Thanksgiving réussie et foire manquée

Nous sommes en plein long congé de la Thanksgiving en cette sixième semaine hors du Québec. Si la télé vous montre la ruée vers les étalages des boutiques d’électronique, pendant les bulletins de nouvelles, dites-vous que ce n’est pas du cinéma ou de la fiction; c’est la pure réalité. Durant la journée, alors que tous les commerces sont fermés, la meute planifie sa soirée pour passer à l’action dès que ceux-ci ouvrent leurs portes. À grand coup de sorry, ça se piétine et ça se bouscule, comme la misère sur le pauvre monde, pour ne pas rater l’aubaine sur l’objet de convoitise. La ruée se poursuit comme ça toute la nuit. On a appris également que les achats en ligne ont explosées au point d’obliger les centres d’expédition à embaucher du personnel supplémentaire pour répondre à la demande.

2014-11-27 002Mais toute cette euphorie, en sages que nous sommes, nous a convaincu de rester au complexe pour profiter du succulent repas traditionnel servi à la salle communautaire. Dinde, pommes de terre en purée, patates douces, légumes, sauces et tout ce qui accompagne ce menu incluant le dessert, nous étaient servis pour la bagatelle de 10$. Avouez que pour ce prix, c’était l’aubaine, sans se marcher sur les pieds! Et, contrairement au Welcome dinner du 15 novembre dernier, les assiettes débordaient littéralement de victuailles. Selon les organisateurs, un nouveau record de 260 convives a été établi pour l’événement, pulvérisant l’ancienne marque de 150.

Exceptionnellement, on a eu droit à la danse et les canadiens ont pris le plancher d’assaut sous le regard ébahi des américains, du moins ce qu’il en restait. Par contre, pas question de veiller tard; à 20 heures, la disco-mobile s’éteignait. Fin des émissions et allez au dodo, gens aux tempes grises, avant de vous exciter au point de ne pouvoir dormir… Ouppélaye! L’art de casser un party. Qu’à cela ne tienne, nous sommes rentrés dans nos confortables chaumières alors que le mercure portait déjà son foulard.

Hier, les québécois s’étaient donné rendez-vous à la foire Allemande-américaine de Cape Coral pour un marché de Noël, avec des dégustations de mets typiques, des kiosques d’artisanat, des bars pour profiter de bonnes bières avec des collets épais comme ça… Enfin bref, l’affiche promettait beaucoup. À notre arrivée vers 14h30, on avait plutôt l’impression que c’était terminé. En moins de 15 minutes, on avait déjà fait le tour; un vrai Val-Jalbert. En fait, nous étions trop tôt puisque l’ouverture était prévue pour 15h. On a bien goûté au porc pané en bâton mais pour la saveur, on repassera. D’autres ont choisi les crêpes aux patates avec le même commentaire. Par contre, la bière était définitivement à la hauteur. Elle était savoureuse et bienvenue pour satisfaire un gosier asséché après une si longue marche.

Sans prendre racine, nous sommes repartis vers le Gulf Coast Town Center pour visiter quelques boutiques en compagnie de Carole et Mario, puis souper au Miller’s Ale House de l’endroit, pour enfin assister à la prestation des Hat Boys sur la grande scène extérieure. Un beau spectacle avec ses airs Motown et Oldies, mêlés à des chansons de Noël sous un frisquet et venteux 18°C.

Finalement, parlant de Noël, la féérie des lumières multicolores prend forme ici à Pioneer Village. Je vous promets de photographier les plus belles décorations pour les exposer dans l’album photos Floride – Hiver 2014-2015, en marge droite du blogue. Et comme on dit aux petits bouts d’choux énervés à la veille de la grande Fête; – Soyez patients!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s