Le monde est tourné vers le 8 novembre

elections-usa-2016On connaît l’importance des États-Unis à travers le monde. Autant à cause de sa puissance économique que militaire tous les regards sont tournés vers cet endroit du globe qui élira un nouveau chef d’état dans deux jours. Est-ce que le multimilliardaire Donald Trump amorcera le changement et les réformes qu’il promet, où assisterons-nous à l’élection d’Hillary Clinton comme première dame à occuper cette prestigieuse fonction? Bien malin qui pourrait trancher, les pourcentages étant tellement serrés que cette course occupe tous les réseaux de télévision et c’est tout ce qu’on voit.

Les analyses les plus savantes et poussées prévoient une victoire de Trump, qui ne laisse personne indifférent, et qui anime des assemblées houleuses où les services d’ordre sont souvent appelés à intervenir. Par ailleurs, Clinton a aussi ses supporteurs, mais la confortable avance qu’elle avait sur son adversaire il y a à peine un mois, fond comme neige au soleil depuis que le FBI a trouvé de nouveaux éléments dans l’affaire des courriels qui la hante depuis quelques années. Tous s’entendent sur un point; les deux candidats sont des mal-aimés.

Sans faire de sondage scientifique, ici où nous séjournons en Floride, en interrogeant les américains qu’on rencontre, une majorité veulent du changement. Ils sont fatigués des politiciens de carrière, de leurs vieilles politiques et sont d’avis qu’il faut passer à autre chose. À cet égard, Donald Trump, même s’il n’est pas nécessairement leur préféré, représente à leurs yeux ce changement, ce renouveau, quelque chose de différent. On dit que Trump réussi à rassembler les personnes âgées et peu instruites, dans ses promesses et ses réformes à venir.

Fait bizarre, un électeur qui a voté par anticipation dans certains états, peut changer son vote. En bout de ligne, c’est la population qui se prononcera mardi prochain et si, massivement, elle s’en mêle, on pourrait avoir des surprises. Déjà les épouvantails ont commencé à prédire une récession semblable à celle des années 2000, avec une forte baisse du dollar américain. Quand on sait que lorsque les américains toussent, les canadiens pognent la grippe, ça pourrait nous atteindre. On est habitué à ça nous, les épouvantails. On a qu’à se rappeler les deux référendums québécois qu’on a perdu sur des visions apocalyptiques à en devenir et qui ne sont jamais venues. Vous vous rappelez les petits drapeaux unifoliés que nos « zamis » les fédéralistes agitaient à tout vent en sortant de leur autobus nolisé pour la circonstance?

On verra bien ce que cette interminable course à la présidence, dans une absence totale de respect, donnera comme résultat. Petite amicale compétition sur une note un peu plus humoristique, j’ai choisi Trump, alors que ma belle-sœur Francine a choisi Clinton. L’enjeu; un délicieux souper italien au restaurant Carrabbas du coin, payé par le perdant ou la perdante. C’est meilleur quand on ne paie pas, hein Francine!

Une réflexion au sujet de « Le monde est tourné vers le 8 novembre »

  1. C’est vraiment une campagne de salissage et de bas niveau incroyable! Je suis certaine que ça va briser des familles! Nous sommes allés dans la famille américaine de Pierrôt cet été, une gang était pour Trump, l’autre pour Clinton, ce n’était pas amical comme votre compétition avec votre belle-soeur, les couteaux volaient bas…
    Ce matin, j’ai lu un article de Boucar Diouf que j’ai trouvé très pertinent:
    http://plus.lapresse.ca/screens/7b2f84b5-5b28-4982-8d5f-ba00ba3510c2%7C_0.html

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s