Histoires de couples

 

Une femme entre dans une pharmacie et demande de l’arsenic…

– Que comptez vous en faire ? » Lui demande le pharmacien

– C’est pour tuer mon mari…

– Quoi ? Vous plaisantez ! Je ne peux pas vous vendre de quoi commettre un meurtre !

La femme ouvre alors son sac à main, et en sort une photo de son mari en train de coucher avec la femme du pharmacien…

– Ah, évidemment, lui dit ce dernier, si vous avez une ordonnance, c’est différent…

————————————————————————–

Une femme se réveille pendant la nuit et constate que son mari n’est pas au lit. Elle enfile son peignoir et descend voir où il est. Elle le trouve dans la cuisine, assis devant une tasse de café. Il paraît bouleversé et fixe le mur. Elle le voit essuyer une larme comme il avale une gorgée de café.

– Qu’est-ce qui ne va pas chéri ?

Le mari lève les yeux de son café, il lui demande solennellement :

– Tu te souviens il y a 20 ans, quand on s’était donné rendez-vous, tu n’avais alors que 16 ans ?

– Oui je m’en souviens répond-elle.

Le mari fait une pause, les mots lui viennent difficilement…

– Te souviens-tu que ton père nous a surpris en train de faire l’amour à l’arrière de la voiture ?

– Oui je m’en souviens, dit la femme en s’asseyant à ses côtés.

Le mari continue;

– Te souviens-tu, quand il a pointé son flingue sur ma tempe et qu’il a dit : – Ou tu épouses ma fille, ou je t’envoie en tôle pour 20 ans !

– Je m’en souviens aussi, répond-elle doucement.

Il essuie une autre larme et dit; – J’aurais été libéré aujourd’hui !!!

——————————————————————————-

Le hockey est vraiment malade

 

On apprenait aujourd’hui que le joueur de hockey russe Alex Ovechkin avait vu son contrat, avec les Capitals de Washington, prolongé de 13 années pour la modique somme de 9,54 millions de LNH - Alex Ovechkin devient l'homme de 124 millions $dollars par année. Ça fait plus de 700 000$ par partie. Cela s’ajoute évidemment au faramineux salaire de Syndey Crosby, 8,7 millions, en moyenne par saison, qu’il recevra à compter de la prochaine campagne. Et l’histoire se répète un peu partout dans la ligue.

Le hockey n’a vraiment rien compris. Vous me direz que c’est le marché et le prix à payer pour un tel joueur. Un jour, ça va sauter! Si des concessions sont capables de payer de tels salaires, imaginez les revenus qu’ils peuvent engendrer. Finalement, qui paie? Entre autres, le crétin de partisan, de spectateur. Celui qui doit débourser des centaines de dollars pour aller voir un match de hockey dans le Temple. Sans savoir si l’équipe se présentera pour jouer.

C’est vraiment un monde à part. Des gens qui n’ont aucun ordre de grandeur si ce n’est que The sky is the limit! Certes, on ne peut blâmer le joueur qui se voit offrir un tel contrat et je ferais probablement la même chose si j’étais à sa place. Par contre, l’organisation qui décide d’octroyer de tels contrats n’a pas du tout le sens des valeurs et se fout éperdument de celui qui paie.

Il n’existe aucune comparaison de responsabilités entre un joueur de hockey et disons, un chef de gouvernement, le président des États Unis ou même le PDG d’une grande entreprise pourtant, très peu de ces dirigeants peuvent simplement aspirer à recevoir une infime partie d’un tel traitement. Évidemment, ils ont des avantages non négligeables, mais leur fardeau est tout de même beaucoup plus conséquent, que de déplacer une rondelle. Et ne me dites pas que leur carrière est courte. À l’âge où ils se retirent, il entreprennent tous une deuxième carrière On pensait bien que le dernier conflit de travail dans la LNH avait freiné cette escalade des salaires, mais non. Ça n’a pas duré et la folie est repartie.

Moi, je n’y vais pas au Centre Bell. J’écoute les matchs sporadiquement, selon mon emploi du temps. Je me suis quelque peu détaché de ce sport qui ne reflète plus le désir de jouer, la loyauté et surtout le sentiment d’appartenance à une prestigieuse organisation. C’est rendu un gros business. Qu’ils s’amusent entre millionnaires. Cependant, quand j’y pense et avec un brin de nostalgie, je m’ennuie de l’époque où la passion et jouer pour une grande équipe l’emportaient sur le chèque de paie. Il me semble qu’on s’éloigne de la game.

 

Mots clés Technorati : ,,,,

SOS Ticket ou le monde à l’envers…

 

LRB shot.jpgOn vit dans un bien drôle de monde. Un ex-policier qui fonde une entreprise pour contester les contraventions émises par ses anciens collègues. On aura tout vu! Et pour en rajouter, il offrira, sous peu et moyennant rétribution mensuelle bien sûr, un service par messagerie texte où l’abonné sera informé des endroits où se tiennent des opérations radar.

Le pire dans tout ça, c’est qu’il y a des automobilistes assez crétins pour embarquer dans un tel mouvement. Vraiment, défier la loi et l’autorité est rendu à la mode par les temps qui courent. De partout, les gouvernements ne cessent de trouver des moyens de contrer l’excès de vitesse. La population monte aux barricades dès qu’un piéton perd la vie, victime d’un chauffeur inconscient.

Que font nos dirigeants devant cela? Il y a plusieurs années, les détecteurs de radar ont été interdits au Québec. Pourquoi? Dites-moi la différence entre le fait d’être informé de la présence d’un radar par un gadget électronique et un téléphone cellulaire. C’est assez paradoxal aussi quand on sait, en plus, que l’utilisation du cellulaire au volant sera interdite dans quelques mois.

En écoutant le discours de Monsieur Munoz, président de SOS Ticket, sur le fait que ce service doit être perçu comme préventif, ça me fait vraiment rire. Évidemment, il servira aussi à remplir les coffres de l’entreprise. Vraiment le monde à l’envers.

Les fous du volant, les excessifs et les conducteurs qui n’adaptent pas leur conduite aux conditions de la route, méritent amplement de se faire arrêter et remettre une contravention salée. Dans ce domaine, la prévention ne règle rien. La répression est beaucoup plus efficace. Quand on fouille dans la poche des délinquants, c’est beaucoup plus dérangeant. On s’en rappelle!

C’est bizarre! Lorsqu’on roule en Ontario où chez nos voisins américains, on circule les fesses serrées. On est en territoire inconnu et on craint. Ici, c’est une grosse farce. La police est au coin de la rue avec son radar… Vite on s’empresse d’aviser tout le monde. Pensez-y bien. Le fou que vous avisez, tuera peut être un de vos proches un jour. Laissons la police faire son travail. Quant à moi, ils ne sont pas assez visibles. Finalement, je trouve la randonnée beaucoup plus belle et divertissante quand je respecte les limites de vitesse. Au moins, je n’ai pas constamment à me soucier de la présence policière.

Je ne sais pas, mais peut être que l’ex-policier Munoz, dans son ancienne vie, détestait dresser des contraventions ?

Mots clés Technorati : ,,,

 

On passe à autre chose

 

Bon! Les décorations des Fêtes sont rangées pour les dix prochains mois. On peut maintenant se ARCC 10 017 concentrer sur le voyage en Floride. Au moment de la publication de ce billet, il ne nous reste que 35 jours à attendre. Alors on a le temps de bien se préparer.

Cette semaine, on dresse la liste des choses à faire et à ne pas oublier d’apporter. On quitte pour sept semaines, c’est bien différent d’une sortie en week-end. Lorsqu’on ira chercher l’autocaravane, il ne nous restera plus qu’à tout charger.

Ce sera notre quatrième séjour d’affilé à North Fort Myers et toujours au même terrain de camping, le Pioneer Village. Jean-Guy et Francine s’y trouvent déjà depuis le début de novembre et nous alimentent des dernières informations. L’hiver, près de 60% de québécois occupent les terrains, année après année. Le 31 décembre dernier, 25 nouveaux équipages sont arrivés.

Parmi les activités que nous affectionnons particulièrement, il y a évidemment la plage. Celle de Siesta Key, à Sarasota, nous a vraiment plu l’hiver dernier. Située à une heure de route au nord elle vaut le déplacement. Sable blanc farineux à perte de vue, directement sur le Golfe du Mexique, elle est très achalandée et courue.

On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer. Il y a les petites siestes pour récupérer, le magasinage et les marchés aux puces pour dépenser, les courses de chiens pour remporter le magot et j’en passe… On revit l’été en plein hiver, sans même songer à pelleter l’entrée de garage. On fait aussi du vélo. On a pas le choix avec le beau-frère, l’homme au mollets d’acier. Nous allons aussi revoir avec plaisir Roseline et Jean-Eudes, de sympathiques gaspésiens rencontrés au même endroit en 2005.

Nous profiterons également de notre voyage pour visiter les terrains de camping que l’agence de voyage de la FQCC à répertoriée dans son catalogue de forfaits pour cet hiver. Il y en a quatre à proximité de l’Interstate 4, près d’Orlando et Tampa. On envisage sérieusement de réserver dans ce secteur une autre année et on aimerait bien voir de nos yeux ce qu’ils ont à offrir. D’autant plus que les tarifs de location des terrains sont alléchants.

Finalement, on veut bien vous «amener» avec nous. L’hiver dernier, nos amis ont pu suivre notre voyage, via un site internet que nous avions ouvert pour la circonstance. Cette année, vous êtes tous invités à vivre le même voyage, virtuellement bien sûr, via ce blogue. N’hésitez pas à venir y faire un tour et apprécier les photos. Tant qu’à y être, pourquoi pas y laisser un commentaire…

Surveillez bien le gros chiffre en marge droite. Le décompte est en cours… 

 

Un peu d’humour pour bien commencer l’année

 

Possiblement la pire tragédie aérienne de l’histoire!!!
Gander, Terre-Neuve, dernière heure (Presse Canadienne)

Ce soir, mercredi le 2 janvier 2008 vers 17h32, un petit avion de type Cessna 152 (bi-place) s’est écrasé dans un cimetière du nord-est de la province. Les secours sont arrivés sur place vers 17h54 et il faisait noir, avec une brume épaisse.
Aux dernières nouvelles, à 19h43 ce soir, les secouristes newfies avaient déjà récupéré 826 corps mais nous disent que le bilan risque de s’accroître car ils creusent toujours…

—————————————————————————

Un homme rend visite à son père âgé de 85 ans à l’hôpital. Il lui demande comment ça va. Le vieux monsieur répond :

– On prend bien soin de moi ici : la nourriture est bonne, on me soigne bien, les infirmières sont fines.

– Est-ce que vous dormez bien ?

– Pas de problème, je dors 9 heures par nuit sans me réveiller. À 10 h, on me donne une tisane puis une pilule de Viagra; c’est très bon puis je dors dur.

Le fils se demande s’il a bien compris. Il va voir l’infirmière pour en avoir le cœur net. Il lui dit :

– Mon père me dit que vous lui donnez une pilule de Viagra avant qu’il s’endorme, est-ce que c’est vrai ?

 L’infirmière lui répond :

– Votre père a raison. Tous les soirs vers 10 h, on lui apporte une tisane puis une pilule de Viagra. Ca marche très bien. La tisane fait dormir puis le Viagra l’empêche de rouler en bas du lit.

——————————————————————————

Les passagers d’un vol à rabais sont assis à leur place et attendent les pilotes. Soudain, deux hommes entrent dans l’avion, en uniforme de pilote. Ils portent des lunettes noires. L’un d’eux est accompagné d’un chien-guide et l’autre tâte son chemin à l’aide d’une canne blanche. Ils avancent dans l’allée, entrent dans la cabine de pilotage et referment la porte.

Plusieurs passagers rient nerveusement et tous se regardent avec une expression allant de la surprise à la peur ou au scepticisme certains cherchent les caméras cachées. Quelques instants plus tard, les moteurs s’allument et l’avion prend de la vitesse sur la piste. Il va de plus en plus vite mais
ne semble jamais devoir décoller.

Les passagers regardent par les hublots et réalisent que l’avion se dirige tout droit vers le lac qui se trouve en bout de piste. L’avion roule maintenant très vite sur la piste et plusieurs voyageurs réalisent qu’ils ne décolleront jamais et qu’ils vont tous plonger dans le lac.

Les cris des passagers apeurés remplissent alors l’appareil, mais à ce moment, l’avion décolle tout doucement, sans problème. Les passagers se remettent alors de leurs émotions, rient, se sentant stupides d’avoir été roulés par cette mauvaise plaisanterie. Quelques minutes plus tard, l’incident est oublié.

Dans la cabine de pilotage, le pilote tâte le tableau de bord, trouve le bouton du pilote automatique et le met en fonction. Il dit ensuite au co-pilote: – Tu sais ce qui me fait peur?

– Non, répond l’autre.

– Un de ces jours, ils vont crier trop tard et on va tous se tuer!

————————————————————————————-

Une bien triste fin d’année

 

C’est malheureux que 2007 se termine sur cette tragédie pour nous. Un de nos amis est mort, assassiné avant-hier, alors que nous étions tous rassemblés pour festoyer. C’est Jocelyne qui l’a trouvé, noyé dans son bain, à l’hôtel où nous étions descendus. Le plus pathétique est qu’un des nôtres en est l’assassin. Il a tout avoué aux policiers arrivés sur les lieux. Qui se serait douté que Louis-Joseph avait mis son sombre projet à exécution.

Vous êtes surpris? Je vous ai bien eu, n’est-ce pas. C’est une blague évidemment. C’était pour vous dire que samedi, nous étions rassemblés, huit amis, chez Madeleine et Claude à Marieville pour s’adonner à une soirée Meurtre et mystère. Clément et Pierrette étaient là. Francine et André, l’infâme Louis-Joseph, avec Mado et Claude, étaient les instigateurs de cette soirée.

Pour la majorité d’entre-nous, c’était notre première expérience à ce jeu. Nous étions réunis autour de la table pour essayer de trouver l’assassin, en savourant un délicieux repas. Je dois dire que tous les participants se sont sérieusement prêtés au jeu. Nous avions reçus au préalable, nos personnage respectif ainsi que leur personnalité et les gens se sont surpassés et ont joué de brillante façon.

Mado était habillée en agent de bord, d’une compagnie aérienne. Clément, le policier, avait son badge, son révolver et sa carte d’identité. Pierrette avait même poussé l’audace d’apporter une chaise roulante, comme le suggérait son personnage. Quant à Louise, bijoux scintillants et parures étaient de mise. Claude avait l’air du parfait escroc. Francine portait certes une petite veste un peu étroite, selon ses dires, mais qui n’y paraissait à peine. Moi, j’étais un joueur de football déchu qui portait le chandail de circonstance. André, notre assassin, affichait une barbe de trois jours et des vêtements déglingués. Bref, tout le monde a pris son rôle très au sérieux. Malheureusement, personne n’a été assez habile pour découvrir le meurtrier. Mais on a eu un plaisir fou. Merci à nos hôtes.

Dans un autre ordre d’idée, nous aimerions profiter de votre attention pour vous offrir, Louise et moi, nos meilleurs voeux pour la nouvelle année. C’est sûr qu’on vous souhaite beaucoup de bonheur, de joies et de prospérité mais avant tout, c’est la santé qu’on vous souhaite le plus.

La santé c’est la base d’une vie active. Quand on a la santé, les épreuves se surmontent plus facilement. Quand on a la santé, on est fort, puissant, vif et combien débordant d’énergie. Aujourd’hui on est là, demain qui sait. On a qu’à regarder la section nécrologique des journaux pour se rendre compte combien la vie est fragile et peut s’arrêter à tout moment. Loin de nous l’idée de faire la morale mais, si vous fumez, pensez à arrêter. Si vous êtes sédentaires, pensez à bouger. Ce sera déjà unBonne annee2003.jpg pas dans la bonne direction.

Avec la santé, on a TOUT et c’est ce qu’on vous souhaite du fond du coeur. Bonne Année 2008 et continuez de nous lire…

 

Mots clés Technorati : ,,,

Notre petite poupoune a un an

 

Déjà un tour complet de calendrier pour la belle Audrey-Anne. Vendredi soir, accompagnée de grand-2007-12-28 027A mère Gisèle et grand-papa Pierre, nous nous sommes rendus à Longueuil, pour fêter l’événement. Pierre-Olivier était plus excité que sa soeur. C’est normal puisqu’il est de presque trois ans son aîné.

Évidemment d’autres cadeaux se sont ajoutés et elle prenait plaisir, avec son frère, à déchirer les emballages. Oh! elle ne marche pas encore mais on sent bien qu’elle n’en a pas pour bien longtemps avant de se laisser aller. Elle grimpe partout et affiche son sourire aguichant qui laisse montrer ses huit dents.

Une fois le beau gâteau placé au centre de la table et coiffés de nos beaux chapeaux de fête pointus, c’est à l’unisson que Pierre-Olivier, papa et maman ont souffé LA chandelle, sous le regard un peu hébété de la petite. Mains dans le gâteau, glaçage sur la figure et dans les cheveux, un beau barbouillage selon la tradition.

Une belle petite fête, toute simple et intime. C’est tellement important un premier anniversaire…

Noël est déjà passé

 

2007-12-25 026A Tant de préparatifs et c’est déjà fini. C’est ce que je répète à chaque année. Que voulez-vous, c’est comme ça! Je dois vous dire que dans notre cas, ça été assez occupé. Nous étions en spectacle samedi dernier à LeMoyne, pour une cinquième année. Une très belle soirée où tout le monde s’est bien amusé. La fête s’est terminée sur le coup de minuit, mais une fois le matériel remballé, le casse-croûte terminé et tout le tra-la-la, je me suis couché vers quatre heures du matin.

Dimanche, nous étions invités à Vaudreuil pour un souper traditionnel du temps des Fêtes. Gaston et Francine recevaient le "côté" des Geoffrion. Malheureusement, nous n’avons pu veiller très très tard parce que Louise devrait travailler à minuit. Il fallait bien qu’elle se repose un peu. On a quitté vers vingt heures.

Ça nous amène finalement à la veille de Noël. Fidèle à la tradition, c’est avec papa, maman, Pascal, Annie, Pierre-Olivier et2007-12-25 003A Audrey-Anne qu’on a pris le souper à la maison. Ils avaient fière allure dans leurs beaux habits. Audrey-Anne, telle une princesse, portait une belle robe orangée. Ah! Ce qu’elle était mignonne. Avec son éternel sourire, elle fait déjà craquer les coeurs et elle aura un an demain. Imaginez dans 16-17 ans…

Pierre-Olivier, cet éternel charmeur, portait la cravate et la veste. Un vrai "playboy". Ils étaient beaux comme des coeurs. Pour ne pas trop déranger leur cycle de sommeil, ils se sont couchés tôt, avant l’arrivée du Père Noël. Pendant ce temps, on a disputé une partie de "Clue".

Un peu avant minuit, le vrai Père Noël descendu par la 2007-12-25 005cheminée, s’assoit dans le salon et y va de quelques coups de cloche pour réveiller la marmaille un peu abasourdie. Sans une larme ou même une toute petite crainte, ils prennent place près du gros bonhomme, puis sur ses genoux, attendant de découvrir leurs cadeaux. Évidemment, moi je n’était pas là… Je vous explique ce que le Père Noël m’a raconté par la suite. Alors, la distribution s’est faite exclusivement aux enfants. Nous, on était bien capable d’attendre un peu. Puis, il est parti dans la nuit avec ses rennes.

Une bonne demi-heure plus tard, je suis revenu et vous auriez dû voir la tête de Pierre-Olivier, m’annonçant candidement que j’avais oublié le rendez-vous avec le Père Noël. Qu’il était venu livrer ses cadeaux et qu’il était parti sur son traîneau vers d’autres maisons. C’était charmant. Encore une fois, la magie s’était manifestée. Ah! Que le Père Noël était heureux. Pour le reste, on s’est distribué nos cadeaux puis lentement, la maison s’est vidée.

Après un dodo réparateur, on mettait le cap vers Chambly, chez ma soeur Diane, pour le souper de Noël. Le beau-frère Gaston, avait concocté et mijoté une succulente sauce à spaghetti. Un souper à la bonne franquette où Josée s’est appliquée à fredonner C’est Noël et il neige dans ma tête… Pas trop r’posant! Enfin! Ça lui aura permis de s’extérioriser. La Josée des beaux jours et, fidèle à son habitude, elle a oublié de rapporter un cadeau qu’elle avait reçu.

Alors Noël est passé en coup de vent mais on a eu le temps de l’apprécier. Le train train quotidien reprend pour quelques jours et on remet ça au Jour de l’An.

 

Mots clés Technorati : ,,,

Un Joyeux Noël à vous…

 

TN-17278-joyeux-noel.gifDans quelques jours ce sera Noël. Les enfants sont assez agités en cette période. C’est normal, on était pareil jadis. La fébrilité s’installe peu à peu. À la télé, les gestes de partage se multiplient. Un restaurateur invite les sans-abris à profiter gratuitement d’un bon et copieux déjeuner. Les enfants de la DPJ seront aussi gâtés cette année, face à la générosité de donateurs, encouragés par la présentation d’un reportage à TVA.

Plus tôt en décembre, la guignolée des médias était encore couronnée d’un immense succès. Je m’y suis impliqué directement pour une deuxième année, comme bénévole avec mes confrères et consoeurs retraités de la Ville de Longueuil, à la station de métro Longueuil-Université de Sherbrooke. Les gens étaient généreux et donnaient spontanément.

Évidemment, ce genre d’événement est propice à cette période toute particulière. Personne n’a envie de célébrer cette fête dans la solitude. Malheureusement, c’est impossible à réaliser. Il y en aura c’est sûr! Je pense aux malades et aux personnes abandonnées. Il faut avoir une bonne pensée pour tous ces gens. Tiens, au moment où je vous écris ces quelques lignes, j’ai en tête la chanson La Charlotte prie Notre-Dame que j’ai sur un CD qu’on fait jouer chez-nous tout en garnissant l’arbre de Noël. Magnifiquement interprétée par Angèle Coutu, j’ai le moton dans la gorge et les yeux mouillés à chaque fois que je l’écoute. C’est triste et pathétique mais je dirais que la Fête de Noël est probablement la seule fête qui nous montre vraiment les deux côtés de la médaille. Il faut aussi avoir une pensée spéciale pour les personnes qui devront travailler en cette journée magique et ainsi assurer notre bien-être. N’oublions pas également nos soldats en Afghanistan, qui seront loin de leur famille.

D’un côté plus positif, plus joyeux, je veux vous remercier des commentaires que vous me transmettez en consultant ce blogue. J’en reçois même de la France. C’est toujours un plaisir de me raconter à vous. Revenez-y souvent. N’hésitez pas à signer le Livre d’or, en marge droite. Cette petite tape dans le dos est très inspirante.

En terminant, et c’est le titre de ce billet, je veux vous souhaiter le plus beau et le plus merveilleux des Noël, sous le signe de la paix. de l’amour et du partage. Que votre coeur transpire et soit contagieux comme l’est celui d’un enfant devant le nouveau jouet reçu du Père Noël. Soyez festifs! Prenez soin de votre santé et profitez-en pour R-E-L-A-X-E-R et vous remettre des courses effrénées des dernières semaines. C’est le temps de s’arrêter et de faire une pause. En plus cette année, une montagne de neige recouvre déjà le sol. Il approche à grands pas notre beau Noël blanc.

 

Mots clés Technorati : ,,,,

Les voleurs, puis le curé…

 

Ce sont deux voleurs qui décident de faire un cambriolage de nuit dans une banque. Ils ont tellement bien préparé leur coup, que la nuit venue, ils déjouent tous les systèmes d’alarmes et arrivent dans la salle des coffres.

Le premier des gangsters parvient à ouvrir un des coffres, mais quelle déception quand il s’aperçoit que le coffre ne contient pas d’argent mais seulement des pots de yogourt.

Le second gars ouvre lui aussi un coffre et trouve la même situation. Ils finissent par ouvrir tous les coffres mais ne trouvent que des pots de yogourts. Des yogourts et rien que des yogourts.

Le premier dit: "Je suis certain que c’est un sale coup des flics, tiens, pour les emmerder on va bouffer tous les yogourts, tu verras la tête qu’ils feront au journal télévisé.

Et aussitôt, les deux gars de mettent à manger tous les yogourts, un par un, et ils finissent à l’aube avec le ventre bien plein.

Le lendemain matin matin, à la une du journal local on pouvait lire:

"HOLD-UP INCROYABLE À LA BANQUE DU SPERME!"

——————————————————————————————————–

Un curé entre dans un club de danseuses pour utiliser les toilettes. Lorsqu’il entre, l’endroit est très animé. Les gens rient, sifflent les danseuses et boivent. À la vue du pasteur, les voix baissent, les gens cessent de parler. L’atmosphère devient plutôt calme. Le curé avance au bar et demande au barman s’il peut utiliser les toilettes.

Je ne crois pas que ce soit une bonne idée, lui répond le barman.

Et pourquoi ça ?

Eh bien…dans la toilette des hommes, il y a une statue d’une très belle femme nue vêtue d’une feuille d’érable. Nous ne voudrions pas vous choquer.

Ne vous en faites pas, j’ai fait le voeu de chasteté et je ne regarde plus les femmes… Je regarderai ailleurs.

Le curé monte l’escalier qui mène à la salle de bain. Lorsqu’il ressort, l’endroit est à nouveau animé avec les gens qui rient, sifflent et boivent. Certains l’applaudissent et une des danseuses lui crie même: Eh, m’sieur le curé… J’vous offre une danse gratuite et tout le monde rit.

Le curé un peu choqué s’approche du bar. Je ne comprends pas très bien, lorsque je suis entré, les gens ont arrêté de fêter en me voyant et l’ambiance est devenue très calme. J’ai senti qu’il me respectaient. Maintenant, ils ne semblent plus se soucier de moi…

Mais c’est que vous êtes un des nôtres maintenant.

Comment ça l’un des vôtres ???

Voyez-vous, lorsque l’on touche aux seins de la statue, les lumières du club clignotent et chaque fois que l’on soulève la feuille d’érable, les lumières du club s’éteignent.

DISONS QUE VOUS NOUS AVEZ DONNÉ TOUT UN SPECTACLE DE LUMIÈRE !!!!!!

———————————————————————————————————-

Je m’entraîne intensément

 

Ouf! Je rentre à peine d’une séance d’entraînement très intensive; Le pelletage. Étant prévu à l’origine pour janvier, mon "entraîneur naturel" a décidé de devancer ça cette année. Pourtant, je me considère en très bonne forme. Peut être qu’il ne voulait pas que je régresse, que je ramollisse.

Trève de sarcasmes, je veux bien sûr parler de cette maudite neige qui nous tombe dessus depuis le début du mois. Les deux derniers jours ont augmenté l’intensité. En moins de 24 heures, ça fait trois fois que je me tape l’entrée de garage et les trottoirs. Il y en a de la neige. Je n’ai jamais vu ça si tard en automne… Parce que voyez-vous, on est encore en automne. L’arrivée officielle de l’hiver, c’est le 21 décembre. Déjà, les bancs de neige autour de la maison font 6 pieds. Il faudra beaucoup de soleil pour les abaisser un peu sinon, je me demande bien où je vais la souffler dorénavant.

Chaque année, je demande que mon Noël soit tout blanc… Mais pas autant! Un peu de calme Dame Nature. Je sais bien que je ne suis pas monté sur un "frame" de chat, mais à m’entraîner aussi intensément, mes muscles grossissent à vue d’oeil. J’ai même un peu peur que mes voisins en viennent à penser que je me bourre de stéréoïdes; Une substance à la mode par les temps qui courent.

Tout ça pour vous dire que je suis déjà tanné de cette "marde" blanche. Vite le Sud! En tout cas, avec un peu d’humour, ça m’a fait du bien de vous en parler…

 

Mots clés Technorati : ,,,

Un peu de tout

 

Magasinage

Déjà la mi-décembre. Ça passe assez vite merci. Partout, les centres commerciaux sont comme de vrais fourmilières. À toute heure de la journée, les stationnements sont pleins. Les commerçants font des affaires d’or. Pour nous, l’achat des cadeaux est complété depuis quelques jours. On évite la grosse cohue.

Nouvelle machine

Et oui! Je vous écris ce texte sur mon nouvel ordinateur. Il m’a fallu une grosse semaine pour tout réinstaller; Programmes, fichiers, paramétrage ici et là, enfin, vous comprenez! L’important c’est que ce soit terminé et que je passe à autre chose. J’aime bien mon nouvel écran de 22 pouces. Disons que je me suis gâté. Je ne me souvenais plus que l’ordinateur pouvait être si rapide. J’ai cependant fait une bonne action en me débarrassant de mon ancien système, par l’entremise de Bureau en gros. Des composantes étaient encore bonnes et ils se chargent de les remettre à des techniciens qui leurs redonnent une deuxième vie dans les écoles.

Céline

Dans un autre ordre d’idées, après avoir reçu mon exemplaire, j’ai visionné le spectacle de Céline Dion à Las Vegas. Les boîtes de sons était dans "l’tapis", pour prendre une expression populaire. Toute une performance de notre Céline nationale. Professionnelle jusqu’au bout des doigts et pas prétentieuse pour deux sous elle se donne littéralement à son public, sans oublier de souligner et de remercier toute l’équipe technique et le personnel qui oeuvre dans l’ombre, à présenter ce spectacle.  On peut être fière de cette ambassadrice.  Elle est généreuse, gracieuse et j’ai principalement apprécié son interprétation de la chanson If I could qu’elle a dédié aux enfants et principalement à René-Charles. Les paroles de cette pièce sont à vous faire monter les émotions. Prenez le temps de bien les lire, sur le livret qui accompagne le coffret. Pour ma part, j’étais heureux de voir que la dernière chanson du spectacle était ma préférée; My Heart Will Go On. Pas besoin de vous dire que, dans mon salon, on se serait cru au Colosseum du Ceasars Palace de Las Vegas. Le téléphone a sonné et on ne l’a même pas entendu. Ouais, un très bon spectacle. J’aimerais beaucoup lire vos commentaires là-dessus.

À vos souffleuses

Et oui! On va encore pelleter en fin de semaine. Ça va être aussi le bordel pour les travailleurs lundi matin. MétéoMédia prévoit qu’on y goûtera dimanche; 20 à 40 cm de nouvelle neige… et l’hiver n’est même pas officiellement arrivé. Espérons que l’accumulation de neige de décembre fera en sorte de nous en épargner en avril. Si on se rappelle bien, décembre 2006 avait été assez calme de ce côté et s’était bien repris en avril. Quoi qu’il en soit, pour nous, il ne reste qu’une cinquantaine de jours à passer avant de prendre le chemin du sud.

%d blogueurs aiment cette page :