On attend un miracle

La fin de semaine apocalyptique qui s’annonce en Floride a de quoi nous effrayer. Irma déjoue tous les pronostics des experts et est ce qu’il y a de plus gros et de destructeur à avoir traversé la mer des Caraïbes pour venir mourir au centre-est des États-Unis. Notre rêve, amorcé en 2005 en Floride, risque de se terminer cette fin de semaine.

Après les visions d’horreur diffusées à la télévision, le pire est encore à venir. Saint-Martin est détruite à 90% selon les témoins. Plus un seul palmier ne tient debout, arrachés par des rafales de vent de 360 km/h. D’une île à l’autre, on peut mesurer la force de cet ouragan qui reste toujours de catégorie 5. Irma se dirige de plein fouet vers la Floride avec une force 4 et des vents de plus de 200 km/h qu’il atteindra entre samedi et dimanche. Comment voulez-vous qu’une petite maison de parc puisse résister à une telle puissance. On ne peut pas se mesurer aux éléments.

Le monstre fait 800 kilomètres de large et englobera toute la Floride d’est en ouest. Nos quartiers d’hiver sont au Pioneer Village de North Fort Myers sur la côte ouest, 80 kilomètres au nord de Naples. Nous ne sommes pas sur le bord de la mer mais beaucoup plus à l’intérieur des terres. Est-ce que ça fera une différence? On l’espère. Beaucoup de québécois ont des propriétés sur ce complexe et c’est le sujet de conversation sur les réseaux sociaux. On se croise les doigts.

Quelques voisins qui y résident à l’année ont décidé de rester, mais beaucoup ont quitté. Surtout que depuis hier en début d’après-midi, un ordre d’évacuation a été donné pour tout le Lee County, le nôtre. Il y a pénurie de denrées, d’eau, d’essence et les autoroutes sont bondées vers le nord. Heureusement, le gérant du complexe nous informe des développements, dès qu’il y a du changement. Mais lui aussi doit courir s’abriter parce que le parc sera fermé jusqu’à lundi. Une vie humaine n’a pas de prix.

Pour les Américains, c’est du jamais vu et ça dépasse tout ce qu’il y a eu d’ouragan depuis un siècle. Harvey, il y a quelques semaines, Irma cette semaine, Jose qui suit la même trajectoire et Katia dans le secteur ouest du Golfe du Mexique, ces trois derniers en même temps effraient, et on n’a jamais vu tant d’activités de cette ampleur simultanément.

Pas besoin de vous dire que la tablette, l’ordinateur et la télé sont aux nouvelles et à l’évolution du monstre. On veut tout savoir et tout voir. On sera fixé sur notre sort lundi. Qu’adviendra-t-il de nos maisons pulvérisées, du nettoyage et de la suite des choses? Autant de questions cauchemardesques qui attendent des réponses. Parce qu’il y aura un lendemain, mais de quoi sera-t-il fait. Pour nous, on quitte le Québec le 16 octobre prochain. On attend un miracle… un peu comme cette petite maison restée debout, au Saguenay, un certain 19 juillet 1996. On s’accroche à un mince espoir!

5 réflexions au sujet de « On attend un miracle »

  1. On est de tout cœur avec vous Normand, pour avoir eu une maison au Pioneer on peut très bien comprendre ce que vous vivez. Bonne chance à vous deux ainsi qu’à Francine et Jean-Guy

  2. Nous ne pouvons hélas rien faire que d’attendre les êvènements!!!et comme tu le dit si bien souhaiter un miracle.courage à tous ceux qui y vivent et ont des propriétés là-bas.a la grâce de Dieu!!!!

  3. Nous sommes dans les terres et le camping est entouré d’arbres je prie très fort pour que notre petite maison soit encore la

  4. Nous aussi on espère un miracle. Ce n’est pas tant la perte matérielle qui importe que le deuil d’un beau projet.

  5. Je vous souhaite bonne chance a toi et ton epouse et a tous les quebequois,nous aussi on part le 15 octobre pour la floride,mais avec notre vr au plaisir de se voir ,by

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s