Salmigondis

C’EST ANORMALEMENT LONG

Quand le gouvernement met sur pied un comité, ou un groupe de travail, pour encadrer une pratique, c’est long pas à peu près. La preuve; « En 1999, après une série d’accidents survenus lors de poursuites policières, le ministère de la Sécurité publique a créé un groupe de travail pour encadrer la pratique. Revue trois fois depuis, ses recommandations sont en cours de révision, selon une demande d’accès à l’information datant de juillet. » Journal de Montréal, 20 novembre 2019.

Comment expliquer pareille éternité à aboutir d’une telle commande. À quelque part, il y a quelqu’un qui dort au gaz… rémunéré en plus !

CON UN JOUR, CON TOUJOURS

C’est cette vidéo que Radio-Canada a présenté récemment et qui montre un employé de Postes Canada, en uniforme, sortir d’une succursale de la SAQ avec deux bouteilles sous le bras et devant les grévistes de cette même SAQ qui faisaient du piquetage pour obtenir une nouvelle convention collective échue depuis mars 2017. Pas très fort comme solidarité, dans le contexte ou les employés de Postes Canada sont également en grèves rotatives. Il y en a qui résonnent avec une cervelle d’oiseau. En conséquence, la présidente du syndicat de Postes Canada s’est excusée auprès du syndicat de la SAQ… voilà un geste de solidarité.

HYDRO-QUÉBEC ET SA FACTURATION ANGLAISE

Pas beau ça ? Le français est la langue officielle du Québec et si vous voulez votre facture d’électricité en anglais, grand bien vous fasse. Demandez et vous recevrez. Un autre pas vers l’assimilation. Contrairement à Ford en Ontario qui a bûché sur les franco-ontariens avec une masse, nous on est plus subtils, plus hypocrites. Hydro a demandé aux Québécois ce qu’ils pensaient de fournir une facture unilingue anglaise aux citoyens qui le demandent. 52% des répondants, probablement déjà assimilés, ont trouvé ça logique. Que voulez-vous que ça leur fasse. C’est la mode au Québec francophone… tu maîtrises l’anglais ? Fuck le français !

Alors, les asiatiques, russes, et autres dialectes, demandez à Hydro-Québec d’avoir une facture dans votre langue. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Demandez et vous recevrez. Le client à raison. Tant qu’à beurrer épais. Et comme l’affirmait récemment Richard Martineau : « C’est que finalement, tu peux faire affaire seulement en anglais au Québec. Tu peux venir au monde, tu peux aller à l’école, tu peux te faire soigner, tu peux travailler, tu peux recevoir tes factures, tu peux mourir, en anglais seulement. » La réalité en pleine face… au Québec !

Bonne nouvelle de dernière heure : la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy, a pris position; « Oubliez les factures d’Hydro-Québec unilingues anglaise ». À suivre…

REVOIR UN SYSTÈME CORROMPU

Comme le dit l’adage « plus tu en as et plus tu en veux ». C’est ce à quoi me fait penser le train de vie de certains médecins, déjà grassement payés, et qui se font rembourser avec des fonds publics, leurs visites dans des centres de santé en pleine nature, pour des ressourcements. Une activité qui leur est propre et réservée, pour mieux faire face au stress quotidien. Je suis outré que mes sous servent à ça dans ce système corrompu à l’os. Si j’étais un infirmier, je le serais encore plus parce que leur dose de stress est encore plus importante. Une chasse gardée réservée aux toubibs. C’est pas merveilleux ça…?

Et quel gouvernement osera bannir tous ces abus, considérés en plus, comme de la formation en continu. Faites-moi rire. Nous sommes dans une société où c’est au plus fort la poche. Le dernier rapport de la vérificatrice générale Guylaine Leclerc, présenté dernièrement, est assez éloquent entre autre, sur la surfacturation des médecins en 2016, qui s’élève à 10 M$. Et qui a payé tout ça ? Le CONtribuable !