors de tempêtes. Ce problème pousse alors des inventeurs, comme Joseph-Adalbert Landry de Mont-Joli, à réaliser des prototypes de véhicules pouvant rouler sur la neige. Landry présente son prototype au salon de l’automobile de Montréal en 1924, qui est une Ford équipée de patins et d’une chenille souple.

En 1934, Joseph-Armand Bombardier décide de s’investir dans un nouveau prototype d’autoneige après le décès de son fils Yvon, car il n’avait pas pu l’amener à l’hôpital dû aux routes bloquées par la neige. Ses premiers modèles sont faits sur mesure, puis deviennent des variations d’un produit, pour ensuite devenir des produits standardisés. Ses premiers véhicules sont pour des clients riches et professionnels, comme les médecins auxquels l’invention leur sera précieuse pour visiter leurs clients. Par la suite, il crée des modèles plus abordables.

Le 21 décembre 1936, deux ans après la mort de son fils, il enregistre son premier brevet et commence la production de son nouveau véhicule. Ensuite, il crée son premier engin, le B7 doté du barbotin-chenille. Cette technologie est un engrenage recouvert de caoutchouc et de chenilles sur les roues arrière. Puis, c’est ce système de traction partiellement en caoutchouc qui rend tous les véhicules de Bombardier beaucoup plus efficaces sur la neige que tous les autres véhicules à chenilles de métal inventés à l’époque. Le B7 eut un franc succès et en 1939, l’usine de Valcourt ne suffit plus à répondre à la demande. Une nouvelle usine est construite en 1940, avec une capacité de production de 200 véhicules par année. Celle-ci sera inaugurée le 29 janvier 1941 sous le nom de « L’Auto-Neige Bombardier Limitée ».

En cherchant à perfectionner le B7, il remarque l’accumulation de neige dans les roues. Donc, en 1940, il commercialise une nouvelle version du B7 avec des roues pleines. Ensuite, en 1941, Bombardier met au point l’autoneige B12, qui pouvait transporter jusqu’à douze passagers. Ce modèle a un profil plus allongé, lui donnant une allure plus aérodynamique. Puis, le B12 devient la base de ses futurs modèles, par exemple le C18.

SECONDE GUERRE MONDIALE

Les demandes grandissantes seront freinées par la Seconde Guerre mondiale, puis les mesures de rationnement mises en place par le gouvernement canadien. Le ministère des Munitions et des Approvisionnements demande alors à Bombardier de réaliser des modèles de véhicules de transport sur terrains enneigés pour les Forces canadiennes, par exemple pour la Norvège. Le B12 servira de base pour ses véhicules militaires. Cette contribution de véhicules spécialement adaptés pour les divers types de terrain lui permet de développer plusieurs brevets. (ROY, J., 2002) Les Forces canadiennes passant une grande commande dans des délais très restreints, la société doit s’installer à Montréal, puisque l’usine de Valcourt est trop petite pour satisfaire cette demande. Pendant cette période, l’usine de Valcourt produit les pièces pour l’usine de Montréal, ainsi que quelques autoneiges civiles.

APRÈS GUERRE ET MOTONEIGE

Après la guerre, le B12 connait une grande popularité. Il est utilisé dans plusieurs domaines, pour toutes sortes d’usages. Cependant, le gouvernement québécois finit par généraliser le déneigement des chemins ruraux et J.-Armand Bombardier doit élargir son entreprise. Il la diversifie en fabriquant des véhicules tous-terrains. Le Muskeg, véhicule créé pour l’industrie forestière et minière, en est un exemple.

Insatisfait des fournisseurs de caoutchouc, Bombardier commence à fabriquer ses propres chenilles. Ceci rend possible la production de petites motoneiges pour une ou deux personnes lorsque des petits moteurs fiables et légers à quatre temps apparaissent dans les années 1950. Son fils Germain participe aussi à l’élaboration de ces véhicules. Le premier modèle fabriqué en série par Bombardier sort en 1959. Il est fait en acier et a un châssis d’une seule pièce. Sa transmission est manuelle, le moteur léger est à quatre temps et les skis sont en bois. Sa vitesse maximale est de 25 milles par heure (40 km/h).

Durant les années suivantes, Bombardier apporte plusieurs modifications à ces modèles. Après le décès de Joseph-Armand Bombardier en 1964, l’entreprise Bombardier Inc. se développe pour devenir une des multinationales les plus influentes dans l’industrie.

Source Wikipedia

Avant de jeter vos médicaments et denrées périssables, lisez ceci.

À moins que la conservation soit meilleure au Canada… Voici une vérité vivement dénoncée par des médecins et spécialistes alimentaires :

Un médicament a la même efficacité 4 ans après la date de péremption. Mais il ne faut pas le dire trop fort parce que les compagnies pharmaceutiques n’aiment pas ça… Tout ce gaspillage écologique…

Voilà pourquoi nos portefeuilles sont vides! L’armée américaine avait pour plus d’un milliard de médicaments et voulait savoir si c’était vrai qu’il fallait en disposer selon la date indiquée. Ils ont tout testé et seulement un produit perdait un peu de son efficacité après 4 ans.

CAPITAL, une revue française, expose également :

Les dates limites de conservation sont imposées par les industriels pour écouler un maximum de produits et renouveler régulièrement leurs inventaires. En fait, des yogourts ont été analysés et goûtés 57 jours après le dernier jour de consommation autorisé inscrit sur l’emballage : même saveur, même fraîcheur, donc aucun problème à être consommés.

Même chose pour les charcuteries sous vide qui peuvent être utilisées 15 jours après la date de consommation affichée. Pour les gâteaux secs, biscuits sous vide de toutes sortes : confiseries, chocolats, légumes secs, pâtes, riz, lentilles, ces produits sont consommables et de même saveur 3 à 4 ans après la date limite de consommation affichée.

Les industriels organiseraient ce gâchis alimentaire pour augmenter leurs bénéfices et satisfaire les actionnaires de plus en plus exigeants. Un médecin a confirmé qu’il en est de même pour les pilules. Il s’agit d’une arnaque des compagnies pharmaceutiques.

La seule différence, c’est qu’après 3 ans, l’efficacité est légèrement diminuée, soit autour de 95 % au lieu de 100 %. Donc, avant de jeter vos Tylenol, Immodium, Aspirine et autres pilules du genre, pensez que vous enrichissez seulement les compagnies pharmaceutiques qui font des milliards à vos dépens.

La subtilité des marques de commerce

Derrière chaque logo d’une marque de commerce, se cache un message. Une subtilité qu’on découvre à l’observer. Je vous en présente 7 qui vous révéleront leur subtilité propre.

Vous voyez la flèche entre le « E » et le « x » (en blanc)? Elle est bien présente.

Le 2e et le 3e « T » sont deux personnes qui partagent une tortilla et un bol de sauce.

Le « R » de Tour est un cycliste. Le cercle jaune est la roue avant et le « O » est la roue arrière.

La flèche signifie qu’Amazon a tout, de « a à z ».

Il y a un ours qui danse au-dessus du « ble ». Toblerone est fabriqué à Berne en Suisse dont l’emblème est un ours.

Vous voyez le « 31 » dans « BR »? Pour 31 parfums délicieux.

Vous voyez le gorille et la lionne face à face (en blanc)?

Vous voilà érudit en matière de logos.

Connaissez-vous les tateurs?

Certaines personnes n’ont jamais envie d’aider ou de participer à quoi que ce soit : ils préfèrent regarder les autres agir; ce sont les SPEC tateurs

D’autres ne proposent jamais leur aide, mais sont très doués pour critiquer ceux qui agissent; on les appelle les COMMENT tateurs.

Puis il y a les autoritaires qui aiment donner les ordres et dire aux autres ce qu’il faut faire, sans jamais mettre eux-mêmes la main à la pâte; ce sont les DIC tateurs.

Certains aiment semer la zizanie en entraînant les autres dans la médisance et la critique. Pour eux c’est toujours trop chaud ou trop froid, trop tôt ou trop tard; ce sont les ZAGI tateurs.

Il y a aussi ceux qui voudraient bien faire quelque chose, mais n’arrivent jamais à tenir leurs engagements, ou se dédisent au dernier moment; on les appelle les ZÉZI tateurs.

D’autres encore se mettent sur le devant de la scène et montrent une image d’eux-mêmes qui ne correspond pas à leur vraie personnalité; ce sont les ZIMI tateurs.

Enfin il y a ceux qui regardent chacun avec affection et tiennent parole quand ils s’engagent. Ils sont toujours prêts à interrompre leurs activités quand il s’agit de donner un coup de main aux autres; on les appelle les Chouette tateurs.

Le FBI : Enquête sur un empire policier américain

On voit plein de film policiers américains où le FBI est présent. C’est un empire policier très important mais en connaît-t-on sa composition et son fonctionnement? Le texte qui suit devrait vous en raconter un bon bout.

Nom officiel : Federal Bureau of Investigation, FBI

Nombre d’employés : 35 037

Nombre d’agents spéciaux : 14 075

Nombre d’analystes du renseignement : 3 273

Nombre de sites, y compris les ambassades : 64

Budget annuel : environ 8 milliards

LA PETITE HISTOIRE

C’est au ministre de la Justice de Theodore Roosevelt, alors Président des États-Unis, que revient la création en 1908 du « Bureau of Investigation » (BIO), qui deviendra en 1935 le FBI (Federal Bureau of investigation). Basée à Washington, c’est une organisation au service de l’État qui lutte contre le crime organisé, et qui est composée d’une dizaine d’inspecteurs seulement. Aujourd’hui, le FBI est connu du monde entier, et il possède des bureaux dans 400 villes américaines et 50 ambassades dans le monde.

LE RÔLE DU FBI

Le Bureau représente une sorte de « bouclier » qui protège les États-Unis des menaces extérieures. À ce titre, il est compétent pour contrer la menace terroriste et les services de renseignements étrangers, mais il lutte aussi contre tout type d’organisation criminelle et s’emploie à faire respecter les lois en vigueur, toujours dans le but de respecter l’intérêt général et la constitution américaine.

En bref, le FBI est compétent pour enquêter en matière de terrorisme, de contre-espionnage, de corruption publique, de crime organisé, en col blanc, ou de grande envergure.

Le FBI est en outre une fantastique base de données pour les autres institutions américaines et vient en renfort des services de police dans les enquêtes complexes ou qui nécessitent des moyens technologiques importants (géolocalisations, police scientifique).

COMMENT DEVIENT-ON UN AGENT DU FBI

N’importe qui ne peut pas être un agent du FBI, pour cela, il faut d’abord être âgé entre 23 et 37 ans, d’être citoyen américain, d’avoir un casier judiciaire vierge et de bonne moralité, et bien sûr de réussir un diplôme d’université, un test d’aptitude physique, un examen anti-drogue et se soumettre, avec succès, au détecteur de mensonge.

Ensuite, les candidats reçoivent une formation de 17 semaines qui comprend du tir, des arts martiaux, des interrogatoires, du droit, un enseignement sur les filatures, et un sur les prélèvements scientifiques. Le FBI possède en effet un gigantesque laboratoire scientifique qui embauche 500 experts et chercheurs.

Le motto des agents du FBI? Fidelity, Bravery, Integrity (FBI – Fidélité, Bravoure, Intégrité).

Le FBI se compose :

  • D’agents « normaux »;
  • D’équipes SWAT (Special Weapons Tactics Teams, qui gèrent spécifiquement les situations de crises aiguës (traque de fugitifs, terroristes, assaut d’avions ou de navires…);
  • D’une équipe HRT (Hostage Rescue Team) une unité d’élite qui se concentre sur la libération d’otages et la lutte antiterroriste et dispose à ce titre de moyens considérables.

Mais pas pour toute la vie! Dû à certains abus du temps de J. Edgar Hoover (qui a passé 48 ans au sein du Bureau), les directeurs du FBI ne peuvent pas rester à ce poste plus de 10 ans.

Ce que vous ne savez peut-être pas…

LE FBI 2,0

Vous pourriez croire que ce bureau responsable de la sécurité nationale utilise des systèmes de classements sophistiqués des dossiers… Et bien pas du tout, car jusqu’en 2012, le FBI utilisait encore des dossiers papier pour organiser les affaires. Malgré une tentative de passer à un nouveau système électronique et une dépense initiale de 425 millions de dollars en 2009, ce n’est qu’en août 2012, avec 2,5 ans de retard donc et 26 millions de dollars de plus, que le FBI a commencé à utiliser de nouveaux systèmes électroniques pour ses dossiers.

LE TOP 10

La Ten most Wanted List créée en 1950, répertorie les 10 fugitifs les plus recherchés dans le monde par le FBI, car les plus dangereux. Certains n’y sont restés que quelques heures (Billy Bryant, pour le meurtre de 2 agents du FBI), d’autres y sont toujours (comme Victor Gerena, qui est recherché depuis 28 ans pour un vol à main armée). Sur les 498 fugitifs inscrits sur la liste, le public et la population américaine a contribué à en retrouver 154.

VOTRE DOSSIER

Vous avez le droit de demander au FBI une copie de votre dossier (s’il en existe un).

Source : French District