In Memoriam – Lucie Nantel – 6e anniversaire

Bonjour maman. Six années se sont écoulées depuis ton départ vers un monde de délivrance. Si le temps arrange les choses, chaque premier jour de décembre, le souvenir de cette triste nuit occupe toujours mes pensées et mes yeux soudainement se noient.

Mes émotions sont ambivalentes, passant de la tristesse de ton départ, à la sérénité de te sentir heureuse de ta nouvelle vie absente de douleurs.

Là-haut sur ton nuage, tu n’es plus seule depuis que papa t’a maintenant rejoint. Puissiez-vous, tous les deux, continuer de veiller sur nous et guider nos pas sur le chemin qui nous est destiné.

Je t’aime…

« Une mère, c’est si beau que même Dieu en a voulu une. »

In Memoriam – Marcel Geoffrion – Huitième anniversaire

Huit années se sont écoulées depuis ton départ en cette froide nuit du 8 novembre, vers la destination dont on ne revient jamais. Aujourd’hui, Louise et moi te rendons un hommage bien mérité. C’est une façon et une occasion pour te remercier pour ces souvenirs inoubliables qui habitent nos cœurs à tout jamais.

Maintenant que tu n’es plus seul dans cette immensité, continu de veiller sur nous avec nos autres proches qui se sont joints à toi. Que ceux et celles qui t’ont connu, aient une pensée spéciale pour toi aujourd’hui.

« Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont pas où ils étaient mais ils sont partout où nous sommes ».

In Memoriam – Jean-Pierre Houle – 1er anniversaire

Voilà déjà un an que tu es parti. Tu as mené dignement ton dernier combat toujours avec cette force qui te caractérise. Désormais, la seule pensée que ton âme s’est libérée de tous ses tourments nous rassure et nous encourage.

Au fil des jours, du fond de nos êtres silencieux, on voit encore des images de toi qui apparaissent sans bruit. Chaque fois, elles font oublier larmes et douleur.

Que tous ceux qui t’ont connu aient une pensée pour toi aujourd’hui.

« La force de l’espérance est ce qui nous permet de se remémorer les souvenirs de ceux qui ont marqué notre vie. »

In Memoriam – Jacques Therrien – 2e anniversaire

C’était il y a deux ans. Une journée immensément triste pour ceux et celles qui ont eu le privilège de te connaître. Également ceux et celles qui ont partagé tes hivers à Pioneer Village en Floride.

Parti pour un monde sans souffrance, aujourd’hui, nous te rendons cet hommage bien mérité. C’est une façon et une occasion pour te remercier pour ces souvenirs inoubliables qui habitent nos cœurs à tout jamais.

De ton nuage, continu de veiller sur tes proches et de guider leurs pas jusqu’à la rencontre éternelle.

« La force de l’espérance est ce qui nous permet de se remémorer les souvenirs de ceux qui ont marqué notre vie. »

In Memoriam – Jacques Nantel – 2e anniversaire

2011-04-25-026bDéjà deux années, papa, que tu nous quittais sans prévenir, sans déranger, comme une feuille au vent. Je m’ennuie toujours de nos belles conversations avec toute la sagesse que tu dégageais et je ne cesse de te citer en exemple.

J’ai pensé à toi aujourd’hui, hier et tous les autres jours d’avant. Je pense à toi en silence. Tout ce que je possède sont des mémoires, des souvenirs indélébiles et des photos. Le ciel t’a dans ses bras, moi je t’ai dans mon cœur.

Un héros ça ne meurt pas. Alors de ton nuage et accompagné de maman, puissiez-vous continuer à guider nos pas dans le chemin qui nous est destiné, comme vous l’avez fait toute votre vie.

« La force de l’espérance est ce qui nous permet de se remémorer les souvenirs de ceux qui ont marqué notre vie. »

In Memoriam – Nicole Geoffrion – 7e anniversaire

nicoleDéjà sept années que tes yeux se sont fermés pour toujours, par cette journée froide de janvier. Les années passent et tu demeures toujours présente dans nos cœurs.

Veille sur nous de ton petit nuage, accompagnée de ceux et celles qui t’ont rejoint.

Nous t’aimons très fort.

« Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont pas où ils étaient mais ils sont partout où nous sommes. »

In Memoriam – Lucie Nantel – 5e anniversaire

LucieBonjour maman. Déjà cinq années se sont écoulées depuis ton départ vers un monde de délivrance. Si le temps arrange les choses, chaque premier jour de décembre, le souvenir de cette triste nuit occupe toujours mes pensées et mes yeux soudainement se noient.

Mes émotions sont ambivalentes, passant de la tristesse de ton départ, à la sérénité de te sentir heureuse de ta nouvelle vie absente de douleurs.

Là-haut sur ton nuage, tu n’es plus seule depuis que papa t’a maintenant rejoint. Puissiez-vous, tous les deux, continuer de veiller sur nous et guider nos pas sur le chemin qui nous est destiné.

Je t’aime…

« Une mère, c’est si beau que même Dieu en a voulu une. »

In Memoriam – Marcel Geoffrion – septième anniversaire

marcel-geoffrionSept années se sont écoulées depuis ton départ en cette froide nuit du 8 novembre, vers la destination dont on ne revient jamais. Aujourd’hui, Louise et moi te rendons un hommage bien mérité. C’est une façon et une occasion pour te remercier pour ces souvenirs inoubliables qui habitent nos cœurs à tout jamais.

Maintenant que tu n’es plus seul dans cette immensité, continu de veiller sur nous avec nos autres proches qui se sont joints à toi. Que ceux et celles qui t’ont connu, aient une pensée spéciale pour toi aujourd’hui.

« Ceux que nous avons aimés et que nous avons perdus ne sont pas où ils étaient mais ils sont partout où nous sommes ».

In Memoriam – Jean-Pierre Houle – 1947-2016

j-p-houleMon ami Jean-Pierre est parti rejoindre les étoiles hier en après-midi. Il avait 69 ans. Affligé par un mal incurable, aux prix d’insoutenables souffrances et ayant bénéficié de l’aide médicale à mourir, il a choisi son moment. Un moment privilégié, dans le rire, la joie et la sérénité, selon sa conjointe Madeleine et comme le voulait JayPee.

Je connaissais Jean-Pierre depuis 1976, alors qu’il commençait sa carrière à la Ville de Longueuil. Nos retraites respectives nous ont éloigné l’un de l’autre mais c’est avec joie et tristesse nous nous sommes retrouvés le printemps dernier. Tristesse parce que j’apprenais l’horrible verdict d’une fin imminente. Il l’acceptait avec beaucoup de sérénité et se disait prêt à faire face à son destin. Une immense preuve de courage.

Le souvenir que je garderai dans mon cœur et mes pensées est celui d’un gars curieux, assoiffé de savoir, jovialiste et toujours de bonne humeur. C’était un gars qui aimait parler, socialiser et s’intéressait à plein de choses. C’était également un homme de famille. Lors de mes dernières visites dans son «condo» de l’hôpital Pierre Boucher de Longueuil, les couleurs d’automne à l’horizon et les envolées d’oiseaux l’émerveillaient. C’était comme s’il découvrait paisiblement ce que la nature a de mieux à offrir.

Alors qu’il avait prévu son départ pour le 20, il m’a surpris, le devançant de quelques jours. Je suis très heureux de mes visites chez-lui, comme à l’hôpital. Du temps précieux et de qualité que j’ai savouré pleinement. J’ai retrouvé en lui le caractère humble et modeste qui me rappelait le bon vieux temps. Il parlait de la mort comme un vieux sage. Je veux le saluer bien bas une dernière fois.

Louise se joint à moi pour exprimer à sa conjointe dévouée Madeleine, son fils Jean-François, sa conjointe, ses deux petits-enfants, leurs familles et amis, nos plus sincères condoléances. Malgré votre peine, Jean-Pierre aura pris grand soin de vous préparer.

À toi mon ami Jean-Pierre, mes pensées t’accompagnent et je te laisse ce petit mot plein d’espoir; «La force de l’espérance est ce qui nous permet de se remémorer les souvenirs de ceux qui ont marqué notre vie.»

Salut mon JayPee… Bon voyage céleste et on se reverra dans un monde meilleur.

In Memoriam – Alexina Daigneault – 35e anniversaire

croixBonjour belle-maman. Les années passent sans qu’elles n’effacent les douloureux souvenirs. Aujourd’hui nous avons une douce pensée pour vous.

Continuez de veiller sur nous et de guider chacun de nos pas.

« La force de l’espérance est ce qui nous permet de se remémorer les souvenirs de ceux qui ont marqué notre vie. »